Pour les besoins d’un de mes clients préférés, j’ai eu la grande joie de paramétrer un VPS aux petits oignons avec réplication des données à la volée. C’est un projet fascinant que j’ai déjà abordé dans la série réplication de données.

Serveur dédié : réinitialiser le mot de passe root d'un serveur MySQL ou MariaDB photo

Au moment de la réalisation des bases de données, je demande à mon client le mot de passe root du serveur de base de données pour y créer de nouveaux utilisateurs. La réponse ne se fait pas attendre : “je n’ai pas ce mot de passe mais j’ai confiance en toi Matt, tu pourras aisément contourner le problème!”.

Challenge accepted.

Voici donc un mini-tutoriel pour réinitialiser le mot de passe root quand vous ne l’avez jamais eu vous en souvenez plus.

Vous aurez besoin de deux fenêtres de terminal, que je nomme ici terminal1 et terminal2.

Etape 1 : lancer mysqld_safe

Voici le principe de la manipulation : nous allons “occuper” le serveur MySQL ou MariaDB en lançant le daemon mysqld_safe dans un terminal et nous allons lancer un second terminal qui nous permettre de réinitialiser le mot de passe root.

C’est parti : dans le terminal1, nous commençons par arrêter le serveur SQL:

service mysql stop

puis lançons mysqld_safe :

mysqld_safe --skip-grant-tables --skip-syslog --skip-networking

Le terminal semble arrêté ou attendre quelque chose : c’est bon signe, laissez-le comme ça pour le moment.

Etape 2 : réinitialisation du mot de passe root

Nous passons à la seconde étape et, dans le terminal2, nous ouvrons une session root sur le serveur SQL :

mysql -u root

Boum, on ne nous demande aucun mot de passe, grâce à la commande passée dans le terminal1. Nous en profitons donc pour changer le mot de passe de l’utilisateur root avec :

UPDATE mysql.user SET Password=PASSWORD('$M€GA*.*pwd4mariaDB-SQL2017*') WHERE User='root';

et appliquons les changements :

FLUSH PRIVILEGES;

On quitte la session SQL :

exit,

et, toujours dans le terminal2, on quitte proprement la session mysqld_safe:

mysqladmin -u root -p shutdown

Entrez votre nouveau mot de passe root pour le serveur SQL. Boom, vous venez de fermer la session mysqld_safe du terminal1.

A lire :  WordPress : héberger les images sur un sous-domaine

Il ne vous reste plus qu’à relancer le serveur SQL:

service mysql start

Et voilà, vous venez de changer le mot de passe root de votre serveur de base de données en moins de 3 minutes.

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur “fatal: www-data(33): message file too big”
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine
  31. Serveur dédié : ajouter l’authentification SPF, Sender-ID et DKIM à Postfix et Bind9 avec opendkim
  32. Apache : lorsque le domaine seul (sans WWW) renvoie une erreur 403
  33. Serveur dédié : sécuriser Apache avec HTTPS (HTTP avec la couche TLS/SSL) en Perfect Forward Secrecy
  34. Serveur dédié : passer WordPress en HTTPS (TLS/SSL)
  35. Serveur dédié : configurer Webmin en TLS avec un certificat SSL
  36. Serveur dédié : configurer Transmission pour accéder au WebUI via TLS-SSL
  37. Serveur dédié : installer et configurer Varnish 4
  38. Serveur dédié : passage au mod FastCGI et PHP-FPM avec Apache MPM Worker
  39. J’ai planté le serveur… ou comment récupérer un serveur Kimsufi après un plantage de kernel avec le mode rescue OVH
  40. Serveur dédié : configurer Postfix et Courier pour utiliser TLS-SSL en Perfect Forward Secrecy
  41. Serveur dédié : retirer Varnish, devenu inutile avec HTTPS
  42. Serveur dédié : ajout de mod_spdy pour accélérer la connexion TLS-SSL sous Apache
  43. Serveur dédié : installer la dernière version d’OpenSSL sous Debian
  44. Serveur dédié : activer l’IP canonique du serveur sous Apache
  45. Serveur dédié : mise à jour vers PHP 5.6
  46. MySQL : convertir les tables MyISAM au format InnoDB
  47. Serveur dédié : optimiser toutes les images GIF avec GIFsicle
  48. Serveur dédié : migration de MySQL vers MariaDB
  49. BASH : lister, bloquer et débloquer des adresses IP avec iptables
  50. Serveur dédié : produire une meilleure réserve d’entropie avec haveged
  51. Serveur dédié : mettre en place DNSSEC pour sécuriser les DNS du domaine
  52. Serveur dédié : mise en place du protocole DANE
  53. 8 règles d’or pour bien déployer DNSSEC et DANE
  54. Serveur dédié : installer PHP7 FPM avec FastCGI sous Debian
  55. Serveur dédié : réduire les connexions TIME_WAIT des sockets et optimiser TCP
  56. Fail2Ban: protéger Postfix contre les attaques DoS de types AUTH, UNKNOWN et EHLO
  57. Serveur dédié : mettre à jour Apache et configurer le mod_http2 pour HTTP/2
  58. Serveur dédié : ajouter le domaine à la liste HSTS preload
  59. Serveur dédié : ajouter l’authentification DMARC à Postfix et BIND
  60. Serveur dédié : à la recherche de l’inode perdue ou comment résoudre le problème “no space left on device”
  61. Serveur dédié : installer NginX avec support HTTP2 et certificat SSL, PHP, MariaDB sous Debian
A lire :  Animer une webradio à plusieurs avec SAM Broadcaster : la co-animation via VoIP
Un site web est pour vous une nécessité ? Dans ce cas, il vous faut un site sur lequel vous avez la main ! Découvrez des solutions rapides à mettre en place et simples d’utilisation, avec WordPress et un développement spécifique.
Il vous manque une fonctionnalité ? Un plugin WordPress peut vous venir en aide !
Vous souhaitez me faire part d'un projet, contactez-moi ! »

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Serveur dédié : réinitialiser le mot de passe root d’un serveur MySQL ou MariaDB

par Matt Lecture: 2 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: