Richard Wright, l’un des membres fondateurs de Pink Floyd et claviériste du groupe, est décédé lundi à l’âge de 65 ans, à la suite d’un cancer. Né à Londres le 28 juillet 1943, il avait rencontré Roger Waters et Nick Mason sur les bancs de l’école d’architecture et avait rejoint leur groupe de l’époque, Sigma 6, rebaptisé par la suite Pink Floyd en 1965.

And with these words I can see
Clear through the clouds that covered me
Just give it time then speak my name
Now we can hear ourselves again…

– Wearing The Inside Out –

Il avait composé et chanté sur plusieurs albums du groupe comme Dark Side of the Moon et Wish You Were Here. Il avait réalisé son premier album en solo, Wet Dream en 1978 puis quitté Pink Floyd juste après l’enregistrement de l’album The Wall, en 1979, à cause de ses relations houleuses avec Roger Waters mais avait continué à jouer sur scène avec le groupe en 1980 et 1981.

Depuis la séparation du groupe, il était resté fidèle au guitariste David Gilmour qu’il accompagnait en tournée. Il avait également retrouvé Pink Floyd pour un concert l’an dernier en hommage à Syd Barrett, décédé en 2006.

Shine on you crazy diamond.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Articles en rapport:

Matt
Author

Matt est formateur, développeur expert WordPress et WooCommerce, et administrateur réseau chez Codeable.

6 Comments

  1. Matt
    Matt Reply

    Oui, il va tous nous manquer. Je regrette un peu que si peu de gens en ait parlé dans la presse…

  2. Avatar

    Criss 65 ans c’est jeune pour partir, ça aurait été le summum une tournée d’adieu de Pink Floyd avec Waters, on se contentera du Live 8 de 2005, mais Wright est vraiment le gars caché de Pink Floyd, il a vraiment révolutioner la musique, 1971 echoes…. 1973 dark side…. 1975… shine on your crazy diamond … Toujours fait les tournées de Pink Floyd, Waters l’a calicé dehors mais à toujours été là, un vrai de vrai, mon idole, tu vas nous manquer le vieux!

    DB

  3. Matt
    Matt Reply

    Oui, d’ailleurs cela va arriver de plus en plus… notre génération n’aura pas eu la chance de voir tous ces groupes mythiques en live à leur apogée mais on est quasiment sûr de les voir s’éteindre. Y’a de quoi avoir le bourdon !

    R.I.P. Rick.

  4. Avatar

    Ouaip encore un groupe que je verrai jamais au complet…. Rick Wright c’est le côté planant du Floyd. Je vais me réécouter Dark Side of the Moon moi… R.I.P Rick

Écrire un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :