Tag

espace-temps

Browsing

Ray Bradbury, écrivain américain de science-fiction, est mort hier dans sa maison de Los Angeles à l’âge de 91 ans.

Né le 22 août 1920 à Waukegan (Illinois, USA), Raymond Douglas Bradbury découvre la littérature à l’âge de 7 ans avec Edgar Poe. Fils d’un père technicien et d’une mère d’origine suédoise, il a 14 ans lorsque ses parents s’installent à Los Angeles. Il a 17 ans lorsque sa première nouvelle, Script, est publiée.

Son oeuvre

Son oeuvre révélait un auteur inquiet de la survie spirituelle de l’humanité face au matérialisme de la société.

Fahrenheit 451 (1953), adapté au cinéma en 1966 par François Truffaut et inspiré par les autodafés nazis de livres écrits par des juifs, évoquait les dangers de la censure et du contrôle des idées dans un monde totalitaire. Il s’inscrit dans la lignée des romans dystopiques, décrivant des sociétés où un pouvoir central autoritaire opprime tout ou partie de ses citoyens, comme Brave New World (Le meilleur des mondes) d’Aldous Huxley ou 1984 de George Orwell.

Arthur Charles ClarkeL’écrivain de science-fiction britannique Arthur C. Clarke, mort aujourd’hui dans un hôpital au Sri Lanka à l’âge de 90 ans, était l’un des maîtres de la science-fiction, auteur du livre qui a inspiré Stanley Kubrick pour 2001, l’odyssée de l’espace.

Clarke, ancien physicien, avait dès 1945 prévu l’essor des communications par satellite. Il a écrit plus de 80 ouvrages et utilisé les pseudonymes Charles Willis et E.G. O’Brien.

Né le 16 décembre 1917 à Minehead, dans le Somerset, en Angleterre, Sir Arthur Charles Clarke fait des études de mathématiques et commence à travailler comme analyste financier au ministère de l’Économie en 1936.

Durant la seconde guerre mondiale, il sert dans la Royal Air Force (1941-1946) où il travaille à la mise au point du premier radar avant d’entamer des recherches sur les satellites.

R19Aujourd’hui, j’aborde le paranormal. Figurez-vous qu’il nous arrive de bien drôles de choses à ma voiture et à moi. Bien sûr, il y eu des précédents, ici, ou encore là mais aucun n’avait eu une portée paranormale, ce qui semble désormais être le cas. Commençons l’histoire dans l’ordre : j’enseigne la semaine en Vendée et rentre sur Nantes le week-end. Or, cela fait déjà deux trajets (un dans chaque sens) que ma voiture se conduit bizarrement et ce, toujours au même endroit : mes essuie-glaces se mettent en route tout seuls, sans aucune intervention manuelle de ma part. Ce phénomène a lieu entre la D32 et la D754, sur la quinzaine de kilomètres qui séparent Challans du Fenouiller. Une fois, cela aurait pu passer pour une défaillance électronique mais deux fois au même endroit… je penche pour une rupture de l’espace temps. Vous vous souvenez de ma montre qui s’arrêtait bizarrement ? Et si… ?

Quoi qu’il en soit, c’est assez troublant. J’ai vraiment été surpris la première fois que c’est arrivé : 28° dehors, autant dans la voiture et comme je conduis souvent d’une main, l’autre reposant sur le siège passager, cela m’a fait une drôle d’impression. Et la deuxième fois, on commence à se poser quelques questions… Je retente le coup demain, on verra bien. D’ici à ce que je sois projeté dans la Quatrième Dimension, il n’y a qu’un pas !

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: