Tag

BD

Browsing

Veteran of the Psychic Wars

“Veteran of the Psychic Wars” est une chanson du groupe de hard-rock américain Blue Öyster Cult, écrite par Eric Bloom et l’auteur britannique Michael Moorcock, qui se trouve aussi être le créateur d’Elric de Melniboné.

La chanson est sur l’album Fire of Unknown Origin, une version longue apparaît sur l’album Extraterrestrial Live et également dans la bande originale du film d’animation Heavy Metal de 1981.

L’expression “…veteran of a Thousand Psychic Wars” vient de la chanson “Standing at the Edge” du groupe Hawkwind, qui se trouve sur l’album Warrior on the Edge of Time (1975), et qui traitait également du mythe du Champion éternel.

Elric de Melniboné

Elric de Melniboné est un personnage de fiction, inventé par l’écrivain anglais Michael Moorcock et héros du Cycle d’Elric, écrit entre 1961 et 1972.

Inspiré par Zenith l’Albinos, le méchant de la série Sexton Blake, Elric est un albinos à la santé défaillante, ce qui l’oblige à consommer de nombreux remèdes jusqu’à ce qu’il trouve Stormbringer, une épée qui, en buvant les âmes de ses adversaires, est capable de lui redonner de la vigueur.

Dernier empereur de l’île de Melniboné en pleine décadence, il tente vainement d’y introduire des réformes, mais se voit finalement contraint d’amener sa chute à la suite de la félonie de son cousin Yyrkoon. Tourmenté par le meurtre qu’il a lui-même commis de sa cousine et amante Cymoril, il parcourt par la suite son monde, ainsi que quelques autres mondes du Multivers, aux côtés de son fidèle ami Tristelune d’Elwher.

Le mythe du Champion éternel

Sur chacun des plans des millions de sphères du multivers, il existe une incarnation du Champion éternel qui, délibérément ou pas, est le gardien de la balance cosmique. Chaque incarnation du Champion éternel est déchirée par le doute, la crainte, et souvent la culpabilité. Parfois, il recherche un être plus élevé qui commande les dieux lunatiques de la Loi et du Chaos.

Les différentes incarnations du Champion sont liées par divers points communs, par exemple leurs noms : celui de Jherek Carnelian rappelle Jerry Cornelius, et le nom complet de Corum, Corum Jhaelen Irsei, est une anagramme de Jeremiah Cornelius.

Michael Moorcock emprunte parfois à la mythologie ou à l’histoire pour nommer les champions éternels. Ainsi dans le multivers, Ulysse est une incarnation du champion éternel :

« Ryan, Hawkmoon. Powys. Cornell. Brian. Umpata. Soian. Klan. Clovis Marca. Pournachas. Oshbek-Uy. Ulysse. Ilanth.

Ma propre voix s’éleva soudain.

– NON ! JE SUIS SEULEMENT EREKOSË !

-Champion Eternel. Soldat du Destin ».

extrait de Les guerriers d’argent (The silver Warriors),1970.

Heavy Metal

Heavy Metal est un film d’animation pour adulte, anthologie de diverses histoires de science fiction et de fantasy, adaptées du magazine Heavy Metal et d’histoires originales dans le même esprit. Sorti en 1981, il est mis en scène par Gerald Potterton et produit par Ivan Reitman et Leonard Mogel, qui était également l’éditeur du magazine Heavy Metal, qui est la base du film.

Voici une autre planche issue des épreuves orales de l’épreuve d’Histoire des Arts. J’y assiste en tant qu’examinateur et suis accompagné d’une professeur d’histoire et géographie.

Le sujet le plus abordé est sans conteste l’affiche rouge et la résistance française lors de la seconde guerre mondiale, qui a déjà donné lieu à la planche Olga.

Voici donc ce que nous a sorti Camille sur le signe “V” :

Histoire des Arts with Mister B. : le signe "V" photo

Cette semaine, j’ai fini de corriger les expressions écrites sur l’usage des nouvelles technologies de mes chers secondes.

Grosso modo, ils ont bien joué le jeu et ont parlé de l’importance de la vie privée, des dangers de trop dévoiler sa vie sur les réseaux sociaux à titre personnel (harcèlement, moqueries) et professionnel (recruteurs qui scrutent vos profils), de l’importance des écrans dans nos vies…

Mon tas de copie descend gentiment lorsque tout à coup, une petite perle. Comme les copies ne sont pas anonymes, il est très facile de savoir à quoi s’attendre avec certain(e)s élèves et, lorsque je me saisis de la feuille, je me délecte déjà de ce que je vais bien pouvoir y lire.

Et ce serait un euphémisme de vous dire que je n’ai pas été déçu. Je vous livre la fin de sa lettre sur l’importance des écrans dans nos vies:

Grading papers with Mister B. : "only the brave are really allowed to surf on the Internet" photo

Mon élève est donc plutôt gamer et semble avoir une bonne connaissance de ce qu’est Internet (ce qui, soit dit en passant, n’est pas vraiment le cas de tous les élèves, du moins en seconde).

Cette planche commence à dater un peu mais je me dis que si je ne la sors pas maintenant, elle restera dans un carton pendant très longtemps, avec toutes les chances de ne jamais voir le jour.

La scène se passe lors de la journée Histoire des Arts, qui fait partie intégrante des épreuves du Brevet des Collèges.

Emma nous parle alors de Louis Aragon:

Histoire des Arts with Mister B. : Louis Aragon photo

Louis Aragon est un poète, romancier et journaliste français, né le 3 octobre 1897 à Paris et mort le 24 décembre 1982. Il est également connu pour son engagement et son soutien au Parti communiste français de 1930 à sa mort.

Avec André Breton, Paul Éluard et Philippe Soupault, il fut l’un des fers de lance du dadaïsme parisien et du surréalisme.

Cette scène se passe à la fin d’un cours de seconde.

Alors qu’il ne reste que quelques secondes avant la sonnerie, une élève m’interpelle et m’annonce qu’elle m’a vu dans la rue.

Je souris, l’écoute, et obtiens ceci :

In lycée with Mister B. : roadrunner photo

Hilarité générale de la classe. Ils aiment bien se moquer gentiment de leurs professeurs. J’ai bien ri avec eux. Et, je l’avoue, je n’ai rien eu d’intelligent à redire… juste rire !

They just pwned me ! :)

L’autre jour, je demande des volontaires dans ma classe de Terminales ES pour les entrainer à l’épreuve d’expression orale du baccalauréat.

Devant la foule de volontaires, j’en désigne deux, de niveaux différents. Je commence avec une élève qui a plutôt des facilités d’expression et sur la notion de progrès, j’obtiens cela à l’issue de l’entretien :

misterb-lycee-gandhi

Gandhi peintre, c’est bien, celle-là on ne me l’avait jamais sortie. Je suppose qu’il y a eu confusion avec Antoni Gaudí, l’architecte catalan ?

Aujourd’hui, je fais partie du jury de l’épreuve Histoire des Arts (connue sous le doux nom de HdA), qui compte autant qu’une des épreuves finales du Brevet (aka Diplôme National du Brevet ou DNB).

Lors de cette épreuve orale (5 minutes d’exposé, 10 minutes d’entretien), le candidat doit montrer qu’il a travaillé ses sujets d’études et qu’il est capable de mettre en relations des oeuvres d’art diverses, venant de disciplines différentes (histoire, littérature, peinture, musique…).

Je vous présente Tom, l’un de nos champions du jour :

zep-hda-olga

Un culot de commissaire et une nonchalance totale. Ma collègue a frisé la crise d’apoplexie.

C’était il y a quelques mois maintenant. Je révise et réactive l’alphabet anglais avec mes 6èmes. On chante la chanson, on groupe les lettres qui ont un son similaire… et je finis par mimer le son [r] qu’ils ont du mal à prononcer correctement.

J’insiste un peu et je finis par mimer un tigre qui déchire quelque chose avec sa patte. Et là, intervention de ma tête de classe :

zep-tigre

Voilà. Je viens de me faire pwned par une sixième et un tigre…

Donc, pour l’année prochaine, je note que c’est le lion qui fait Rrrrr. Pas le tigre. Le tigre, lui, il feule !

J’ai pour habitude de prévenir mes élèves quand il y a un test ou une interrogation. Cela leur permet de réviser apprendre à la dernière minute et minimise les risques d’avoir une moyenne de devoir semblable à un prélèvement de l’ère glacière.

Etant donné que tout le monde (administration, parents, élèves) chouine parce qu’il faut utiliser l’Environnement Numérique de Travail (ENT pour les intimes), je me suis dit que ce serait une bonne chose de les prévenir via leur plateforme (qui s’appelle e-lyco, haha, ce sont vraiment les cracks du jeu de mot).

Je compose mon petit message, sélectionne la classe et…

zep-elyco-mass-messaging-fail

… hé oui, apparemment en sélectionnant uniquement la classe, j’ai sélectionné les élèves mais aussi les parents et les professeurs de la classe. Gloups. Bon ben au moins tout le monde est au courant de ma pratique…

A noter que le prof qui m’a répondu est également l’interlocuteur TICE du collège. Re-gloups.

EPIC FAIL de l’année on dirait bien !

L’autre jour avec mes troisièmes, j’étudie un texte sur les créatures fantastiques vivant au Royaume-Uni et on aborde les leprechauns au détour d’une compréhension orale.

Je leur fait lire un texte et au moment de l’explicitation du vocabulaire, une élève demande des explications sur le sens d’une phrase :

zep-leprechauns-glands-pipes

Merci au manuel New Live 3è pour ce grand moment de solitude – mais aussi de fou-rires! Il faut bien avouer qu’une phrase pareille, chez les 3èmes, est tout ce qu’il leur faut pour que cela parte en vrille.

Je me demande quand même comment les auteurs n’ont pas vu que si jamais on traduit la phrase, elle prend un tout autre sens hors contexte.

En fait, je crois que ce doit être une évaluation diagnostique pour déterminer le type d’élèves de la classe !

Cette année, j’accueille dans ma classe une étudiante de 19 ans qui est en L3. Elle se prédestine à l’enseignement et assiste donc aux cours de toute l’équipe quand elle n’a pas cours à la fac.

Voici ce qui s’est passé lorsque je l’ai présentée pour la première fois à l’une de mes classes de 3ème :

zep-first-contact

Edifiant non ?? L’élève en question ne pose pas du tout problème, c’est un élève plutôt sérieux qui fait partie de la tête de classe. Je n’ai pas bien compris ce qui lui est passé par la tête ce jour-là.

Pour un premier contact, c’était plutôt rock’n’roll ! Si avec tout ça, elle veut toujours faire partie de la maison, chapeau.