Je me suis amusé à mettre en dessin le dialogue ZEP que j’ai eu cette semaine avec une de mes élèves :

J’ai poussé le souci du détail jusqu’à me créer un personnage qui me ressemble presque. C’est un premier mais le rendu est correct. La prochaine fois, je créerai une véritable salle de cours.

Cet article est aussi un petit test : je me demande si un dialogue illustré suscite plus de réactions qu’un dialogue textualisé. A votre avis ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Articles en rapport:

9 Comments

  1. Matt

    D’accord Logales, je mets donc les deux – j’ai rajouté le script en dessous de l’image :)

  2. Avatar

    Ha oui pour moi le texte était tout aussi évocateur, car on a tous ( collègues) une image particulière d’un ou d’une gamine similaire !

  3. Matt

    Ah, c’est bien – je vois que le côté BD vous plaît, je vais continuer sur cette voie. J’ajouterai aussi les dialogues sous forme de texte, histoire de ne pas trop rompre avec la tradition des anciens dialogues.

    venichou > en fait, j’ai regardé tout le monde en disant cela et cette élève l’a pris pour elle. La classe n’a pas vraiment percuté sur le coup, mais ils se sont rattrapés lorsqu’ils ont vu ma réaction.

    piechdibi, agatzebluz > merci pour votre avis, je crois que je devrais faire cela plus souvent ;-)

  4. Avatar

    J’adore la réaction sur ton visage ! Pour des perles aussi courtes un petit dessin vaut carrément le coup !

  5. Avatar

    Aie, être un jeune prof de zep avec des jeunes filles dans l’assistance, dur ! remarque, ses copains ont dû être surpris itou

    ps : si la jeune fille en question te l’a dit juste pour garder son manteau (mais était bel et bien vêtue en-dessous), possibilité de l’envoyer auprès de l’infirmière (1. pour vérifier ses dires et pas se faire avoir, et 2. si c’est vrai, pour faire vérifier sa santé mentale)

    Maintenant, quant à insérer des bd, ah oui ah oui, j’adore !
    J’attends fébrilement (bon, presque), la salle de cours.
    Et, courage, c’est que le début de l’année !

Écrire un commentaire

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: