Voici la sixième journée de l’US Summer Trip.

Lever 5h du matin, le temps de se préparer pour être prêt à partir vers 6h15. Petit thé rapide dans le hall de l’hôtel. Notre chauffeur de mini-bus, un Allemand, se charge de la tournée des hôtels et remplit son mini-bus d’une vingtaine de passagers.

San Francisco – Yosemite Valley

S’ensuit une petite escapade auto-routière, routière puis routière/montagnarde. Nous sommes sortis de San Francisco (sans problèmes), avons traversé la région agricole de San Joaquin Valley puis sommes montés sur les petites routes de montagnes pour rejoindre la Yosemite Valley (cela se prononce /yo-se-me-tee/ ou [joʊˈsɛməti] pour vous autres linguistes). Quatre heures de route en tout (en comptant la pause pipi/café/muffin/achat de sandwich à mi-trajet) pour rejoindre Yosemite National Park.

On the road to Yosemite Yosemite entrance board Our mini-bus could almost fade into the scenery

Yosemite National Park

Après 4h de bus, on est bien contents de pouvoir sortir et marcher un peu ! A peine sorti du bus, j’ai vite compris que la grosse polaire et le jeans que j’avais mis le matin à San Francisco n’allaient pas vraiment me servir… il fait allègrement une bonne dizaine de degrés de plus à Yosemite.

Notre chauffeur est aussi notre guide : plutôt bavard et avec un bon sens de l’humour et du sarcasme, il procède à l’historique du Yosemite National Park, qui se situe dans les montagnes de la Sierra Nevada, à l’est de la Californie. Il fait 3 079 km² de superficie (dont 94 % sont classés, les touristes ne visitent que 36 km² soit 1 % du parc, essentiellement dans la vallée de Yosemite, à 1 200 m d’altitude), a été classé parc national en 1890, est le 3ème plus grand parc de Californie et le 2ème plus ancien de l’histoire américaine après celui de Yellowstone.

A lire :  Elvis Presley - Viva Las Vegas

Plus de 2,5 millions de touristes le fréquentent chaque année, ce qui en fait (avec le Grand Canyon du Colorado) l’un des sites naturels les plus visités du pays. Ses chutes d’eau et ses dômes granitiques spectaculaires attirent chaque année des milliers de randonneurs et de grimpeurs venant du monde entier. Le Yosemite est un parc de haute montagne dont la diversité naturelle et paysagère a été reconnue patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1984.

Yosemite Valley

Voici Yosemite Valley :

Yosemite Valley trees Yosemite Valley (other side) Yosemite Valley rocks Yosemite Valley and forest

El Capitan

Ensuite petite balade de quelques miles à travers les bois et les champs. Il ne manque plus que les roulottes, les indiens et les cowboys ! Temps superbe voire caniculaire… pas mal de gens se baignent dans la rivière, c’est assez drôle à voir. Si j’avais su, j’aurais pris mon maillot !

Yosemite meadows Yosemite meadows (low shot) Yosemite meadows Yosemite meadows Yosemite National Park meadows Yosemite squirrel Yosemite National Park : our shadows Yosemite: El Capitan sign Yosemite National Park squirrel at our feet Yosemite National Park woods Yosemite river Yosemite National Park river Yosemite National Park river Yosemite National Park river Yosemite National Park river Yosemite National Park river and bridge Yosemite National Park river Yosemite National Park river Happy couple along Yosemite river People swimming in Yosemite river Yosemite floating tree Yosemite river and fallen tree Yosemite river Yosemite river Yosemite woods Yosemite rock in the woods Yosemite Yosemite church

Sympas les petits chipmunks qui ont joué avec nous. Au départ, nous pensions que c’étaient des gros squirrels mais un autre guide nous a détrompés. Nous avons également vu un cerf du pont qui s’abreuvait à la rivière mais le temps de retrouver des piles, il avait déjà disparu.

Nous mangeons pas loin de la rivière, à l’ombre des arbres. Pas le temps de traîner, les guêpes attirées par l’odeur des sandwiches vous attaqueraient presque ! Le morceau de sandwich que j’ai fait tomber a été englouti en quelques secondes. Voraces les guêpes du Yosemite ! Nous n’avons pas rencontré d’ours, ce qui peut faire sourire mais il y en a…

Tuolumne Grove of Giant Sequoias

Ensuite… THE mile ! Une petite promenade dans la Tuolumne Grove of Giant Sequoias : pas loin de 1800m à travers les bois, déconseillée aux cardiaques. Cela descend pas mal (ce qui va bien) mais la remontée est un peu plus ardue. Cumulée avec la chaleur, il ne faut pas descendre sans eau par exemple. Les Giant Sequoias sont tout simplement gigantesques !

Yosemite Tuolumne Grove of Giant Sequoias Yosemite Tuolumne Grove of Giant Sequoias : way down Yosemite Tuolumne Grove of Giant Sequoias : huge sequoia Yosemite Tuolumne Grove of Giant Sequoias : top of the sequoia Yosemite Tuolumne Grove of Giant Sequoias : through the giant sequoia I own a sequoia too Yosemite Tuolumne Grove of Giant Sequoias : way up Yosemite : my shadow

Ensuite, retour en bus sur San Francisco. Nous nous arrêtons au même endroit qu’à l’aller et allons manger dans un restaurant mexicain. Je dis “restaurant” mais cela ressemble plus à un fast-food. Excellent en tout cas, nous nous sommes vraiment régalés.

A lire :  Une semaine à Prague : château de Prague, torture et tir à l'arbalète

Treasure Island

Ayant un peu d’avance, notre chauffeur nous amène à Treasure Island, une île artificielle de la Baie de San Francisco située entre San Francisco et Oakland. Elle est reliée par un isthme à Yerba Buena Island, qui est elle une île naturelle. Treasure Island a été créée en 1939 pour l’Exposition internationale du Golden Gate par l’extraction de matériaux de la baie, et du tunnel creusé à travers Yerba Buena Island. Le nom de l’île vient du roman Treasure Island de Robert Louis Stevenson, qui a vécu à San Francisco de 1879 à 1880. On peut y voir le Bay Bridge.

Californian Windmills Bay Bridge viewed from Treasure Island Palmtrees in Treasure Island Treasure Island marina San Francisco and Bay Bridge, from Treasure Island Sunset on Alcatraz

Retour sur San Francisco un peu mouvementé : notre chauffeur a failli griller un feu rouge et rentrer dans un taxi, qui serait passé quoi qu’il arrive. Et cela alors que l’hôtel était en vue ! Grosse frayeur mais pas de blessés. Cela m’apprendra aussi à enlever ma ceinture alors que le bus n’est pas complètement stoppé (comme dans les avions finalement).

Au final, une bonne grosse journée : pas mal de bus (400-mile roundtrip) mais des souvenirs de paysages plein la tête. Pas mal de campeurs et de famille qui viennent se reposer ici. A noter que les gens qui viennent en voiture doivent avoir une boîte blindée pour y mettre leur nourriture, pour ne pas se faire braquer par les ours !

J’ajoute que la route pour aller de San Francisco au Yosemite (Highway 120) est plutôt tape-cul : cela fait clac-clac-clac pendant une bonne partie du trajet. Pour celles et ceux qui ont déjà roulé en Angleterre, c’est un peu comme la M5 !

A lire :  Justified saison 5

Yosemite National Park est vraiment quelque chose à voir, je vous le recommande.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Visite du Yosemite National Park

par Matt Lecture: 5 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: