I did not say it was your fault, I said I was going to blame you!J’ai eu la mauvaise surprise d’apprendre par une de mes collègues que l’emploi du temps changeait. Jusque là rien d’anormal, il y a toujours quelques ajustements en début d’année. Un cours qui change par ci par là, une heure que l’on déplace pour des raisons pratiques… Seulement là, c’est un peu différent :

– Salut ! Tu sais que les emplois du temps vont complètement changer ?
M : Hmmm, non.
– En fait on va échanger nos élèves.
M : Pardon ?
– Ben je vais avoir tes élèves et toi tu vas avoir les miens.
M : WTF ?

Petit flottement alors que je me rapproche pour la regarder bien droit dans les yeux. C’est le genre de collègue qui empêche un peu le monde de tourner en rond et qui porte un peu la poisse. Et qui parle comme la flutiste d’American Pie.

Direction la direction qui m’explique par A + B que les matières n’ont pas été alignées et que tous les emplois du temps seront refaits. Et que je vais perdre deux de mes classes pour en récupérer deux autres. Je demande alors si je ne peux pas garder mes classes, vu que j’ai commencé avec eux et que je m’entendais plutôt bien avec eux. Réponse :

– Ah ben oui, pas de problème ! Par contre, vous perdez votre demi-journée de congés !
M : … ah ben non alors :-/

Changement de classe donc. Yay. Je viens de recevoir le nouvel emploi du temps : j’avais demandé à travailler le matin et je me retrouve à finir à 17h, avec trois classes de 5èmes d’affilée. Je me disais bien qu’il manquait quelque chose à cette rentrée : le grand cafouillage E.N. habituel.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Changement d’emploi du temps : le chaos

par Matt Lecture: 1 min

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: