Je viens de me rendre compte que mon dernier bilan annuel date de 3 ans, en 2011-2012… il y eu des changements depuis !

Histoire de ne pas perdre le rythme, voici ce qui s’est passé.

Récapitulatif de l’année scolaire 2012-2013

nada-surf-high-low-coverJ’ai eu un collège et un lycée, en faisant le grand écart : professeur principal de 6ème, 4ème SEGPA, et des premières et terminales L full options…

Autant dire que passer des SEGPA au TL à l’heure suivante, ça fait tout drôle !

Les élèves

Une très bonne année qui m’a fait découvrir le lycée. Et j’ai eu des élèves de lycée super sympas, avec qui je suis allé boire un coup après leur obtention du bac.

Un des points forts des élèves de lycée : il n’y a quasiment plus besoin de dressage comme au collège. Ils sont éduqués, connaissent les règles et savent à peu près pourquoi ils sont là.

Au niveau du travail par contre, pas de grands changements : il ne faut toujours pas compter sur les manuels dans les sacs ou sur la lecture des oeuvres chez eux.

Les collègues

Les collègues de lycée sont bien moins stressés que ceux du collège (à part de très rares exceptions). Par contre, les gens vont et viennent et il n’y pas de cohésion dans la salle des professeurs.

J’ai également bien apprécié le fait de sortir prendre des pots ou aller au restaurant avec mes collègues du lycée après une journée de travail. C’est vraiment un petit plus.

A lire :  Bilan du quartier d'été 2009

Au collège, je me suis fait un bon pote – Jan – avec qui on boit des coups de temps en temps.

J’y ai aussi rencontré Cécile <3

Récapitulatif de l’année scolaire 2013-2014

pearl-jam-sheepUn seul collège cette année-là mais un chef qui avait des tendances de pervers narcissique. Du coup, j’ai été obligé de donner des cours à… des CM2! C’est là que j’ai découvert le fossé immense entre l’école primaire et le collège. Clairement, je ne suis pas fait pour le primaire.

C’est aussi la première fois que j’ai été confronté à de l’autoritarisme et de la manipulation dans leurs formes les plus viles et je crois que je m’en souviendrai longtemps. What doesn’t kill you makes you stronger though.

Une année que j’oublierai volontiers, c’est là que j’ai apprécié le fait d’être TZR pour pouvoir quitter cet établissement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Bilan des années scolaires 2012-2014

par Matt Lecture: 2 min
3

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: