Tag

rock

Browsing

HONEYHONEY performing « Thin Line » at Music City Roots live from the Loveless Cafe in 2012

Thin line
Walking a thin line
Staying out late at night

I’m not happy
Feeling low
It’s so hard these days to play my cards right

It’s about time
To start the show
I got tickets for my friends that want to go

And I wish you’d come down
Just come on by
Oh, I need your easy roll around of a good time

‘Cause I want whiskey when I’m sick
And a man when I’m well
But it’s nice to have them both sometimes
When I feel like raising hell

So don’t try and save me
I’ll be just fine
I’m getting used to walking on a thin line

Some days I try hard
To watch my mouth
To say the right things
But the wrong just slip right out

Oh, I ain’t no Southern belle
No Georgia peach
I guess all my good graces are too far out of reach

I sleep so deep each night
I’m lying in the bed we made
And when I get you off, babe
Well you know it’s give and take

So I don’t feel bad
When I get mine
Oh, I’m getting used to walking on a thin line

Sometimes I’m doing things half-ass wrong
Sometimes the words I sing are just some half-ass song
I get lost and I get found
Oh, and I’ll be good until I need another round

‘Cause I want whiskey when I’m sick
And a man when I’m well
But it’s nice to have them both sometimes
When I feel like raising hell

So don’t try and save me
I’ll be just fine
Oh, I’m getting used to walking on a thin line

No, don’t try and save me
I’ll be just fine
Oh, I’m getting used to walking on a thin line

Oh, I’m getting used to walking on a thin line

Praxis est le nom d’un projet de rock expérimental dirigé par le producteur et bassiste Bill Laswell et mettant en vedette le guitariste Buckethead et le batteur Bryan « Brain » Mantia dans presque toutes les incarnations du groupe.

Le groupe a travaillé avec de nombreux autres artistes tels que Serj Tankian de System of a Down, Iggy Pop, DXT et DJ Disk.

Praxis combine des éléments de différents genres musicaux tels que le funk, le jazz, le hip-hop et le heavy metal dans une musique hautement improvisée.

Le premier album du groupe, Transmutation (Mutatis Mutandis), sorti en 1992, a été bien accueilli par les critiques. Praxis était composé de Buckethead, du clavier Bernie Worrell, du batteur Brain, du bassiste Bootsy Collins et d’Afrika Baby Bam dans le rôle « AF Next Man Flip » sur les platines. Bill Laswell a dirigé le projet et a servi de producteur et de co-auteur d’une grande partie du matériel de l’album.

Voici The Interworld And The New Innocence, interprété par Buckethead:

Extrait du concert de Giant Robot du 29 mai 2004 à l’Independent de San Francisco, California.

On An On est formé par d’ex-membres du groupe Scattered : Nate Eiesland, Alissa Ricci et Ryne Estwing ont décidé d’essayer des choses qu’ils n’avaient pas l’habitude de faire avec leur ancien groupe et leur son déjà établi.

C’est avec le producteur de Broken Social Scene, Dave Newfeld, qu’ils enregistrent leur premier album, autour du morceau Ghosts :

https://soundcloud.com/rollcallrecords/ghosts

There are spirits coming to find me
They’re not stopping until it’s done
I can feel them taking me over

I can see them from fifty-six miles away
But I can’t hear what they’re saying
They gotta believe me that I’ll never forget you

Every day the ghosts are going to fly
Every way I know I’m going to try
To keep you alive, to keep you alive

Take me out into the night
It was all you didn’t say, you had no fight
I was on the verge to scream
When you wouldn’t scream about anything
I don’t want to be your stupid fling or your magazine
That you look and turn the pages
Of someone else that you’ll never love

And I was on the verge to scream
When you wouldn’t scream about anything

Cela s’écoute très bien et cela va de l’avant. L’album Give In est sorti le 29 janvier 2013 chez Roll Call Records.

« Rise & Fall » est une chanson écrite par Michael Molloy et Alex Evans.

La chanson a été enregistrée par Michael Molloy avant son décès, en septembre 2012, à la suite d’un accident de car survenu alors qu’il rentrait de Bestival.

Le single a reçu le soutien de Brian May, James Morrison, Wayne Rooney et Joey Barton. La chanson a été publiée par les organisateurs de Bestival, Sunday Best, sur leur label Sunday Best Recordings.

Joe Molloy, le frère de Michael, a déclaré:

«L’ambition de Michael était de faire reconnaître sa musique par le monde entier. Il n’a jamais rempli cette ambition et nous, sa famille, l’accomplissons pour lui. Michael ne pourra jamais revenir et nous ne cesserons jamais de le pleurer. Nous pensons à lui chaque heure de chaque jour. Mais la passion de Michael pour la musique et son talent étaient l’une des qualités qui le caractérisaient et nous souhaitons que le reste du monde, par le biais de sa musique, comprenne et apprécie, de façon modeste, ce qu’il était en tant qu’être humain spécial. La sortie du single est à la fois mémorable et festive et nous souhaitons remercier Sunday Best et toutes les personnes qui ont soutenu Michael pendant de nombreuses années. Ils savent qui ils sont. « 

Hurt est une chanson écrite par Trent Reznor qui constitue le premier single extrait de l’album The Downward Spiral. Elle a reçu une nomination pour le Grammy Awards de la meilleure chanson rock en 1996.

En 2002, la reprise de Hurt par Johnny Cash est acclamée par la critique. Il s’agit de l’une des dernières chansons interprétées par l’artiste avant sa mort.

Paroles

I hurt myself today
To see if I still feel
I focus on the pain
The only thing that’s real

The needle tears a hole
The old familiar sting
Try to kill it all away
But I remember everything

What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end

And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

I wear this crown of thorns
Upon my liars chair
Full of broken thoughts
I cannot repair

Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here

What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end

And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

If I could start again
A million miles away
I will keep myself
I would find a way

Enregistrée à l’origine par Nine Inch Nails, Hurt comporte clairement des références à l’automutilation et à la dépendance à l’héroïne, bien que le sens global de la chanson soit contesté.

Certains affirment que la chanson agit comme une lettre de suicide écrite par le protagoniste de l’album en raison de sa dépression, tandis que d’autres prétendent qu’il décrit le processus difficile de trouver une raison de vivre en dépit de la dépression et de la douleur.

Le clip vidéo a été tourné par Mark Romanek, gratuitement, dans la maison et musée de Johnny Cash, The House of Cash, alors que la santé de Johnny Cash est sur le déclin, à 71 ans.

Le panneau «fermé au public» sur le musée. Les disques de platine fissurés. Le banquet caviar et homard sans invités. Les clips de plus tôt dans la carrière de Johnny. Sa femme June regarde. Le couvercle du piano fermé.  

June meurt trois mois après le tournage, son mari Johnny, sept mois, en 2003.

La maison de Cash, dans laquelle il a vécu pendant près de 30 ans et qui est le décor du clip, brûle en 2007.

The early years

Silverchair est un groupe de rock australien, formé en 1992 en tant que Innocent Criminals à Merewether, à Newcastle, avec Ben Gillies à la batterie, Daniel Johns au chant et à la guitare, et Chris Joannou à la guitare basse – alors qu’ils n’ont que 12 ans.

Le groupe obtient son grand succès au milieu de 1994 en remportant un concours de démonstration national dirigé par la chaîne de télévision SBS Nomad et la station de radio ABC Triple J. Le groupe signe chez Murmur et collectionne succès sur les scènes australiennes et internationales.

Dans une interview accordée au magazine Melbourne Buzz en 1994, le groupe affirmait le nom du groupe était tiré de « Sliver » de Nirvana et de « Berlin Chair » de You Am I, qui avait donné « Silver Chair ». Il a ensuite été révélé qu’ils avaient été nommés d’après le roman The Silver Chair de la série The Chronicles of Narnia, écrit par C. Lewis.

Frogstomp (1995)

Le premier album de Silverchair, Frogstomp, est enregistré en neuf jours avec une production de Kevin Shirley (Lime Spiders, Peter Wells) et est sorti en mars 1995. Au moment de l’enregistrement, les membres du groupe ont 15 ans et fréquentent toujours le lycée.

Frogstomp devient album numéro un en Australie et en Nouvelle-Zélande et atteint le Top 10 du Billboard 200, faisant de Silverchair le premier groupe australien à le faire depuis INXS. Alors que Frogstomp et « Tomorrow » continuent de gagner en popularité en 1995, le groupe effectue une tournée aux États-Unis où il assurent la première partie des Red Hot Chili Peppers en juin, The Ramones en septembre et jouent sur le toit du Radio City Music Hall aux MTV Music Awards.

Freak Show (1996)

Silverchair commence à enregistrer son deuxième album studio, Freak Show, en mai 1996, alors qu’il connait le succès de Frogstomp en Australie et aux États-Unis. Il est produit par Nick Launay (Birthday Party, Models, Midnight Oil) et sort en février 1997.

Neon Ballroom (1999)

À la fin de 1997, le trio termine ses études secondaires et, à partir de mai 1998, il travaille sur son troisième album, Neon Ballroom, à nouveau produit par Launay. L’album sort en mars 1999 et culmine au premier rang en Australie, avec trois singles du top 20 australien: « Anthem for the Year 2000 », « Ana’s Song (Open Fire) » et « Miss You Love ».

Diorama (2002)

En juin 2001, Silverchair entre en studio à Sydney avec le producteur David Bottrill (Tool, Peter Gabriel, King Crimson) pour commencer à travailler sur leur quatrième album, Diorama. Le nom de l’album signifie « un monde dans un monde ».

À la suite des ARIA Awards 2002, le groupe annonce un hiatus indéterminé. Johns a déclaré que c’était nécessaire « étant donné que le groupe était ensemble depuis plus de dix ans et n’avait que 23 ans en moyenne ».

Young Modern (2007)

Young Modern sort en mars 2007 et ils deviennent les premiers artistes à posséder cinq albums numéro un. En juin, Silverchair et le groupe de rock Powderfinger annoncent la tournée Across the Great Divide. La tournée permet de promouvoir les efforts de Reconciliation Australia visant à combler l’écart de 17 ans d’espérance de vie entre enfants autochtones et non autochtones. Les acteurs de la tournée sont John Butler, Missy Higgins, Kev Carmody, Troy Cassar-Daley, Clare Bowditch et Deborah Conway.

Le 25 mai 2011, Silverchair announce un hiatus indéterminé:

We formed Silverchair nearly 20 years ago when we were just 12 years old. Today we stand by the same rules now as we did back then … if the band stops being fun and if it’s no longer fulfilling creatively, then we need to stop. […] Despite our best efforts over the last year or so, it’s become increasingly clear that the spark simply isn’t there between the three of us at the moment. Therefore after much soul searching we wanted to let you know that we’re putting Silverchair into « indefinite hibernation » and we’ve decided to each do our own thing for the foreseeable future.

— Daniel, Ben and Chris, chairpage.com (Silverchair Official Website), 25 May 2011.

Coup de coeur : Greta Van Fleet photo 1

Greta Van Fleet est un groupe de rock américain, originaire de Frankenmuth, dans le Michigan. Il est formé en 2012, par les frères Josh Kiszka, Jake Kiszka, Sam Kiszka et Kyle Hauck (remplacé par Danny Wagner en 2013).

Il suffit d’écouter quelques titres comme Safari Song :

et vous allez immédiatement trouver leurs sources d’inspiration et leurs influences classic rock millésimées ! Une voix à la Robert Plant, des riffs lourds comme les morceaux de Led Zeppelin I, des break de batteries à la John Bonham… il est difficile de ne pas y voir un hommage aux années 60 et 70.

Même Robert Plant les a remarqué :

« There’s a band in Detroit called Greta Van Fleet. They are Led Zeppelin I, » Plant told Loudwire. « Beautiful little singer, I hate him! He borrowed [his voice] from somebody I know very well, but what are you going to do? At least he’s got a bit of style, because he’s said he based his whole style on Aerosmith [eye roll]. »

Greta Van Fleet revendique ses influences et Jake est d’accord avec Robert Plant :

« We have certain debut records that are like benchmarks to us—Van Halen’s first record, Zeppelin’s first, even the Black Crowes’ Shake Your Money Maker. Those records really seemed to sum up each band so well. Those albums are like the gold standard, and they give us something to shoot for. It’s like, ‘Can we be that good?’ »

Même l’alien et guitar-hero Joe Satriani a déclaré sur NJ Arts être devenu fan de Greta Van Fleet quasi-immédiatement :

« I’ve been listening to this young band, Greta Van Fleet, and I’m really enjoying that exuberance that I’m hearing. When I first heard them, I sent their album to all my friends that were in my high-school band. We’re still good friends and we stay in touch and, I swear, that’s what we were trying to do when we were 15 years old.

We were just trying to be like Led Zeppelin, Black Sabbath and The Stones, but these guys are really good at it! [Laughs] They have that same kind of… it just sounds like they love music and they love what they’re doing and yeah, I’ve been listening to that quite a bit. »

J’écris cet article en écoutant leur album, intitulé From the Fires et je peux vous dire que si vous aimez Led Zeppelin, vous allez vraiment apprécier cet album. On est à des années lumières de la musique actuelle et c’est une vraie cure de jouvence pour les oreilles.

32 odd musical anecdotes photo

Here are 32 odd musical anecdotes :

  1. The Beastie Boys used to open for themselves, disguised as a heavy metal band.
  2. When Andrew Lloyd Webber was writing the sequel to ‘The Phantom of the Opera,’ the entire score was deleted by a kitten.
  3. The only guy in ZZ Top who doesn’t have a beard is Frank Beard.
  4. None of Elvis’ films got nominated for Oscar, but he did win 3 Grammy Awards – for his gospel recordings.
  5. John Lennon wrote Good morning, good morning after hearing a Corn Flakes commercial.
  6. Metallica is the first and only band to play on all 7 continents.
  7. Members of Led Zeppelin were once accused of attacking a groupie with a mud shark.
  8. David Bowie was using so much cocaine in 1975 that he couldn’t remember recording an entire album, Station to Station.
  9. The Notorious B.I.G., Jay-Z, DMX, and Busta Rhymes all went to the same high school at the same time.
  10. Before Guns N’ Roses, Slash once auditioned for the band Poison; he decided not to join when he was asked about wearing make-up.
  11. Marilyn Monroe got a white poodle named Mafia from Frank Sinatra.
  12. The airplane that Buddy Holly died in was called American Pie. Don McLean wrote a song with the same name about the accident.
  13. Duran Duran was named after a mad scientist from the Jane Fonda movie Barbarella.
  14. The first CD that was pressed in the U.S. was Bruce Springsteen’s Born in the USA.
  15. Before composing Beethoven dipped his head in cold water.
  16. ‘Ace’ Frehley, former lead guitarist and founding member of the rock band Kiss, used to record his vocals while lying on his back.
  17. Like humans, birds can learn music while they are still in the egg stage.
  18. Mozart was five years old when he wrote his first piece.
  19. The first pop video was released in 1975. It was Bohemian Rhapsody by Queen.
  20. In 1976 Barry Manilow sang a chart topping song named I write the songs. The song wasn’t written by him.
  21. Termites will eat wood two times faster when listening to heavy metal.
  22. When Madonna was 15 years old, she got grounded for the whole summer, for sneaking out to see David Bowie in concert.
  23. In the year 1988 tenor Luciano Pavarotti received a record 165 curtain calls at a Berlin opera house.
  24. Make music not war: Monaco’s national orchestra is bigger that its army.
  25. Wham!’s hit single Wake me up before you go go was written by George Michael who was inspired by the note that was left to his hotel room by another band member Andrew Ridgeley. The note was mistakenly written as « Don’t forget to wake me up up before you go go, George ».
  26. House of the rising sun by The Animals was recorded with only 15 minutes because the band was on a tight budget. In spite of that the song went all the way to number one in 1964.
  27. Kurt Cobain accidentally named Nirvana’s ‘Smells Like Teen Spirit’ after a deodorant for teenage girls.
  28. Suzanne Vega is considered the « mother » of the mp3 format. The creators of the mp3 used her voice from the song Tom’s Diner for analyzing the different sound spectrums when creating the compression algorithm.
  29. The British Navy uses Britney Spears’ songs to scare off Somali pirates.
  30. Composers Bach and Handel were both blinded by the same man.
  31. When the Foo Fighters recorded their first album, David Grohl was the only member of the band.
  32. The Rolling Stones’ tongue logo was inspired by the Hindu goddess Kali.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une chanson, intitulée « No Sleep », se trouve sur un album libre de royalties qui s’appelle Speed Demons et que l’on trouve trouvait sur le site UniqueTracks.com au prix de $109. Le site est désormais en carafe depuis des moins donc je doute que l’album refasse surface.

Speed Demons - No Sleep photo

Cette chanson aux accents doucement métalliques est aussi connue sous le nom de « Chaos Within » ou « Move your Head » par Tatsu Takahashi, du nom du plagieur qui se l’est attribuée.

Mais avant que je vous conte toute l’histoire, lancez le morceau :

Pour la petite histoire, en 2007, un Allemand de 19 ans qui habite en Bavière uploade la quasi-totalité de cet album (ainsi que d’autres chansons) sur le site NewGrounds, sous le pseudonyme « Tatsu Takahashi ».

Tatsu Takahashi s’élève rapidement au sein de cette communauté d’animes, de musique et de jeux Flash et fait exploser les charts avec ces chansons, s’en attribuant toute la gloire. Bien évidemment, il se fera bannir du site au bout de quelques années, lorsque le pot aux roses sera découvert. Certains tentent de rétablir la vérité à l’aide de la chronologie mais c’est déjà trop tard : la mémoire d’Internet a associé la chanson à « -TT-« .

La chanson sera par la suite utilisée dans le jeu vidéo Super Crazy Guitar Maniac Deluxe 3, qui est un ersatz de Guitar Hero. La piste s’appelle alors « Chaos Within » par Tatsu Takahashi.

Mais curieusement, personne ne peut retrouver la paternité de la chanson. Composée sur un album libre de droits (mais payant), ses auteurs sont anonymes.

Moralité de l’histoire : c’est finalement le nom du plagieur qui restera dans les mémoires. Bizarre non ?

Le groupe CKY (Camp Kill Yourself) est un groupe de rock américain formé à West Chester, en Pennsylvanie en 1998 par le chanteur et guitariste Deron Miller, le guitarist Chad I Ginsburg, et le batteur Jess Margera.

CKY a percé grâce à ses contributions musicales à la série vidéo CKY et à la série Jackass, dans lesquelles a joué Bam, le frère de Margera’s brother Bam. The band self-released its debut album Volume 1 in 1999, featuring a number of songs from the CKY videos.

J’aime bien leur chanson Escape From Hellview :

Paroles

The fire dies on its own
Leaving us to ourselves but not exactly alone
I think that something is out there waiting
Anticipation has grown
The air as black as can be
Can’t even see that my hand is in front of me
I’m overhearing a whisper « they won’t escape until the blood is set free »

So turn back the silence is deafening
Turn back don’t let them see you again
They make the rounds at the midnight hour and
On the clock it’s just a minute away

So we’re hours awake and our only mistake is we bleed
And the hunger for the living helps them hunt it with the greatest of ease

Now I’m finding my friends
Hanging from trees, made a bed of a barbed wire fence
I’m on the loose with my neck in the noose but hey
I enjoy the intense

Turn back the silence is deafening
Turn back don’t let them see you again
They make the rounds at the midnight hour and
On the clock it’s just a minute away

So we’re hours awake and our only mistake is we bleed
And the hunger for the living helps them hunt it with the greatest of ease

No experience could ever match the sight of when a person is through
If it’s the last thing I will do I’ll be the one that will escape from hellview and I will.

Turn back the silence is deafening
Turn back don’t let them see you again
They make the rounds at the midnight hour and
On the clock it’s just a minute away [twice]

So we’re hours awake and our only mistake is we bleed
And the hunger for the living helps them hunt it with the greatest of ease
No experience could ever match the sight of when a person is through
If it’s the last thing I will do I’ll be the one that will escape from hellview and I will

Pour fêter la Saint Patrick, rien de tel qu’un bon petit morceau de punk irlandais joué par les Dropkick Murphys !

Voici donc I’m Shipping Up To Boston:

Dropkick Murphys est un groupe de punk celtique américain, originaire de Quincy, à côté de South Boston, dans le Massachusetts. Formé en 1996, le groupe mêle des influences de musique irlandaise traditionnelle, punk hardcore, oi! et folk rock.

À ses débuts, la formation comprend Mike McColgan (chant) Ken Casey (basse, chant), Rick Barton (guitare, chant) et Matt Kelly (batterie). Au fil de sa carrière, Dropkick Murphys acquiert une réputation importante grâce à de nombreuses tournées dans le monde entier et à l’organisation des week-ends de la Fête de la Saint-Patrick à Boston durant lesquels le groupe joue durant sept jours de suite, et auxquels des milliers de fans provenant du monde entier assistent chaque année.

Le nom « Dropkick Murphys » vient d’un centre de désintoxication où étaient récupérés les errants des bas-fonds de Boston. Le nom Dropkick Murphys aurait été donné au centre de désintoxication d’après le nom de son créateur, John Murphy, un ancien catcheur de Boston, dont l’un des mouvements préférés était le dropkick (ou « saut chassé » en français).

Le groupe utilise des instruments traditionnels, tels que la cornemuse, l’accordéon, la mandoline ou la flûte à partir de l’album Sing Loud, Sing Proud!. Il reprend de nombreuses chansons traditionnelles irlandaises, telles que (F)lannigan’s Ball, I’m Shipping Up to Boston, The Fields of Athenry, Fairmount Hill, Johnny, I Hardly Knew Ya, The Gang’s all Here, The Fighting 69 ou encore The Green Fields of France (No Man’s Land) reprise de Eric Bogle parlant d’un jeune Écossais, Willie McBride, mort durant la Première Guerre mondiale.

Plusieurs des reprises faites par Dropkick Murphys sont des standards irlandais dits Irish Pub Drinking Song (chanson à boire de pub irlandais).

Vous pouvez entendre la chanson I’m Shipping Up to Boston dans The Departed (Les Infiltrés), le film de Martin Scorsese. C’est même devenu l’hymne officiel de l’équipe de baseball de Boston, les Boston Red Sox, ainsi que la chanson officielle de la ligue de football australienne, la A-League.

Happy Saint Patrick’s Day !

Scissor Sisters est un groupe de musique pop new-yorkais qui tire ses influences du disco et du glam rock.

Le nom du groupe fait référence à une position sexuelle lesbienne. Initialement, son nom complet était Dead Lesbian and the Fibrillating Scissor Sisters.

Le groupe est apparu en 2001, il a eu beaucoup de succès en Islande et au Royaume-Uni. Les paroles de leurs chansons, majoritairement écrites par Shears et Babydaddy, sont connues pour leur mélange d’humour et de tragédie.

J’affectionne particulièrement Laura :

https://vimeo.com/147302988

Paroles

Laura, can’t you give me some time?
I’ve got to give myself one more chance
To be the man that I know I am
To be the man that I know I am
Won’t you just tell Cincinnati?
I’m gonna need your love
don’t you give me your love
don’t you give me your

Simone, Simone
Where is your love?
Don’t you give me your love
Don’t you give me your

Simone, Simone
Where is your love?
Don’t you give me your love
don’t you give me your

Freida, can’t you spare me a dime?
I’ve got to give myself one more chance
To ring the band that I know I’m in
To ring the band that I know I’m in
Won’t you just tell Babby Daddy?
I’m gonna need his love
Why don’t he give me he love?
Why don’t he give me he

Simone, Simone
Where is your love?
Don’t you give me your love
Don’t you give me your

Simone, Simone
Where is your love?
Don’t you give me your love
Don’t you give me your

This’ll be the last time I ever do your hair
[ Tired of this shit swear I’m gonna quit
Can’t seem to make enough dough
But my cuttin’s on a roll ]
One face among the many
I never thought you cared
[ Seen enough stuff though I got rough
Now I know it ain’t so
I gotta live my own ]

This’ll be the last time I ever do your hair
[ Tired of this shit swear I’m gonna quit
Can’t seem to make enough dough
But my cuttin’s on a roll ]
One face among the many
I never thought you cared
[ Seen enough stuff though I got rough
Now I know it ain’t so
I gotta live my own ]

Mon passage préféré est le moment plus dark de la chanson, qui me semble très fortement influencé par Supertramp avec le son des trompettes.

J’associe cette chanson à mes années parisiennes, sûrement parce qu’elle faisait partie de ma playlist du moment. C’est drôle de retrouver ce que l’on écoutait à une certaine période de sa vie – c’est comme si on pouvait associer des chansons à des pans entier d’une année.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :