Tag

Renault

Browsing

Après un départ en vacances qui s’est annoncé plutôt mouvementé – en plein bouchon sur l’A86, la 19 a refusé de passer la première, ce qui fait que j’ai démarré tout le temps en seconde et bonjour la galère pour repartir comme il faut à chaque péage – il se trouve que la 19 a encore des problèmes avec le câble d’embrayage. Arrivé à Nantes, j’ai mis un serre-flex autour du câble au niveau de la butée pour le retendre un peu et les vitesses repassent à nouveau mais c’est vraiment du bricolage.

r19 replacement

Je pense que c’est le moment de me séparer de ma voiture préférée. D’une part, parce qu’elle commence à vieillir (266 000 kilomètres, mise en service en 1992 donc 17 ans bien sonnés), d’autre part parce qu’il y a une prime à la casse de 1 000 euros en ce moment et qu’il serait dommage de ne pas en profiter.

Le dilemme, c’est que je n’y connais pas grand-chose en voitures et que je ne sais pas vraiment quoi choisir à la place. Vous auriez des pistes ou des bons plans ?

L’ancien autoradio

Après des années de galère avec mon premier autoradio – qui était pourtant un Clarion – je me suis enfin décidé à investir pour le bien-être de mes oreilles. L’ancien, acheté il y a pile 10 ans, était à cassette. Au départ, il était auto-reverse. C’était plutôt cool. Mais le son a rapidement commencé à bourdonner et à grésiller, malgré un changement des hauts-parleurs.

La situation a empiré lorsque des apprentis voleurs ont tenté de le voler alors que j’étais à l’université. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que j’avais monté le cadre métallique à l’envers, parce que je suis un petit malin (non en fait parce que c’était le premier que je montais). Du coup, ils ont tiré comme des boeufs, déboîtant la façade détachable et ont laissé tomber. L’auto-reverse en a pris un coup : les cassettes passaient bien dans un sens mais étaient inaudibles dans l’autre, m’obligeant à retourner la cassette régulièrement pour utiliser la tête de lecture valide… pas cool.

A prudent man should neglect no circumstances. (Sophocles)

Ah ben y’avait longtemps tiens ! Vendredi après-midi, je vais à la piscine avec mon pote Pierre-Jean en sortant des cours. Je l’emmène toujours avec moi, c’est plus sympa de faire la route ensemble. On arrive à la piscine, on se gare et hop, sport. Il est à peu près 15h. Piscine, sauna, on décompresse de notre avant-dernière semaine de cours.

Nous sommes pas mal fatigués en ce moment donc ça fait du bien de se relaxer un peu. Il est 17h30, je m’approche de la voiture en regardant les roues. C’est bizarre mais il y a comme un truc inhabituel, quelque chose qui me dérange à propos de la voiture. Je déverrouille les portes, Pierre-Jean ouvre le coffre. Hé c’est bizarre ça – ah oui, le barillet du coffre pendouille, signe qu’il a été forcé.

R19 4EVER !Incroyable mais vrai… ma R19 vient de passer son contrôle technique et est donc officiellement apte à arpenter les routes de France et de Navarre. Pour celles et ceux qui connaissent – ou ont connu – ma voiture, cela tient quasiment du miracle. Je précise qu’elle a obtenu le feu vert du premier coup, sans contre-visite !

Dans les faits, voilà comment cela s’est passé :

M : Bonjour, je vous apporte la 19.
TechGuy : Ah oui, la 19…

R19Aujourd’hui, j’aborde le paranormal. Figurez-vous qu’il nous arrive de bien drôles de choses à ma voiture et à moi. Bien sûr, il y eu des précédents, ici, ou encore là mais aucun n’avait eu une portée paranormale, ce qui semble désormais être le cas. Commençons l’histoire dans l’ordre : j’enseigne la semaine en Vendée et rentre sur Nantes le week-end. Or, cela fait déjà deux trajets (un dans chaque sens) que ma voiture se conduit bizarrement et ce, toujours au même endroit : mes essuie-glaces se mettent en route tout seuls, sans aucune intervention manuelle de ma part. Ce phénomène a lieu entre la D32 et la D754, sur la quinzaine de kilomètres qui séparent Challans du Fenouiller. Une fois, cela aurait pu passer pour une défaillance électronique mais deux fois au même endroit… je penche pour une rupture de l’espace temps. Vous vous souvenez de ma montre qui s’arrêtait bizarrement ? Et si… ?

Quoi qu’il en soit, c’est assez troublant. J’ai vraiment été surpris la première fois que c’est arrivé : 28° dehors, autant dans la voiture et comme je conduis souvent d’une main, l’autre reposant sur le siège passager, cela m’a fait une drôle d’impression. Et la deuxième fois, on commence à se poser quelques questions… Je retente le coup demain, on verra bien. D’ici à ce que je sois projeté dans la Quatrième Dimension, il n’y a qu’un pas !