Rodrigo y Gabriela au TrabendoHier soir, j'ai remis cela et suis allé voir Rodrigo y Gabriela en concert au Trabendo. Cette fois-ci j'y suis allé en voiture et non en métro, ce qui m'a permis d'arriver assez tôt pour avoir le privilège d'attendre l'ouverture des portes dans le vent glacial mais parmi les trente premiers.

Et à l'ouverture de me jeter au devant de la scène, pile devant la guitare de Rodrigo. Impeccablement placé !

Première partie : Krystle Warren

La première partie a été assurée par Krystle Warren, un chanteur une chanteuse-guitariste qui nous a littéralement scotché sur place avec sa voix. Avez-vous déjà entendu un artiste noir qui vous donne des frissons rien que par la manière dont il chante, avec différents accents de voix - tantôt hurlés, tantôt coulés ? Et bien c'était exactement cela. Elle m'a donné la chair de poule et je me suis surpris à avoir la bouche bée à plusieurs reprises. Je n'ai qu'un regret : elle a beaucoup utilisé sa guitare comme base pour sa rythmique, c'est à dire en étouffant le bruit des cordes avec sa main. J'aurais bien aimé qu'elle les fassent un peu plus "sonner". Très bonne partie, surtout avec la reprise des Beatles qui a conquis le public.

Rodrigo y Gabriela

Rod y GabRodrigo y Gabriela ont mis le feu au Trabendo hier soir et je classe ce concert parmi les meilleurs concerts de cette année. Placé comme je l'étais, j'ai pu apprécier la manière de jouer de nos deux guitaristes et je peux vous dire que leur succès est amplement mérité : ils nous ont joué Wish You Were Here des Pink Floyd, divers riffs de Metallica (Orion, Enter Sandman...), le tout saupoudré de flamenco, de jazz manouche et même de bossa nova !

A lire :  Concert de Monsieur Clément à l'Européen

Au niveau des duos, j'ai pu remarqué qu'ils se parlaient pas mal lors de leur prestation : Rodrigo encourage souvent Gabriela avec des "¡ Venga !" murmurés ou alors carrément hurlés ! Gabriela garde toujours le sourire et s'est adressée à nous dans un espagnol parfaitement compréhensible. En substance, elle nous a dit que c'était leur premier concert officiel à Paris et qu'ils reviendront l'année prochaine avec plus de dates pour la sortie de leur prochain album. Rodrigo a lui aussi pris la parole mais en anglais, nous faisant rire à chaque fois :

Rodrigo : When I am in France, I try to teach people a few words of spanish you know. When I speak English... they don't give a fuck !

J'ai bien ri ! Gabriela lui a alors dit qu'il pourrait parler en espagnol mais au bout de quelques mots, on s'est vite rendu compte qu'il parlait beaucoup moins bien qu'elle ! Elle a alors pris le micro : "blah blah blah, let's play !". J'adore la communication entre les deux, c'est vraiment un duo formidable.

Au niveau technique, rien à dire. Gabriela assure comme ce n'est pas permis au niveau rythmique. Les deux se sont livrés à quelques petit duels : Rodrigo exécutait quelques licks et Gabriela devait alors suivre tout en rythme. Après un lick impressionnant qui a fait tout le manche de la guitare, Rodrigo s'éclipse et Gabriela prend la main. Cinq minutes de bonheur. Rodrigo revient et c'est à Gabriela d'aller se rafraîchir. Une pause :

Rodrigo : there's no fucking way I'm gonna follow that up !!!

Instant classic ! L'improvisation est quasi-permanente et les deux s'observent très souvent pour connaître les variations de l'autre et s'y adapter. Le public y a été très sensible d'ailleurs et chacun de leurs morceaux a été salué dans un tonnerre d'applaudissements. Que du bonheur.

A lire :  The Misfits : Vegas Baby !

Et les solos joués à moins d'un mètre de moi... je me suis emparé de mon téléphone portable et j'ai tenté de prendre une photo souvenir. Vous ne devinerez jamais... Ceux qui me connaissent savent que je suis une vraie bille avec un téléphone portable. A titre de comparaison, je mets moins de temps à taper deux pages de texte sur un ordinateur qu'un texto de 5 lignes. Bref. Je sors le téléphone, navigue section photo : écran noir. Je retourne l'appareil : la partie appareil photo (lentille etc) s'est détachée du téléphone. Merci Sony Ericsson !!! Du coup pas de photo souvenir. Grrr !

J'ai trouvé Gabriela très jolie, maquillée et tout et bien loin de celle que l'on peut voir sur les vidéos qui traînent sur le net. Rodrigo a repris Stairway to Heaven sans même daigner ouvrir les yeux. Je le hais passionnément pour cela.

Vous vous devez de voir Rodrigo y Gabriela en concert. C'est vraiment une expérience musicale intense et même si plusieurs styles de musique sont abordés, le maître mot est "rock" !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Concert de Rodrigo y Gabriela au Trabendo

par Matt Lecture: 4 min

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: