Mardi soir, j’ai eu la grande chance de pouvoir assister au concert de Roger Hodgson, l’ex-chanteur de Supertramp à l’Olympia, en compagnie de mes parents et grâce aux places offertes par ma sœurette. Arrivés juste à l’heure, quasiment tout le monde est assis. L’hôtesse nous indique nos places, on se met à l’aise. J’observe un peu la scène : un piano électrique à gauche et un grand piano au milieu pour Roger Hodgson et une collection de clarinette/saxophone/claviers/harmonica/flûte pour Aaron McDonald.

roger hodgson

Roger Hodgson

Le concert a commencé quelques minutes après l’heure indiquée sur le billet, 20h30. La scène était entourée de plantes vertes, ce qui donnait un joli effet visuel, surtout lorsque les jeux de lumières frappaient les feuilles. Installé au quatrième rang, j’avais une vue imprenable sur la scène, juste devant Aaron.

Pas de première partie, Roger est apparu sur scène et a savouré deux bonnes minutes de standing ovation alors qu’il n’avait pas encore joué une seule note. Et oui, on l’aime Roger ! Il a regardé tout le monde en souriant, appréciant visiblement le geste sans rien dire avant de finalement saluer le public et de s’assoir au piano. Il a fait le remarquable effort de s’adresser au public dans un français quasi impeccable, ponctué de quelques mots français (“ce soir, je parle le franglais !“). J’aime bien quand les artistes/gens font l’effort de parler la langue du pays dans lequel ils se trouvent. Il commence par nous jouer Take The Long Way Home, Give A Little Bit et Lovers In The Wind.

Roger Hodgson & AAron McDonald en concert à l'Olympia le 24 mars 2009
Crédit Photos : Michel Monteils

Le son était excellent, Roger en pleine forme, sa voix était parfaite et il nous a offert un formidable moment de musique et d’interaction avec le public, qui a siffloté avec brio et qui a assuré la batterie sur le morceau Don’t Leave Me Now. Le public était très connaisseur, très participatif et quand ça se passe comme ça, c’est absolument génial. A en juger par la réaction d’Aaron devant la prestation du public, il avait du mal à en croire ses yeux. Au passage, je dois dire qu’il m’a bluffé : Aaron McDonald est un musicien canadien hors-pair. Il débouchonne ses instruments au dernier moment, clic, les accroche à sa lanière et hop, se lance dans un solo de fou, fait les cœurs dans l’aigu (et dans les chansons de Roger/Supertramp, il faut quand même de la voix !), change d’instrument, chante avec une voix de basse, refait les choeurs… hallucinant ! Je suis resté bouche bée à plusieurs reprises et je crois ne pas être le seul.

A lire :  Kings Of Leon - Back Down South

Une petite fille est venue sur scène lui amener une rose alors que le public a commencé à entonner “Happy Birthday Roger” pour fêter son 59ème anniversaire, ce qui a donné lieu à une nouvelle standing ovation. Roger a dédié la chanson The Awaklening au fan club français, très présent avec ses bannières et T-shirts et quelqu’un a ouvert un énorme parapluie au premier rang pour It’s Raining Again. J’ai trouvé cela très amusant – on ne voit pas cela dans toutes les salles de concert (surtout dans celles où on passe à la fouille systématique !).

Set-List

  • Take The Long Way Home
  • Give A Little Bit
  • Lovers In The Wind
  • Hide In Your Shell
  • Teach Me To Love Again : Piano
  • Teach Me To Love Again : Piano Électrique
  • The More I Look
  • Easy Does It
  • Sister Moonshine
  • Rosie Had Everything Planned
  • Breakfast In America
  • All Along Came Mary
  • The Logical Song

*** Entracte (30 min) ***

  • Child Of Vision
  • Only Because Of You
  • Lord Is It Mine
  • A Soapbox Opera
  • The Awakening
  • Don’t Leave Me Now
  • Dreamer
  • Fool’s Overture

*** 1er rappel ***

  • School
  • It’s Raining Again

*** 2nd rappel ***

  • Two Of Us

Un excellent concert qui restera dans les mémoires !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Articles en rapport:

7 Comments

  1. Avatar
    nazim boucheffa Reply

    je crois, (je suis sur) que ce concert restera à jamais gravé dans ma mémoire, Roger Hodgson à 25 ans ou à 59 ans c’est le même plaisir de jouer, c’est la même voix qui n’a rien perdu de sa magie, c’est la même inspiration pour les nouvelles compositions (vivement un nouvel album et on continue d’espèrer une reformation avec davies, helliwell, siebenberg et thompson).le plaisir a été complet, l’osmose entre roger et son public parfaite, Aaron est un grand et mérite amplement sa place aux côtés de ce monumunent qu’est roger hodgson.
    petite précision, nous étions trois (au moins) à être venus spécialement d’Alger pour voir ce concert, Roger si tu lis ce message, saches que tu rempliras facilement un stade si tu décides un jour de venir nous rendre visite en Algérie ou tu as énormément de fans.

    • Avatar

      Nazim, je te reconnais bien là. Si j’avais su je serais venu moi aussi.
      Ciao

  2. Matt

    No problem Julia, j’ai bien pensé à toi pendant le concert ^^

    @agatzebluz : oui, c’était un peu long. Roger nous a annoncé qu’il revenait dans 20 minutes et nous avons eu un message sonore de l’Olympia qui disait “l’Olympia vous offre un entracte de 30 minutes”. C’est plutôt inattendu mais je pense que cela a permis à beaucoup de gens de faire un tour au stand merchandising au lieu de le faire à la fin du concert. Moi, cela m’aura permis de retrouver les parents et d’échanger nos premières impressions !

Écrire un commentaire

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: