L’année scolaire 2007-2008 tire à sa fin et il est temps, comme chaque année, de tirer un petit bilan.

Locaux

Avoir sa propre salle avec son propre magnétophone, c’est vraiment super. Par contre je me suis vite rendu compte qu’il vaut mieux avoir une grande salle : le problème de ma salle, c’est qu’elle est un peu trop petite pour pouvoir gérer certaines classes. Il y a des élèves qu’il faut obligatoirement séparer, voire mettre à l’écart et lorsque toutes les places sont prises, c’est la galère.

J’ai demandé à hériter d’une de mes collègues qui a eu sa mutation cette année – j’espère que je pourrais l’avoir !

Collègues

Mes collègues sont sympas et l’ambiance dans la salle des profs est bien détendue. Tout le monde s’arrange lors des sessions vidéos : nous nous sommes arrangés avec 4 profs pour que chacun puisse bénéficier des équipements vidéo sur une seule et même heure de cours ! Prouesse technique à ce niveau-là. J’ai même été invité au voyage en Angleterre. Sympas je vous dis !

Bien évidemment, il existe les plaies, avec qui j’ai minimisé le nombre de contacts. Je réalise que je vous ai parlé surtout des bons côtés de la ZEP avec les dialogues de mes élèves mais que j’ai “zappé” d’autres aspects. Un de ces quatre matins je vous parlerai d’une de mes collègues qui décroche tous les pompoms, hands down

Elèves

Mes élèves ont été globalement plus gentils que ceux de l’année dernière. J’ai bien évidemment connu mon lot de boulets, avec plusieurs commissions de vie scolaire (CVS) et deux conseils de discipline avec exclusions à la clé. J’ai eu des sympas, des motivés, des travailleurs, des qui comprennent les notions avant que je finisse de l’expliquer, des qui m’ont amadoué au gâteau au chocolat… et dans le même temps, j’ai eu des insolents, des qui n’ont jamais amené leurs affaires de l’année (“m’sieur on m’a volé mon workbook !!!”), d’autres qui entrent en classe en lâchant une série d’insultes à l’attention d’élèves qui ont croisé leur chemin en arrivant jusqu’à ma classe et enfin des gens qui m’ont rendu copie blanche toute l’année parce que “l’anglais ça sert à rien…”. Hum.

A lire :  Remettre l'écran dans le bon sens

J’ai fait face à pas mal de situations délicates dont je me suis dépêtré la plupart du temps, signe que je multiplie mes techniques de gestion de classe. Rien n’est acquis au départ et il faut souvent pousser mais au final j’ai obtenu ce que je voulais.

Bref, une année plutôt positive. J’ai gagné le droit de rester là l’année prochaine. Et vous ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Articles en rapport:

4 Comments

  1. Matt

    Ah oui, tiens, j’ai oublié de mentionner le passage d’office en classe supérieure pour “fluidifier les mouvements”… Je devrais créer une nouvelle rubrique dédiée aux circulaires abracadabrantes ou aux réflexions des conseils de classe. Il y a vraiment matière.

    Un seul redoublement par classe autorisé cette année. Alors évidemment, on va traîner les boulets moins longtemps mais une fois qu’ils auront quitté le collège, je ne sais pas ce qu’ils vont faire ! :-/

    Super sympa le bouquet de fleurs Madame Thomassss !!! Personnellement, j’ai eu droit à de multiples gâteaux au chocolat tout au long de cette dernière semaine de cours… miam !

    Bonnes vacances à vous :)

  2. Avatar
    Madame Thomassss Reply

    Ayant pris le train en marche (après mon congé maternité), dans un nouvel établissement (après mutation) j’ai eu la joie de découvrir une grande nouveauté du conseil de passage : la prescription du passage dans la classe supérieure via le “courrier officiel” d’un kinésiologue familial ! “Le doublement entraverait gravement la thérapie engagée…” A quand le marabout qui fixe les notes, nous gagnerions beaucoup de temps non ? Mais, classons cette affaire dans le grand bêtisier de l’année en se disant que ça nous aura donné une occasion de plus de rire. Je retiendrai aussi le poisson d’avril : une maman m’a adressé un mot me demandant de faire en sorte que mon cours soit ennuyeux en ce 1er avril afin que sa fille puisse dormir en paix. Excellent. Finalement, l’année s’est plutôt bien terminée, intégration réussie dans mon nouvel établissement, avec un énorme bouquet de fleurs offert par les élèves de ma classe principale. Comme quoi, ils ne nous en veulent pas de sanctionner travaux non faits, oublis en tous genres, insolences et autres pitreries… Bonnes vacances.

  3. Matt

    Salut Baptiste,

    Oui on pourrait ignorer ceux qui ne font rien… le problème c’est que si tu fais cela, les autres vont faire pareil et au final tu obtiens une classe qui cesse tout travail. Généralement un élève qui ne glande rien s’ennuie et gêne les autres (surtout ici !).

    Cela me gêne vraiment qu’un élève ne fasse rien. Je trouve cela insupportable, surtout au niveau collège : quelqu’un qui ne travaille pas à 12 ans ne le fera pas plus à 14 ou à 16 malheureusement, ce qui augure mal pour la suite… Tu peux leur dire qu’ils mettent leur avenir en péril, ils s’en fichent éperdument. Pour certains, “il y a une heure” c’est la préhistoire – “demain”, c’est de la science-fiction !

    Bon courage pour l’année prochaine :)

  4. Avatar
    baptiste.franchina Reply

    J’ai toujours eu du mal à comprendre ce que les profs pouvaient reprocher aux copies blanches & aux oublis d’affaires. Une fois l’élève mis en garde, il suffit de l’ignorer. Non ? Quel intérêt pédagogique à se heurter sur une digue ? Il n’y a pas d’affront personnel si vous n’y apportez pas d’intérêt. Je parle exclusivement de ce qui concerne l’élève, et ne gêne en rien la classe (non, vous n’allez pas me faire croire qu’un oubli d’affaire va perturber le moins du monde une classe de 30 élèves ! dès lors que vous lui expliquez que c’est tant pis pour lui…)

    Une nouvelle année s’annonce, son lot de rencontres/surprises/rigolades/engueulades. La mienne était bizarre, elle s’annonce bien pire.

Écrire un commentaire

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: