Une redirection DynDNS est un moyen simple et mémorable de donner un nom à votre adresse IP : il est quand même plus facile de retenir un nom comme johnny.dyndns.org que 80.26.45.89.

Cela permet également à ceux qui ont une IP dynamique d’avoir une adresse DynDNS constante s’adaptant à leurs changements d’IP.

La création d’une redirection prend environ 5 minutes.

Etape 1 : création du compte DynDNS

Enregistrez votre compte DynDNS : l’enregistrement est gratuit et c’est à partir de ce compte que vous pourrez gérer toutes vos redirections.

Vous avez juste besoin d’indiquer un nom d’utilisateur, une adresse email valide et votre mot de passe.

Relevez vos mails et confirmez la création de votre compte.

Plusieurs personnes m’ont demandé une alternative à DynDNS, qui est passé à un modèle exclusivement payant pour les nouveaux comptes.

Sept ans après l’article Créer une redirection DynDNS, je vous propose donc un tuto pour créer une redirection No-IP.

La redirection No-IP vous permettra d’avoir une adresse facile à retenir, malgré vos changements d’IP.

La création d’une redirection prend moins de 5 minutes.

Etape 1 : création du compte No-IP

Créez votre compte gratuitement sur No-IP. Il vous suffit de remplir vos identifiants, mot de passe et adresse email puis de valider votre compte en cliquant sur le lien que vous recevrez par mail (pensez à regarder dans le dossier spam, il peut s’y trouver).

Une fois dans l’espace membre, vous obtenez cet écran :

La quasi-totalité des comportements humains sont déterminés par l’environnement social, même ceux qui satisfont un besoin physiologique comme manger. La façon d’être des individus est déterminée par ses relations avec les autres.

L’homme se révèle comme le résultat d’une nature biologique (l’inné) et d’un contexte social (l’acquis).

L’inné est l’ensemble des dispositions que l’homme possède à la naissance et qu’il n’a pas appris par la culture. Influence des facteurs biologiques ou génétiques.

L’acquis est tout ce que la société transmet à l’individu au cours de son existence. Influence des facteurs culturels et environnementaux.

I – Qu’est-ce que la socialisation ?

A – L’homme ne naît pas social, il le devient

La société impose des règles aux individus : dire bonjour, se conformer à un emploi du temps… L’homme ne naît pas social, il le devient.

B – La socialisation

La socialisation est l’apprentissage de la vie en société. Elle consiste en l’apprentissage des comportements, des valeurs et des normes sociales.

C’est le processus d’intériorisation par chacun des valeurs et des normes du groupe et de la société dont il est membre.

C’est le processus d’acquisition des connaissances, des modèles, des valeurs, des symboles, bref les “manières de faire, de penser et de sentir” propres aux groupes et à la société où l’individu est appelé à vivre.

C – Quand se fait la socialisation ?

La socialisation débute dès la naissance, se poursuit toute la vie et ne connaît son terme qu’avec la mort. Sans aucun doute, la petite enfance est-elle la période la plus intense de socialisation qui se prolonge jusqu’à l’adolescence.

Une fois passée cette période intense de socialisation, l’adulte poursuit encore sa socialisation tout le reste de sa vie : premier emploi, mariage, naissance du premier enfant, changement d’emploi, promotion, déménagement…