badge englandJe vous offre ici une petite série de quelques articles dans lesquels je vais raconter tout ce qui a concerné le voyage en Angleterre auquel ma collègue m'a convié il y a de cela quelques mois.

Commençons par le commencement, voici comment tout cela s'est passé :

L : Matt, tu fais quoi vers la mi-mai ?
M : euh... rien je pense !
L : ça te dirait d'accompagner le voyage en Angleterre ?
M : hell yeah baby, count me in !!!

Arrive le mois de mai. Une fois la valise prête, je me rends au collège vers 23h. L'heure du départ est fixée à 1h30 du matin. Vers une heure, les élèves commencent à arriver sur le parking, accompagnés le plus souvent de leurs parents. La plupart sont bien excités de partir et les suppositions vont bon train :

- T'as pris un K-way ? y parait qu'il pleut tout le temps !
- Nan moi j'ai juste un pull !

Le car arrive avec 20 minutes de retard et ce n'est que vers 2h du matin que nous nous élançons sur l'asphalte parisien en direction de Calais. Je ferme un oeil mais le sommeil est assez dur à trouver dans le car. Le silence aussi d'ailleurs ! Surtout lorsque le chauffeur allume la radio à fond les ballons 5 minutes après le départ... ahem.

On arrive à Calais et l'on découvre, avec stupeur (mais sans tremblements), que l'on ne prend pas le Shuttle mais le ferry. La brochure de l'organisme n'est pas un modèle de précision. Passage obligé vers la douane : chacun montre soit sa carte d'identité, soit son passeport. Je ferme la file. Un élève, que je n'ai pas en classe, se retourne alors vers moi:

- M'sieur ?
M : Oui ?
- Vous parlez anglais m'sieur ?
M : ... ah oui, je parle anglais... et toi ?
- ah c'est bien, moi je pense que je vais me débrouiller !

La file s'écoule rapidement lorsque je vois trois élèves bloqués avec ma collègue. Le chef de la douane sort de son bureau et plante devant le guichet son profil de militaire britannique. Le ton est sec, voire aride :

PsychoRanger : Can you explain to me why these boys do not have a visa to come to England ?

Nous expliquons alors que nous avons effectué toutes les démarches auprès de la préfecture et que lorsque nous avons abordé la question des visas, on nous a spécifié que cela n'était pas nécessaire pour aller en Angleterre. Le problème, c'est la Turquie ne fait pas partie de l'Europe et que les trois élèves en question possèdent un passeport turc. L'officier regarde les trois passeports, droit comme un I et nous annonce que cela ne passe pas :

PsychoRanger : You get on the bus and go back where you came from.
Teachers : [gloups] We've been planning this trip for months, it only lasts 5 days, is there anything you can do ?
PsychoRanger : [gloups] : Well, I can do something but I'm really not happy with this situation. It was *your* job to ensure these students had the visas to come to England. I'll stamp a warning on their passports and they will have to explain why they got that warning next time they visit.
Teachers : [regloups]

Wow, ça c'est de l'émotion de début de voyage !!! Cela a bien calmé tout le monde dans le car... On respire un grand coup, on mange un Mars et on repart ! Nous troquons notre chauffeur français contre un chauffeur anglais, Darryl. Son premier geste : descendre la fenêtre jusqu'en bas. Je me suis maudit d'avoir laissé mon écharpe dans la soute. Le car monte dans le ferry, les élèves ont quartier libre pour explorer le bateau. La mer est calme, personne n'est malade, nickel.

Un soleil radieux nous accueille à Dover. Nous filons vers Oxford où nous arrivons vers 11h30, heure anglaise. Pause sandwich sur le parking. Nous faisons un petit tour dans les rues d'Oxford :

Oxford est une ville d’Angleterre, d'une population de 134 248 habitants, chef-lieu de l’Oxfordshire sur la Tamise (qui y est appelée l’Isis). Elle a le statut de cité. L’université d'Oxford (17 000 étudiants) est la plus ancienne du pays et l’une des plus anciennes d’Europe ; elle fut fondée au XIIe siècle. Oxford abrite également Oxford Brookes University, une autre université, plus récente (19 000 étudiants). Oxford est devenue brièvement la capitale royale de l’Angleterre pendant la Révolution anglaise, quand le roi Charles Ier s’y installa en 1642.

Les écrivains John Ronald Reuel Tolkien, Lewis Carroll, C.S. Lewis et Graeme Page y ont vécu. Pour créer son personnage d'Alice dans Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll s'est inspiré de la fille du directeur de l'université. L'actrice britannique Emma Watson y habite. Plusieurs films y ont été tournés, comme ceux d'Harry Potter.

Et nous rejoignons Christ Church, la cathédrale d'Oxford et aussi l'un des plus grands et plus riches collège de l'Université d'Oxford. Voici l'entrée de Christ Church College :

Christ Church College Meadow Building

La nef de Christ Church Cathedral :


Christ Church Cathedral

Et Oxford Hall, que l'on voit notamment dans Harry Potter :


Christ Church Oxford Hall

Après un petit break de 20 minutes sur la pelouse qui faisait face à Christ Church College, nous repartons chercher le car et arrivons à Shrewsbury vers 19h. Shrewsbury est une ville située dans le Shropshire, aux abords du Pays de Galles (son nom gallois est Amwythig). Les familles arrivent au compte-goutte et les élèves saluent avec des cris de joie l'attribution des familles à leurs petits camarades. On rigole pas mal !

La distribution des familles est assez rapide et nous rejoignons notre famille - Phyllis and David - qui héberge les quatre profs et le chauffeur. Superbe maison située à 5 miles de Shrewsbury, en plein milieux des champs. Dépaysement total pour cette première journée riche en émotions !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

The Shrewsbury Chronicles : day 1

par Matt Lecture: 5 min
4

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: