La compréhension écrite au bac : la méthode pour réussir

  1. 10 conseils pour bien réussir l’épreuve de Compréhension Orale du bac
  2. La compréhension écrite au bac : la méthode pour réussir
  3. Conseils pour bien réussir l’épreuve d’Expression Orale du bac
  4. Bac : le dossier en spécialité LLCER Anglais
  5. Bac : épreuve orale de spécialité LLCER Anglais
  6. Conseils pour bien réussir le Grand Oral du Bac

Voici quelques conseils pour bien aborder et réussir l’épreuve de compréhension écrite en anglais qui compte dans le contrôle continu du baccalauréat.

Découverte des questions du sujet

Examinez attentivement chaque question en identifiant les éléments suivants :

  • L’auxiliaire ou le verbe principal ainsi que le temps verbal auquel ils font référence : présent, futur, ou passé.
  • Les marqueurs temporels, le cas échéant, qui corroborent le temps exprimé par le verbe.
  • Le sujet de la question.
  • Le mot de questionnement qui vous aidera à localiser la réponse pertinente dans le texte.

Découverte des documents de compréhension écrite

Avant toute chose, il faut lire 2 fois le texte.

La première lecture se fait sans souligner quoi que ce soit, stylo posé. On le lit attentivement. Lors de cette lecture, ne vous attardez pas sur les mots ou les sections qui ne sont pas immédiatement clairs. Vous aurez l’occasion de les examiner plus en détail ultérieurement.

Tout au long de cette première lecture, soyez attentif à identifier des informations clés comme la date de publication du texte, l’identité de l’auteur, et le genre littéraire de l’œuvre. Bien que ces détails puissent sembler mineurs, ils peuvent s’avérer précieux pour répondre aux questions de compréhension par la suite.

Lors de la deuxième lecture, on peut prendre des stylos de couleur, souligner les informations importantes et commencer ses repérages. C’est à ce moment que vous devriez commencer à prendre des notes et à vous immerger pleinement dans l’analyse du texte.

Les repérages du texte

Méthode: stabilo ou tableau

Lors de l’analyse de documents, les élèves adoptent diverses méthodes pour organiser et interpréter l’information, chacune ayant ses avantages. Une méthode populaire consiste à souligner directement dans le texte. Cette approche offre une visibilité immédiate des éléments clés et permet aux élèves de repérer facilement les réponses aux questions interrogatives (“who?”, “what?”, “where?”, “when?”) tout en restant engagés avec le texte original. Cela facilite la compréhension contextuelle et la rétention des informations importantes, surtout lorsqu’on utilise des couleurs différentes pour chaque catégorie, rendant le processus d’analyse plus intuitif et visuellement accessible.

D’un autre côté, certains élèves préfèrent élaborer un tableau à double entrée, où les questions interrogatives sont placées en colonnes et les différents documents sont répartis en rangées. Cette méthode structurée permet une comparaison et une analyse ciblée des documents. Elle favorise une vue d’ensemble claire, facilitant la mise en relation des informations entre les différents documents.

Ce tableau sert également de référence concise lors de la rédaction de réponses ou d’analyses, aidant à organiser les pensées et à construire des arguments cohérents. De plus, cette approche aide à éviter d’écrire directement sur les documents, ce qui peut être préféré par ceux qui souhaitent conserver leurs documents intacts ou qui trouvent plus facile de synthétiser les informations dans un format tabulaire.

Chacune de ces méthodes a ses mérites et il est important que chaque élève choisisse celle qui correspond le mieux à son style d’apprentissage et à sa manière de traiter l’information.

Les repérages de base indispensables

Il est primordial de débuter en identifiant la source et la nature du document : s’agit-il d’une affiche, d’un passage de roman, ou d’un article de presse ?

Typiquement, le corpus comprend un élément de fiction (comme un extrait de roman, qui est fréquent), un élément non-fictionnel (tel qu’un fragment d’article de presse, de mémoires, ou de discours) et un élément visuel (comme une photographie, une affiche, ou une publicité).

Les repérages plus fins : Who, What, Where, When, Why et How?

A woman writing on a whiteboard with the words "how" and "where" to help improve comprehension écrite and achieve success in learning.
The 5-W Rule

Commencez par vous interroger sur les éléments clés: WHO, WHAT, WHERE, WHEN, WHY et HOW, que l’on nommé généralement la règles des 5W (+ 1H).

Pour l’aspect “WHO?” (“qui ?”), sélectionnez une couleur distinctive pour marquer chaque occurrence dans le texte. Cela inclut non seulement les noms des personnages, mais aussi leurs attributs tels que leur identité, profession, état émotionnel, pensées, et relations avec d’autres personnages. Cette méthode vous aide à tracer une carte des personnages, permettant de mieux comprendre leurs rôles, interactions, et l’évolution de leurs dynamiques tout au long du texte. Cela peut aussi révéler des thèmes cachés ou des motifs récurrents liés aux personnages.

Ensuite, pour “WHAT?” (“quoi ?”), choisissez une autre couleur. Utilisez-la pour souligner tous les éléments relatifs à l’action principale et aux événements clés du texte. Cela implique de marquer les descriptions des actions, les conséquences de ces actions, et les moments pivot de l’histoire.

Cette approche met en lumière la structure narrative et les éléments du scénario, offrant une vue d’ensemble de la trame principale et des événements secondaires qui soutiennent ou compliquent l’intrigue principale.

Pour “WHERE?” (“où ?”), adoptez une couleur différente pour identifier les références géographiques. Cela inclut non seulement les lieux physiques comme les villes, pays, ou quartiers, mais également les descriptions des environnements, les contextes culturels ou sociaux, et les cadres qui influencent l’ambiance et les thèmes du texte.

Cette analyse aide à comprendre l’importance du cadre et son impact sur l’histoire et les personnages, enrichissant ainsi votre compréhension du contexte global de l’œuvre.

Pour “WHEN?” (“quand ?”), utilisez une couleur spécifique pour mettre en évidence les indications temporelles. Cela va au-delà de simplement noter les dates et les heures ; il s’agit de comprendre comment le temps structure le récit, influence les personnages et les événements, et apporte des informations sur le contexte historique ou chronologique.

Les références au temps peuvent inclure des périodes historiques, des saisons, des moments significatifs dans la vie des personnages, ou des époques qui donnent des indices sur les thèmes ou les messages du texte. Cette compréhension temporelle enrichit l’appréciation de la structure narrative et le positionnement des événements dans un cadre plus large.

Ajoutez à votre analyse l’interrogation sur le “WHY?” (“pourquoi ?”). Utilisez une couleur spécifique pour identifier les parties du texte qui expliquent les raisons ou les motivations derrière les actions, les décisions des personnages, ou les événements décrits. Cela implique de chercher des indices sur les intentions, les objectifs, ou les causes sous-jacentes qui influencent le déroulement des événements ou les comportements des personnages.

Comprendre le “pourquoi” offre une profondeur supplémentaire à votre analyse, révélant les dynamiques sous-jacentes, les conflits internes, ou les motivations cachées qui façonnent l’histoire ou le message du texte. Cette étape est cruciale pour saisir pleinement le contexte et les implications plus larges de l’œuvre étudiée.

Incluez également une analyse de “HOW?” (“comment ?”) dans votre approche. Pour cela, utilisez une couleur distincte pour marquer les éléments du texte qui illustrent le ‘comment’. Cela peut inclure la description des méthodes, des processus, des manières dont les actions sont exécutées, ou encore le style de l’auteur.

Cela vous aidera à comprendre non seulement ce qui se passe dans le texte, mais aussi la manière dont les événements sont dépeints ou réalisés, offrant ainsi une perspective plus riche sur l’œuvre. Cette étape peut révéler des nuances importantes sur le ton, le point de vue de l’auteur, ou même sur les sous-textes et les implications plus profondes du texte.

Répondre aux questions de compréhension écrite

Pour aborder les questions de compréhension écrite, il est essentiel de commencer par une étape de repérage minutieux dans le texte ou d’utiliser un tableau récapitulatif. Cette préparation préalable est cruciale, car elle fournit les éléments nécessaires pour répondre correctement à la majorité des questions. Une analyse des corrigés des annales révèle l’importance vitale de ces repérages pour éviter les malentendus, une erreur fréquente et lourdement pénalisée dans l’évaluation.

Méthodes et astuces pour les réponses

Lecture attentive de la question : assurez-vous de lire la question deux fois pour éviter de répondre à côté par mégarde. Si vous avez du mal à comprendre la question, focalisez-vous sur le verbe principal pour clarifier son sens.

Répondre en anglais : il est impératif de formuler vos réponses en anglais. Peu importe l’exactitude de votre réponse, si elle est en français, elle ne sera pas validée.

Justification des réponses : lorsque vous répondez à une question, vérifiez si une justification est demandée. Si c’est le cas, citez le texte en indiquant le numéro de la ligne. Cela facilite la tâche du correcteur, qui autrement pourrait pénaliser l’absence de justification due à un manque de temps pour rechercher dans le texte.

Ordre de réponse : commencez toujours par formuler la réponse avec vos propres mots, suivie de la citation du texte. Ne faites jamais l’inverse.

Simplicité et précision : répondez de manière concise et directe. Vous pouvez choisir de répondre par des éléments de réponse simples, accompagnés d’une citation si nécessaire, ou formuler une phrase complète en vous inspirant des corrigés d’annales. En cas de doute, privilégiez la clarté à la complexité.

Attention aux instructions : Faites attention aux directives spécifiant le nombre d’éléments de réponse attendus. Ignorer ces consignes peut entraîner une perte significative de points.

Pour les question de synthèse entre des documents : si vous devez montrer des similitudes ou des différences, vous devez utiliser des mots de liaison afin d’ordonner vos idées.

En suivant ces méthodes et astuces, vous maximisez vos chances de réussir l’épreuve de compréhension écrite, en fournissant des réponses précises, bien justifiées et conformes aux attentes des examinateurs.

Prêter une attention particulière à la formulation des questions

Souvent, à l’exception des questions directes (comme le lieu, les noms des personnages, la date du document), le candidat est libre de formuler sa propre réponse, pourvu qu’elle soit bien justifiée. Par exemple, lorsqu’il est demandé d’expliquer l’idée principale d’un texte, plusieurs interprétations sont possibles. Tant que votre réponse est solidement argumentée et ne contredit pas le texte, elle sera considérée comme valable. Ne vous inquiétez donc pas outre mesure de trouver la “bonne” réponse.

Lorsque la question demande de répondre “avec vos propres mots”, évitez de paraphraser le texte en reprenant les mêmes termes sans citation. Cela est perçu comme une absence de réponse. Il est essentiel de reformuler l’idée du texte en utilisant votre propre formulation.

Une réponse imparfaite comportant des erreurs linguistiques est toujours préférable et plus acceptée qu’un simple copié-collé du texte original.

Les erreurs à éviter

Si vous décidez de passer une question (ce que je déconseille – une réponse partielle ou incorrecte vaut mieux qu’une absence de réponse), notez tout de même son numéro dans votre copie et laissez un espace blanc. Il est crucial de répondre aux questions dans l’ordre où elles sont posées. Sinon, votre correcteur pourrait omettre de lire vos réponses si elles sont désordonnées ou placées à la fin de la copie.

En général, soyez très vigilant quant aux temps utilisés dans les textes et les questions. Les erreurs de compréhension dues à un manque d’attention aux temps verbaux sont fréquentes et entraînent souvent une perte significative de points.

Conseils pour se préparer à la compréhension écrite

La compréhension écrite est régulièrement évaluée tout au long des deux années du cycle terminal et compte donc dans l’établissement de la moyenne d’anglais – et donc de la note au baccalauréat.

Entraîner régulièrement ses compétences en anglais

Pour exceller dans votre épreuve de compréhension écrite en anglais au baccalauréat, il est essentiel de s’entraîner de manière régulière et soutenue. La clé pour améliorer votre anglais réside dans un travail continu et progressif dès le début de votre apprentissage linguistique.

Il est important de reconnaître que si vous n’avez pas suivi attentivement les cours d’anglais ou n’avez pas acquis les bases fondamentales au fil des années, il serait illusoire d’espérer des résultats miraculeux. La réussite à cette compétence écrite est le fruit d’un effort constant, débutant dès les premiers jours d’apprentissage de la langue et se poursuivant tout au long des années de première et terminale, en spécialité LLCER et jusqu’au Grand Oral.

Enrichissement du vocabulaire pour une meilleure progression

Pour enrichir votre vocabulaire et progresser en anglais, il est conseillé de dédier un peu de temps chaque jour à la pratique de la langue, à travers l’écoute et la lecture. Cet investissement quotidien favorisera votre progression non seulement en compréhension écrite mais également dans toutes les facettes de l’apprentissage de l’anglais.

En vous y consacrant régulièrement, vous constaterez des améliorations significatives en compréhension orale et écrite, ainsi qu’en expression écrite.

Il est également crucial de ne pas se limiter à des sujets qui vous intéressent exclusivement. Lors de l’examen, vous pourriez être confronté à des thématiques moins familières ou moins attrayantes. Ainsi, il est important d’acquérir et de maîtriser un vocabulaire diversifié, couvrant une large gamme de sujets, même ceux qui vous passionnent moins. Cette approche globale vous préparera à comprendre et à discuter de diverses thématiques, vous équipant ainsi de manière optimale pour l’épreuve.

Articles conseillés :

Opinions