Tag

films

Browsing

J’utilise mon NAS Synology tous les jours et l’une des fonctions que j’affectionne particulièrement est de pouvoir regarder des vidéos directement sur la télévision, en passant par la Freebox Revolution.

NAS Synology : regarder les vidéos du NAS directement sur la Freebox en DLN photo

Il existe plusieurs manières de regarder les vidéos stockées sur le NAS sur la télévision : depuis la Freebox, depuis un navigateur avec VideoStation ou depuis votre mobile avec l’application DS Video.

Lire des vidéos avec fichiers de sous-titres depuis la Freebox

Il suffit de se rendre dans le menu Freebox > Disques et de sélectionner votre NAS, qui s’appelle par défaut “DiskStation” chez Synology.

La Freebox affiche la liste des fichiers vidéos, films, séries tels qu’ils sont sur le NAS, ainsi que les fichiers de sous-titres au format .SRT s’ils sont présents sur le NAS, si vous avez suivi le tutoriel NAS Synology : lire des vidéos avec des fichiers de sous-titres en DLNA sur la Freebox.

Si le fichier de sous-titre porte le même nom que le fichier vidéo auquel il se rattache, alors la Freebox le chargera automatiquement. Vous pouvez alors le désactiver en appuyant sur la touche Menu verte de la télécommande Free.

C’est la méthode que j’utilise au quotidien mais il faut avoir prévu de télécharger les bons sous-titres, s’être assuré que le nom ne diffère pas et les avoir mis dans le même répertoire que le fichier vidéo… cela demande un peu de manutention avant de pouvoir se caler dans le canapé.

Lire des vidéos avec sous-titres chargés à la volée depuis le NAS

Une seconde solution consiste à lancer le fichier depuis le webdamin du Synology : démarrez l’application VideoStation et sélectionnez le fichier à lire.

Allumez ensuite votre télévision et le Freebox Player pour qu’il soit détecté par l’application VideoStation.

Si vous cliquez sur la petite icône Réglages du lecteur vidéo, il est possible de charger des sous-titres à la volée dans la section Sous-Titres :

Synology : regarder les vidéos du NAS sur la Freebox photo

Il ne vous reste plus qu’à sélectionner la destination vidéo vers laquelle envoyer la vidéo en flux DLNA dans la section Source. Ici, nous choisissons Freebox Player en DLNA:

Synology : regarder les vidéos du NAS sur la Freebox photo 1

Il suffit de cliquer sur le bouton lecture et la vidéo sera directement projetée sur la télévision par le biais du Freebox Player.

Lire vidéos et sous-titres depuis l’application mobile DS Video

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin : vous pouvez lancer les vidéos du Synology et activer les sous-titres à la volée depuis l’application mobile DS Video, à installer sur votre téléphone portable.

DS Video est une application gratuite, à télécharger : DS Video pour Android (Play Store) ou alors DS Video pour iPhone (AppStore).

Synology : regarder les vidéos du NAS sur la Freebox photo 2

C’est le meilleur des deux mondes : plus besoin de courir sur l’ordinateur pour lancer la vidéo. Il suffit de :

  1. lancer DS Video,
  2. se connecter au Synology avec votre compte habituel,
  3. ne pas activer HTTPS (très important),
  4. choisir la vidéo à lire,
  5. régler les options : sous-titres, sortie vidéo vers le Freebox Player.

Et profiter ! Plus besoin de quitter le canapé cette fois ;-)

Je vous ai déjà proposé un clip vidéo pour My Body is a Cage d’Arcade Fire mais en voici un autre que j’aime beaucoup et qui se base sur des scènes du western Once Upon a Time in the West de Sergio Leone :

Warning : cette vidéo spoile la fin du film !

Cette vidéo a été réalisée par J. Tyler Helms, un directeur créatif et designer basé à Chicago,IL.

Excellente sélection de scènes du film, très différente de la vidéo précédente et qui montrent combien les images associées à une musique ou chanson peuvent en changer le sens ou du moins notre perception et notre ressenti.

Lorsque l’on possède un NAS, on apprécie de pouvoir bénéficier de toutes ses fonctionnalités. Or, outre les fonctions de sauvegardes, de téléchargement et téléversement des données, il est aussi très agréable de pouvoir lire de la musique ou des vidéos (stockées sur le NAS) directement sur une télévision.

Ce tutoriel s’adresse à celles et ceux qui possèdent une Freebox et un NAS Synology. Nous allons voir comment configurer le NAS afin que les sous-titres soient détectés et lus par notre Freebox Revolution, automatiquement au lancement de notre vidéo.

Synology : installation du Media Server

Sur le Synology, il faut installer le paquet Media Server. Pour cela, il suffit de se rendre dans Main Menu > Package Center >Multimedia > Media Server > Install.

Vous devriez avoir quelque chose comme ceci:

Freebox : lire une vidéo avec un fichier de sous-titres en DLNA depuis un NAS Synology photo

Synology : configuration du DLNA

Ensuite, il faut configurer le DLNA. Rendez-vous dans Main Menu > Media Server > DMA Compatibility où plusieurs réglages sont à effectuer:

Freebox : lire une vidéo avec un fichier de sous-titres en DLNA depuis un NAS Synology photo 1

On commence par cocher l’option “Enable customized MIME types. Voici la liste dont je dispose :

avi=video/x-ms-video,wav=audio/x-wav,m4v=video/mp4,mp4=video/mp4,mkv=video/x-msvideo,srt=plain/text,sub=plain/text

Ensuite, il faut cocher l’option “restrict access to Media Server for newly detected UPnP/DLNA devices”.

Voici un clip vidéo intitulé “A Rain of Sadness” et réalisé par Anthony Taieb qui met en scène la musique “My Body is a Cage” du groupe canadien Arcade Fire :

Ce clip est tout simplement magnifique et colle très bien à l’ambiance de la chanson et à son univers à la fois écorché et grandiloquent.

On peut y reconnaitre quelques extraits de films tels que “La fille sur le pont” de Patrice Leconte, “Blade Runner” de Ridley Scott, “Matrix Revolution” des frères Wachowski, et “Singin’ in the Rain” de Stanley Donen et Gene Kelly.

On peut également retrouver quelques images qui proviennent du clip vidéo pour la chanson “Stranger in Moscow” de Mickael Jackson.

Amazing how grimly we hold on to our miseryHenry Chinaski (Matt Dillon) : Amazing how grimly we hold on to our misery. The energy we burn fueling our anger.

Amazing how one moment we can be snarling like a beast, then, a few moments later, forgetting what or why.

Not hours of this, or days, or months or years of this, but decades. Lifetimes completely used up, given over to the pettiest of rancour and hatred.

Finally, there’s nothing here for Death to take away.

Factotum

logo-vlc

Si vous avez l’habitude de regarder des films ou des séries en version originale (VO) sur votre ordinateur avec VLC, voici une petite astuce qui devrait grandement vous faciliter la tâche…

En effet, qui n’a jamais rêvé de pouvoir récupérer les bons sous-titres avec le bon timing de la bonne langue qui correspond au bon fichier vidéo?

Et bien sachez que cela est possible en trois clics avec VLC. Suivez le guide !

Pré-requis : une version de VLC à jour

Tout d’abord, vous devez disposer d’une version de VLC récente, c’est-à-dire VLC 2.2.1+. Inutile d’essayer avec VLC 2.1.x qui est livrée avec Ubuntu 14.04 LTS, le module VLSub ne fonctionne pas avec cette version.

Pour les besoins de cet article et des captures d’écran, j’ai donc utilisé la version portable de VLC.

Mettez donc VLC à jour !

Charger à la volée les sous-titres d’une vidéo dans VLC

VLC permet maintenant de charger les sous-titres d’une vidéo en cours de lecture, sans les télécharger sur l’ordinateur.

Fini le temps où vous deviez rechercher le fichier de sous-titre, le télécharger, le dézipper puis le renommer pour qu’il soit détecté automatiquement par le lecteur.

Maintenant, tout se fait en quelques clics :

1. ouvrez votre fichier vidéo avec VLC et appuyez sur le bouton Lecture.

Télécharger automatiquement les sous-titres d'un film ou d'une série avec VLC photo 4

ouvrez le menu View > Download Subtitles:

Télécharger automatiquement les sous-titres d'un film ou d'une série avec VLC photo 1

Si vous avez un Mac, on trouve le menu dans VLC > Extensions > VLsub :

Télécharger automatiquement les sous-titres d'un film ou d'une série avec VLC photo

3. choisissez la langue des sous-titres voulue et cliquez sur le bouton “Search by hash”

4. VLC donne une liste des résultats, il vous suffit de sélectionner un sous-titre et cliquer sur le bouton “Download selection”:

Télécharger automatiquement les sous-titres d'un film ou d'une série avec VLC photo 3

4. VLC affiche le message “success : subtitles loaded” en vert en bas de la fenêtre

5. fermez la fenêtre VLSub et regardez votre film ou épisode sous-titré!

Télécharger automatiquement les sous-titres d'un film ou d'une série avec VLC photo 2

Notez que vous pouvez également rechercher par nom, numéro de saison ou numéro d’épisode.

Après Dystopian Utopias, voici un nouveau montage de Clara Darko qui s’intitule “Rain Movie Montage” et dans lequel – surprise! – il n’est question que de personnages de films sous la pluie :

Il y a en tout et pour tout cent films représentés.

Quels films avez-vous reconnu?

SONG: “Why does it always rain on me?” by Travis and “November Rain” by Guns n’ Roses.
0:00 – Magnolia
0:06 – Forrest Gump
0:10 – Take shelter
0:12 – The Two Towers
0:14 – Death becomes sher
0:16 – The year of living dangerously
0:19 – Point break
0:21 – Ben-Hur
0:23 – Willow
0:25 – Pride and prejudice
0:28 – Accidental hero
0:30 – Cast away
0:32 – Enchanted
0:34 – High fidelity
0:36 – Pee We’s big adventure
0:38 – LadyHawke
0:40 – Romancing the Stone
0:42 – Little children
0:44 – Labyrinth
0:45 – Psycho
0:47 – Rebecca
0:49 – Tonari no Totoro
0:51 – Dark water
0:52 – Hauru no ugoku shiro
0:54 – Mary Poppins
0:56 – Singing in the rain
1:00 – The NeverEnding Story
1:02 – Toy Story 3
1:06 – Hellboy
1:09 – Shutter Island
1:12 – The quick and the dead
1:14 – Wall-E
1:18 – Return to Oz
1:20 – Inception
1:22 – Dragonheart
1:23 – Lethal weapon 4
1:25 – Magnolia
1:27 – Mary Poppins
1:28 – Hero
1:32 – V for Vendetta
1:36 – Pitch Black
1:41 – Breakfast at Tiffany’s
1:44 – The Crow
1:46 – What’s eating Gilbert Grape
1:50 – The quiet man
1:54 – Little women
1:56 – Dead again
1:58 – Match Point
2:00 – Cast away
2:02 – Enchanted
2:05 – Breakfast at Tiffany’s
2:07 – Eternal sunshine of the spotless mind
2:08 – Jumanji
2:10 – The money pit
2:12 – The Truman Show
2:17 – Hearts and souls
2:20 – L.A. Confidential
2:23 – Casablanca
2:27 – Braveheart
2:29 – Pan’s Labyrinth
2:31 – Sense and Sensibility
2:33 – The Bridges of Madison County
2:35 – Say anything
2:38 – Thor
2:40 – Crazy stupid love
2:42 – Sin City
2:44 – Ben-Hur
2:46 – Interview with the vampire
2:51 – 28 days later
2:53 – Watchmen
2:55 – Road to Perdition
2:57 – Saving Private Ryan
2:59 – American Beauty
3:02 – Back to the future, Part 2
3:05 – The Mosquito Coast
3:07 – Seven
3:09 – Cape Fear
3:11 – Wall Street
3:14 – Unbreakable
3:17 – The Two Towers
3:20 – The Attack of the Clones
3:22 – Saving Private Ryan
3:24 – 300
3:27 – Zatoichi
3:30 – Lethal weapon 4
3:32 – Hellboy
3:34 – Pitch Black
3:35 – Jurassic Park
3:36 – Hellboy
3:37 – 28 days later
3:38 – Die hard with a vengeance
3:39 – Lethal weapon 4
3:41 – The Attack of the Clones
3:42 – Spider-Man
3:43 – Pitch Black
3:44 – The Attack of the Clones
3:45 – Point break
3:46 – Le pacte des loups
3:47 – Lethal weapon 4 / The Attack of the Clones
3:48 – Le pacte des loups
3:49 – Hellboy
3:50 – Hero
3:51 – Hellboy
3:52 – Zatoichi
3:53 – The Crow
3:54 – Zatoichi
3:55 – The Crow
3:56 – Willow
3:58 – The Two Towers
3:59 – Seven Samurai
4:00 – Harry Potter and the Prisoner of Azkaban
4:02 – Return to Oz
4:03 – Enchanted
4:04 – The Attack of the Clones / Poltergeist
4:05 – Romancing the Stone
4:06 – Thor
4:08 – Point break
4:09 – Cape Fear
4:11 – Jurassic Park
4:12 – Poltergeist
4:13 – Inception
4:15 – Jurassic Park
4:17 – Indiana Jones and the Last Crusade
4:18 – Watchmen
4:20 – Bram Stoker’s Dracula
4:21 – To die for
4:22 – Singing in the rain
4:23 – The sound of music
4:24 – Pleasantville
4:26 – The witches of Eastwick
4:28 – V for Vendetta
4:30 – Raising Arizona
4:31 – The Fountain
4:32 – Tropic Thunder
4:33 – Thor
4:35 – Romeo + Juliet
4:39 – The Shawshank Redemption
4:45 – Blade Runner

Clara Darko est fan de films et de montages vidéo. Dans Dystopian Utopias, elle rend hommage à des films qui présentent des sociétés qui ont des qualités à la fois utopiques et dystopiques avec des technologies avancées et de sévères restrictions de libertés civiques et de différences de classes sociales, basées sur les inégalités et le mensonge.

Clara Darko a établi plusieurs règles lors de la réalisation de son montage, pour plus de cohérence :

  1. la société doit être organisée et non un chaos post-apocalyptique,
  2. les populations opprimées doivent être humains et non aliens ou robots,
  3. la société doit être contrôlée par des humains et non des aliens, machines ou autres vampires,
  4. les évènements doivent avoir lieu dans le réel et non dans des mondes virtuels,
  5. la société doit avoir évolué uniquement par des cheminements humains (par la science ou la politique) et non par des changements biologiques.

Vadzim Khudabets, un producteur russe de bande-annonces, a condensé dans son court-métrage les meilleures scènes les plus explosives de 250 films et blockbusters les plus impressionnants pour créer le mashup ultime des films d’action, de superhéros, de fantasy et de science-fiction.

Admirez un peu le résultat :

En quelques 6 minutes, il reprend tous les films de ces dix dernières années – dont certains sont devenus des classiques – pour une bonne claque visuelle (merci les effets spéciaux!) et sonore. Epic !

Alors, bien sûr, cela reste du mashup – n’empêche qu’il doit y avoir quelques heures de boulot pour avoir compilé et édité tout ça.

Musiques :

  • Shockwave Sound – Call For Heroes (Rock Mix) : http://www.shockwave-sound.com/
  • Shockwave Sound – Fatal Fight (Rock Mix) : http://www.shockwave-sound.com/
  • Les Friction – World On Fire : http://www.lesfriction.com/
  • Immediate Music – Falling Skies : http://www.immediatemusic.com/
  • Pfeifer Frankfort – Valentine : http://www.pfmusicgroup.com/
  • Two Steps From Hell – Breathe : http://www.twostepsfromhell.com/

Petit jeu : retrouvez le nom des films !

J’ai regardé Django Unchained avec mes Premières la semaine dernière et dans la bande originale du film, j’aime beaucoup le morceau Too Old to Die Young de Brother Dege, un artiste du deep south des Etats-Unis :

C’est catchy !

J’ai bien aimé le film aussi, pas aussi violent qu’annoncé, surtout si on le considère comme un western (qui par définition est violent).

Le traitement de la question raciale et du racisme aux USA aide bien à la prise de parole. Je m’arrête là, sinon je vais faire la critique du film ;-)

Quelque chose de radicalement différent aujourd’hui : un court-métrage d’animation russe réalisé par Anatoly Petrov en 1978, basé sur une histoire de science fiction militaire anti-guerre de Sever Gansovsky :

Dans un future pas trop lointain, un scientifique d’une grande puissance militaire chercher à venger son fils (mort au combat pendant la guerre) et invente donc une arme capable de mettre fin au conflit : un tank automatisé capable de lire les pensées et qui réagit à certaines émotions humaines comme l’hostilité ou la peur.

Les personnages du film ont des visages très proches des célébrités de l’époque : on pourra reconnaître Ringo Starr, Jean Gabin, Paul Newman, Yul Brynner ou Mel Ferrer entre autres.

Portal est un jeu vidéo de réflexion et d’action en vue subjective développé par Valve en 2007.

Le jeu consiste en une succession de parcours que le joueur doit franchir en téléportant son personnage ou des objets à l’aide d’une arme capable de créer un portail spatial entre deux surfaces planes.

Portal: No Escape est un court-métrage de Dan Trachtenberg qui reprend la trame du jeu et met en scène Chell qui découvre le Portal Gun et essaie de s’échapper de sa cellule :

Sympa comme tout cette adaptation, on en verrait bien un long-métrage!