Cette année, avec mes classes de Premières, je me suis amusé avec le film V for Vendetta - réalisé par les frères Wachowski et inspiré des personnages créés par Alan Moore et David Lloyd - pour illustrer la notion Seats and Forms of Power.

Nous avons abordé la notion sous l'angle pouvoirs/contre-pouvoirs et on s'est demandé comment le peuple pouvait se rebeller contre un ordre établi qui pourrait s'avérer despotique totalitaire et dictatorial.

J'aime bien cette notion, c'est pour moi la seule qui permet réellement d'entendre l'opinion personnelle des élèves et un semblant de réflexion sur les libertés individuelles et ce qu'est vraiment la démocratie. Elle permet de se projeter et d'analyser notre société un peu plus sérieusement, de se poser des questions et d'exercer un peu de sens critique.

Et cela permet aussi de travailler sur la langue et les figures de style, comme cette magnifique introduction de V à base d'allitérations en "v", d'accumulation et de gradation:

Et dans un registre soutenu en plus. Un vrai régal pour qui aime les lettres.

- V : I can assure you I mean you no harm...

- Evey : Who are you ?

- V : Who ? Who is but the form following the function of what and what I am is a man in a mask.

- Evey : Well I can see that.

- V : Of course you can. I'm not questioning your powers of observation, I'm merely remarking upon the paradox of asking a masked man who he is.

- Evey : Oh, right.

- V : But on this most auspicious of nights, permit me then, in lieu of the more commonplace soubriquet to suggest the character of this dramatis persona.

Voilà! In view, a humble vaudevillian veteran, cast vicariously as both victim and villain by the vicissitudes of Fate. This visage, no mere veneer of vanity, is a vestige of the vox populi, now vacant, vanished. However, this valorous visitation of a by-gone vexation, stands vivified and has vowed to vanquish these venal and virulent vermin van-guarding vice and vouchsafing the violently vicious and voracious violation of volition. (he carves a "V" into a sign)

The only verdict is vengeance; a vendetta, held as a votive, not in vain, for the value and veracity of such shall one day vindicate the vigilant and the virtuous. (giggles)

Verily, this vichyssoise of verbiage veers most verbose, so let me simply add that it's my very good honor to meet you and you may call me V.

- Evey : Are you like a crazy person ?

- V : I am quite sure they will say so.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

V for Vendetta : "you may call me V."

par Matt Lecture: 2 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: