Les gens

Irish symbolsLes gens sont vraiment super sympas en Irlande, on a vraiment l'impression d'être accueilli bras ouverts. Toutes les personnes rencontrées n'hésitent pas à discuter avec vous, à vous parler des dernières nouvelles locales ou à vous recommander quelque chose. En fait on se sent chez soi quand est en Irlande. Certaines choses diffèrent mais l'atmosphère est très conviviale.

Les maisons

ShamrockLes maisons sont impressionnantes par leur taille en Irlande. C'est à croire que l'espace au sol d'une maison standard se situe vers 200 m². Si l'on compare avec chez nous où le standard doit avoisiner les 100 m² et où il est nécessaire d'avoir un architecte au dessus de 170 m², cela fait une belle différence ! Elles sont donc gigantesques et ont vraiment de l'allure : dans la région de Galway, beaucoup ont un porche en pierre et toutes possèdent une multitude de fenêtres. La maison de Joan, par exemple, possède 6 chambres et un appartement attenant à la maison loué à l'année. Et chacune à sa couleur propre !

La numérotation des maisons diffère de chez nous : en France, les numéros pairs sont d'un côté de la rue et les numéros impairs de l'autre. En irlande, tous les numéros se succèdent du même côté de la rue. Je ne sais pas pourquoi ou comment j'ai remarqué cela mais c'est toujours quelque chose d'utile lorsque l'on se déplace.

Les routes

Suicide roadLes routes ont une particularité en Irlande : il y a un bande stabilisée sur le côté qui permet aux véhicules plus lents de se déplacer pour laisser passer les gens qui sont derrière eux. C'est un sytème qui fonctionne très bien : les gens s'écartent pour vous laisser passer et vous les remercier en faisant clignoter vos feux de détresse. Le hic ? Certains tombent en panne sur la route et devinez où ils garent leur voiture ? Sur cet accotement ! Prudence donc. Pour information, on appelle ces routes les "suicide roads"...

A lire :  Holidays !

Un peu de folklore : la bague du Claddagh

Claddagh ringElle fut créée par Richard Joyce de Galway. Cet Irlandais avait été condamné à une vie d'esclavage dans les plantations des Antilles après avoir été capturé par des pirates et vendu à un orfèvre. Avec lui, Joyce apprit à travailler l'or et, à son retour à Galway en 1689, il créa cette bague. Porté à la main droite, le cœur tourné vers l'extérieur, cet anneau signifie que la personne est libre. Porté la couronne tournée vers l'extérieur, il indique que la personne est engagée. Enfin, s'il est porté à la main gauche, la couronne tournée vers l'extérieur, la personne a donné son cœur pour toujours. C'est pour cette raison que la bague de Claddagh a souvent servi d'anneau nuptial. Le cœur qui l'orne symbolise l'amour, la couronne la loyauté et les mains l'amitié. La main droite qui tient le cœur est supposée être celle de Dagda, le père du Tuatha dé Danaan, un panthéon de divinités irlandaises qui furent changées en fées après avoir été vaincues. La main gauche appartient à Anu, la mère des Celtes. Aujourd'hui, grâce à cette tradition, le Claddagh continue d'être populaire et est utilisé internationalement comme signe d'amitié et d'amour.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

The Shamrock Diaries : observations

par Matt Lecture: 3 min
6

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: