Tag

voiture

Browsing

Voici le résumé de nos vacances de Pâques en Sicile.

Ce matin, c’est le grand départ, nous partons pour une semaine en Sicile. Nos valises sont bouclées, et nous sommes bien contents de découvrir une nouvelle destination que nous ne connaissons pas encore.

Notre vol part de Nantes à 10h25 et nous arrivons à Palerme à 12h55. Le vol se passe sereinement. À notre arrivée à Palerme, le temps est radieux. Lorsque nous avons quitté Nantes, seuls 4 petits degrés s’affichaient au compteur de notre voiture. A Palerme, la situation est bien différente.

Dès notre sortie de l’aéroport, nous nous dirigeons vers l’endroit où on peut louer des voitures. Nous avons créé notre réservation au préalable chez la compagnie Goldcar que nous n’avons aucune difficulté à trouver sur le parking des loueurs de voitures .

À ce propos, nous vous conseillons vivement lors de votre réservation sur Internet de passer directement par le site du loueur en question (Goldcar, Hertz…). En effet, certains sites comparatifs proposent des offres alléchantes comprenant location du véhicule + assurance à un prix dérisoire. Mais dans les faits, cela revient beaucoup plus cher car sur place, le loueur oblige les clients à souscrire son assurance car il ne reconnait pas celle déjà souscrite auprès du site internet. Résultat : l’assurance est payée deux fois.

La dame de Goldcar et très gentille et nous propose le choix entre 3 voitures différentes. Une C3 Picasso, une Renault Clio, et une Opel Corsa. Nous choisissons la première qui se révèle être une voiture familiale avec un grand coffre et une bonne motorisation. Rien à voir avec les sempiternelles Fiat Panda qui tirent la langue dans les montées.

L’affaire se règle en quelques minutes, et nous nous enfilons un t-shirt et un short pour se mettre à l’aise. Ça y est, on y est et sommes prêts pour une semaine d’aventure !

Nous nous dirigeons d’emblée vers Palerme car c’est la première étape de notre voyage. Trente kilomètres séparent l’aéroport du centre ville et la route que nous empruntons est très agréable, il y a peu de circulation, les paysages sont absolument magnifiques et nous longeons la côte et l’eau turquoise de la Sicile.

L’arrivée dans le centre ville de Palerme se révèle moins aisée. En effet, les panneaux qui indiquent les directions sont très difficiles à trouver pour des yeux profanes, et la circulation est vraiment démente. Les voitures doublent par la droite et n’ont aucun sens du stop : c’est à qui aura la priorité sur l’autre, sans jamais tenir compte de la signalisation pourtant présente. Malgré tout, Matt se révèle être un pilote hors-pair, qui s’habitue très vite à cette nouvelle façon de conduire.

L’autre difficulté à laquelle nous nous confrontons – et cela sera le cas bien souvent lors de notre voyage – c’est le stationnement. En effet, la recherche d’une place de stationnement se révèle être mission quasiment impossible. Nous nous éloignons un petit peu du centre et parvenons finalement à trouver une place dans une petite ruelle, gratuite qui plus est. Nous marchons vers le centre et pouvons observer les couleurs de la capitale, sentir des odeurs, voir le mode de vie des palermitains.

Une semaine en Sicile : notre arrivée à Palerme photo

Nous passons aux pieds la Chapelle Palatine, devant la cathédrale, arpentons la rue commerçante du centre quand la faim se fait sentir. Nous nous arrêtons dans un endroit où déjeuner mais il est un petit peu trop tard et la plupart des restaurants ont déjà terminé leur service. Matt commence à défaillir alors nous trouvons un petit bouge et dégustons un panini mozzarella-jambon accompagné d’une bière locale bien fraiche, une Morretti.

Zapatou, de son vrai nom Luc Bergeron, compile les meilleures vidéos du web en HD. Il travaille pour VLOG à Montréal et ses vidéos nous donnent l’occasion de nous replonger dans les meilleurs moments du net.

Certaines vidéos ont fait le buzz, d’autres sont plus obscures mais beaucoup valent le détour :

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

Tracklist

Here’s Low by Cracker (off the album Kerosen Hat), a song that I have played over and over when I was at college. It used to be my driving song : I’d pop that CD in, turn the volume up and just drive the night away with no particular destination.

In that sense, I identify a lot with Nick Carraway, the character who narrates the Great Gatsby.

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

Tuning:Standard

Guitar 1 - Simple chord riff, D, then C, then E5, then G in the following pattern.  
the verse it is an acoustic guitar and then switches to the same as guitar 2, an electric distorted.

   v   v^v   vv  v   v^v    vv
e|-2---222------------------33----------------------------------------------|
B|-3---333---11-------------33----------------------------------------------|
G|-2---222------------------------------------------------------------------|
D|-----------22---2---222---------------------------------------------------|
A|-----------33---2---222---22----------------------------------------------|
E|----------------0---000---33----------------------------------------------|

Guitar 2 has two parts, the first is played at the intro and chorus:

e|---------------------------------------------------------------------------|
B|-44554h5-55454554h5--88----------------------------------------------------|
G|-44444---44444444----44----------------------------------------------------|
D|---------------------------------------------------------------------------|
A|---------------------------------------------------------------------------|
E|---------------------------------------------------------------------------|

The second is played during the verse, and sounds mostly clean:

e|--11b12--------------------------------------------------------------------|
B|---------------------------------------------------------------------------|
G|9--------------------------------------------------------------------------|
D|---------------------------------------------------------------------------|
A|---------------------------------------------------------------------------|
E|---------------------------------------------------------------------------|

Then the solo, with distortion
e|---------------------------------------------------------------------------|
B|---------------------------------------------------------------------------|
G|---------------------------------------------------------------------------|
D|--9b--9--9-----------------------------------------------------------12----|
A|--12b-10-10----------------10---1010101010-10-10---------10h10-12s14---14--|
E|------------10-12-12-10h12---12-1514141210-10-10h12-10h12------------------|

e|------------------------------------------|
B|-----11-12-11-----------------------------|
G|---14---------12--1414-1212-1414-1414-14--|
D|------------------------------------------|
A|------------------------------------------|
E|------------------------------------------|

Lyrics
==============

Sometimes I wanna take you down
Sometimes I wanna get you low
Brush your hair back from your eyes
Take you down let the river flow

Sometimes i go and walk the streets
behind a green sheet of glass
A million miles below the streets
A million miles, a million miles

D          C        E          G
Being with you girl like being low
hey hey hey like being stoned
Being with you girl like being low
hey hey hey like being stoned

A million poppies gonna make me sleep
But just one rose that knows your name
The fruit is rusting on the vine
The fruit is calling from the trees

Hey hey dont you wanna go down
Like some disgraced cosmonaut
A million miles below the streets
A million miles a million miles

(chorus)

[solo]

Blue blue is the sun
Brown brown is the sky
Green green are her eyes
A million miles a million miles

Hey hey don't you wanna go down
Like some displaced cosmonaut
A million miles below the streets
A million miles a million miles

(chorus)

We are all drifters.

More : Cracker.

Et pendant ce temps, en Lettonie, on s’occupe comme on peut en prenant l’air et en jouant sa vie :

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

Don’t try this at home, c’est encore un candidat pour les Darwin Awards

Remarquez qu’à 0:43, ils croisent une voiture de police : il se retourne d’étonnement mais ne sont nullement inquiétés.

Cet été, j’ai investi pour devenir mobilo indépendant.

Tout d’abord, j’ai acheté un vélo électrique. Moins besoin de la voiture pour aller au boulot. Moins d’essence, moins de risques et moins d’assurance.

Et puis le sport en plus. Et oui, le sport car le vélo est assisté, c’est pas une mobylette : 45 km d’autonomie, 25,5km de vitesse constante.

On arrive sec au boulot. On respire. On se détend !

Qui dit vélo dit légèreté. Exit le MacBook et bienvenue à l’iPad. Avantages, inconvénients : tout a été dit.

Seule l’utilisation que l’on en fait compte. Et moi je la trouve appropriée à mon usage. J’ai mis tous mes cours dedans. J’écris cet article avec. Je joue au Uno et aux 1000 bornes avec ma famille. Je lis mes partitions en jouant avec mon groupe.

Internet mobile devient enfin agréable à consulter. Bien sûr, il y a des défauts mais qui n’en a pas ?

Donc, pour la rentrée 2011, je serai mobilo indépendant. Peut-être….!

Les concept cars permettent aux designers de se lâcher et de créer des designs de voiture différents de ce que l’on a l’habitude de croiser sur la route. Cela donne aussi des idées pour modifier nos véhicules actuels. Voici ma petite sélection personnelle de 5 concept cars de 2010.

On commence avec l’Audi A9 Hybrid Sports Sedan :

Citroën possède deux concept cars : la Citroen GT ressemble pour moi énormément à la Batmobile de Batman :

Born That Way est un court-métrage réalisé par Tony McNeal avec Kevin Gage (qui jouait Waingro dans Heat). Jake Green, un arnaqueur qui vient de sortir de prison, voit sa fille pour la première fois en 6 mois et l’emmène déjeuner lorsqu’un évènement inattendu se produit.

Cette vidéo présente des scènes violentes qui peuvent choquer. Vous êtes prévenus.

Vimeo

By loading the video, you agree to Vimeo’s privacy policy.
Learn more

Load video

Hier, j’étais en stage. Chaque année, je demande des stages parce que bon, c’est toujours intéressant d’échanger nos pratiques et de voir comment les autres collègues procèdent. Les deux dernières années, je n’ai eu aucun stage. Nada, aucun ordre de mission. Cette année, stage.

Direction Saint Denis. Je galère un peu pour trouver l’IUFM, qui se trouve entre des barres d’immeubles (très commun ce genre d’emplacement ici). Pas franchement le quartier idéal pour se garer. J’essaie le parking de l’IUFM et sonne la loge :

M : Bonjour, pouvez-vous ouvrir la barrière s’il-vous-plaît ?
L : Z’êtes qui ?
M : Je suis en stage à l’IUFM.
L : les stagiaires se garent pas là.

iufm-imperviously-unreal-fratricidal-monolithL’interphone post-soviétique crachote une dernière fois puis s’éteint. Fin du dialogue. La fille me laisse planté devant l’interphone, barrière baissée. Super ambiance à l’IUFM de Saint Denis, on est vraiment content de faire partie de la maison non ?

Je me mets à la recherche d’un parking et en avise un à 500 mètres.

Voici la quatrième journée de l’US Summer Trip.

JFK Airport

Aujourd’hui, nous quittons New York City. Direction JFK airport. A peine arrivés à l’aéroport, on se rend compte immédiatement que c’est le bazar intégral : des gens courent dans tous les sens, des hôtesses battent le rappel pour les derniers voyageurs, des stewards informent des gens qui ne parlent pas anglais que “sorry, you’ve missed your flight…”. Pas glop.

Dans ce chaos, nous apprenons qu’il faut enregistrer ses valises soi-même. Nous faisons la queue sur le trottoir, comme les autres. Sauf que nous ne sommes pas américains donc on nous redirige à l’intérieur de l’aéroport. Re-queue. L’enregistrement s’effectue sur une borne. Chaque passager peut avoir jusqu’à deux bagages en soute. Cela coûte 20$ par bagage enregistré. Une fois que les tickets sont imprimés, vous pouvez faire une nouvelle fois la queue pour arriver au tapis roulant sur lequel le steward se fera un malin plaisir de balancer vos bagages d’un geste martial expert.

Renault et CitroënSuite et fin de mes tribulations automobiles…

Ayant une vague idée de ce que je voulais – une Citroën C4 – j’ai pris mon téléphone pour contacter les concessions de Vannes, Lorient puis Rennes – c’est-à-dire tout ce qui se trouvait dans un rayon de 200 kilomètres en partant de Nantes jusqu’à mon lieu de vacances.

C’est finalement à Rennes qu’un vendeur m’a fait la meilleure remise sur le véhicule donc c’est là que j’ai acheté la voiture. La remise était de quelques 5 870 et quelques euros (en comptant tous les bonus écologiques et prime à la casse bien sûr) donc je pense ne pas m’être trop fait rouler.

Mais cela n’a pas été une mince affaire, loin de là.