Je rentre juste de la demi-journée portes ouvertes du collège, qui est censée rattraper le vendredi de l’Ascension. Je crois que c’est véritablement la première fois que j’assiste à ce genre d’évènement : je n’ai jamais visité d’école avant le premier jour de la rentrée, à l’exception peut-être de l’école primaire. Visiblement, le but est de vendre l’établissement. J’utilise le verbe ‘vendre’ à dessein car c’est bien de cela qu’il s’agit : la vieille rivalité entre école privée et école publique semble toujours être d’actualité et le principal objectif de la matinée semble être de faire le plein d’inscriptions. Cela donne vraiment une drôle d’impression.

J’ai mis la main à la pâte comme tout le monde : direction le CDI où j’ai accueilli les quelques élèves qui partent en Irlande avec moi en mars. Nous avons effectué quelques recherches en salle multimédia, pendant lesquelles je me suis aperçu qu’ils ne sont pas vraiment familiers avec l’outil informatique : sortis d’MSN, c’est fini… Je leur ai donc appris à créer un document texte OpenOffice, à sélectionner du texte et des images sur Internet et à les coller dans leur document, histoire de n’imprimer que ce qui est nécessaire à la réalisation de panneaux d’exposés. C’est dur à dire mais tout cela est un jeu d’enfant pour n’importe quel élève anglais en 6ème. Nous sommes vraiment à la traîne en ce qui concerne les dotations de matériel informatique et leur application en collège. Les machines plantent quasiment à chaque copier-coller. Difficile dans ces conditions de travailler correctement.

A lire :  In lycée with Mister B. : last minute homework

Une fois les exposés imprimés, nous avons réalisé deux panneaux sur l’Irlande et avons vendu les brownies, cookies et scones que les élèves avaient préparé : vendu un euro pièce, le foyer a ainsi récolté plus de 80 euros qui serviront pendant le voyage à l’achat de matériel (cartes de téléphones…). L’animation aura en tout duré deux heures mais je ne suis vraiment pas convaincu de l’utilité de ce genre de manifestation : après tout, les parents ont été au collège, ils savent donc comment cela se passe. Et n’est-il pas plus enrichissant socialement de laisser les enfants partir à la découverte de leur collège ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Portes ouvertes du collège

par Matt Lecture: 2 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: