Voici la quatrième journée de l'US Summer Trip.

JFK Airport

Aujourd'hui, nous quittons New York City. Direction JFK airport. A peine arrivés à l'aéroport, on se rend compte immédiatement que c'est le bazar intégral : des gens courent dans tous les sens, des hôtesses battent le rappel pour les derniers voyageurs, des stewards informent des gens qui ne parlent pas anglais que "sorry, you've missed your flight...". Pas glop.

Dans ce chaos, nous apprenons qu'il faut enregistrer ses valises soi-même. Nous faisons la queue sur le trottoir, comme les autres. Sauf que nous ne sommes pas américains donc on nous redirige à l'intérieur de l'aéroport. Re-queue. L'enregistrement s'effectue sur une borne. Chaque passager peut avoir jusqu'à deux bagages en soute. Cela coûte 20$ par bagage enregistré. Une fois que les tickets sont imprimés, vous pouvez faire une nouvelle fois la queue pour arriver au tapis roulant sur lequel le steward se fera un malin plaisir de balancer vos bagages d'un geste martial expert.

On file vers notre porte d'embarquement. On enlève ses chaussures à la sécurité maintenant (j'avais oublié de le mentionner lors du trajet Paris -New York), ce qui fait que tout le monde a l'air bien malin en pieds de chaussette ! Je passe sous le détecteur en levant haut les mains, ce qui fait rire la dame chargée du portail. On ne doit pas lui faire le coup souvent apparemment.

JFK est le pire aéroport au travers duquel j'ai jamais voyagé. Voilà c'est dit !

Breakfast at Starbuck's

On a un peu d'avance on avise un Starbuck's. Blueberry muffin and small coffee. Le small m'a paru assez medium ce coup-ci, à croire que je n'arriverai jamais à en avoir un petit ! A noter que dans ce Starbuck's, on est reçus comme des chiens dans un jeu de quille.

A lire :  Une semaine à Prague : château de Prague, torture et tir à l'arbalète

Delta Airlines

Delta, c'est moins bien que Continental vu que tout est payant : les films, les jeux et même les écouteurs sont à acheter ! Le film est à 7$, les écouteurs valent 2$. Un peu abusé. 5h de trajet et pas de collation. Argh. Je passe le temps en jouant au Trivia (seul jeu gratuit) avec le reste des passagers. Je finis par m'assoupir (et non, je ne suis pas assez fou pour mettre ces photos là!).

SFO - San Francisco International Airport

Arrivée à San Francisco, California ! L'aéroport est clean, feutré, silencieux. C'est le jour et la nuit avec JFK. Il faisait plus de 30°C à New York quand nous sommes partis (vers midi), il ne fait que 16°C à San Francisco - je peux vous dire que l'on sent tout de suite la différence : on met le blouson pour la première fois du voyage.

Lorrie's Airport Shuttle

Nous trouvons notre shuttle blanc et vert - Lorrie's Airport Shuttle - qui attend d'avoir rempli son mini-van pour nous dispatcher vers nos hôtels respectifs. Le trajet dure pas mal de temps (25-30 minutes je pense) : nous passons par des quartiers de San Francisco qu'on ne voit jamais - comme les quartiers hispanophones mal famés, les zones industrielles...

On s'arrête également aux hôtels des différents passagers et c'est assez drôle de voir qui va dans quelle classe d'hôtel. Nous arrivons au nôtre, l'Opal, qui se trouve sur Van Ness Avenue. On y dépose tous nos sacs.

Brunch at Mel's Diner

Ce n'est pas tout mais nous n'avons toujours pas mangé ! Nous marchons un bloc en remontant la rue avant d'aviser Mel's Diner qui se trouve à quelques mètres de l'hôtel et qui fait le coin de Van Ness Avenue et Geary Street. Nous commandons un brunch - un vrai régal ! Mel's Diner est un vrai diner : ambiance années 50 avec des sièges de voiture en cuir colorés et des jukebox à chaque table. On se croirait transporté dans un film de Tarantino !

A lire :  Une semaine en Egypte : Paris - Hurghada

Very good food, good price. Totally recommended !

Union Square and cable car

Une fois repus, nous sommes descendus jusqu'à Union Square dans l'espoir de prendre le cable car. La file d'attente - environ 200 personnes - nous a un peu refroidi... mais nous nous sommes mis en bout de file, tout en écoutant un groupe de jazz-rap qui sonnait vraiment bien ! Un homme s'est alors approché de nous, demandant si nous voulions gagner du temps. Évidemment, je l'ai regardé un peu de travers. Le monde n'est pas vraiment philanthrope d'habitude.

Il nous emmène alors à deux blocs d'Union Square, nous montrant une marque jaune au sol juste avant le stop. Il s'agit du premier stop du cable car. En gros, tout le monde essaie de monter à la station de départ mais le cable car ne part pas plein. Il prend environ la moitié des passagers puis continue de se remplir au fil des arrêts. Du coup, nous avons gagné pas mal de temps et avons pu monter immédiatement. Notre philanthrope nous a demandé un tip, prétextant être un vétéran. Je me demande encore quelle guerre il a pu combattre. Enfin bon.

Comme vous pouvez le constater sur les photos, la police de San Francisco a l'air aussi cool que celle de New York. Cable car : 3$ le trajet. Nous sommes descendus jusqu'à Fisherman's Wharf, sur les quais de San Francisco. Je dis bien "descendus" parce qu'il y a une sacrée descente !

Fisherman's Wharf

C'est le coin à touristes par excellence : les quais, la marina, les boutiques, l'embarcadère pour passer sous le Golden Gate ou faire le tour d'Alcatraz, les glaces, les restaurants, les boutiques souvenirs...il y en a pour tous les goûts. Nous y avons marché quelques heures, papillonnant de gauche à droite.

On commence par l'arrivée à Fisherman's Wharf. Et le restaurant Tarantino's (aucun rapport avec Quentin) :

Alcatraz vu des quais. Notez comme le temps est changeant :

A lire :  Plongées en Mer Rouge et dauphins au large d’Hurghada

On ne voit que des Ford Mustangs... à croire qu'ils le font exprès pour nous agacer ! Et une référence cinématographique :

La marina :

La petite plage avec Robinson Crusoé dans une barque ensablée et le Pier 39 :

Nous sommes entrés dans un magasin de musique/souvenirs qui possédait des guitares bon marché mais signées de grands noms à des prix exorbitants (même en dollars). Par contre le comptoir à base de Cadillac, c'est plutôt sympa :

Village Pizzeria

Le jetlag a commencé à se faire sentir. Nous avons dîné à la Village Pizzeria, très renommée. Service très lent par contre, on a attendu pendant quasiment une heure avant d'être servis.

Première impression de San Francisco : d'un côté on retrouve la ville que l'on connait à travers les films et la littérature, d'un autre côté, on est assaillis par des mendiants tous les 10 mètres. Et je n'exaggère pas, c'est assez hallucinant. J'ai demandé autour de moi et il paraît que ce n'est pas comme cela avant. L'état de Californie a voté des lois qui protègent les sans-abris et ils ont visiblement élu domicile à SF. En demi-ton donc.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

San Francisco : Union Square, downtown, cable car, Fisherman's Wharf

par Matt Lecture: 6 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: