Je suis depuis peu le témoin d’un étrange phénomène : ma montre perd deux heures dans la nuit de dimanche à lundi lorsque je dors à Nantes. J’ai d’abord cru à une défaillance de ma montre lorsque cela est arrivé pour la première fois la semaine dernière. Or une fois réglée, elle a fonctionné comme une horloge suisse toute la semaine jusqu’il y a deux jours où la même chose s’est reproduite.

De là à tirer une conclusion un peu fantastique, il n’y a qu’un pas que je me fais fort de franchir : ma montre est un modèle automatique qui se remonte grâce aux mouvements du poignet et qui ne nécessite donc aucune pile – le quartz étant très mauvais pour la santé. Comment expliquer alors cette perte de temps qui s’élève à deux heures à chaque fois ? Pour l’instant, je n’ai pas encore de piste mais je ne désespère pas de trouver le fin mot de l’histoire. D’après mes calculs, la perte de temps se produit entre 23h et 6h du matin, heure à laquelle ma montre indique alors 4h du matin.

Et si j’appartenais à la quatrième dimension pendant ce laps de temps ? Se pourrait-il que le continuum espace-temps s’interrompe toutes les semaines pendant quelques heures seulement dans ma chambre à Nantes ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Faille temporelle du dimanche au lundi

par Matt Lecture: 1 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: