Ma nouvelle machine, The Reaper, est toute belle, toute bien montée comme il faut et je l'ai configurée aux petits oignons. Pour les plus geeks d'entre vous, voici ses caractéristiques : il s'agit d'un processeur Intel Core 2 Quad 9550 @ 2.83 Ghz (12 Mo de cache), 4 Go de RAM G-Skill DDR2 8500 @ 1066 Mhz, un disque dur Seagate de 500 GB en SATA2 (32 Mo de cache), une alimentation modulaire Corsair 620W, une carte graphique ATI Radeon HD4850. Le tout est monté sur une carte-mère Asus P5Q Pro dans un boitier Antec P182.

J'ai commandé le tout chez Matériel.net et vu qu'ils ont un point-emport à Aulnay-sous-Bois, je suis allé chercher tout cela tranquillement (je dis "tranquillement" parce que vu les conditions de circulation dans ce coin-là, les radars automatiques ne doivent engranger beaucoup !), ce qui m'a permis d'économiser les frais de port.

Le gars de Matériel.net a été très sympa, détaillant la commande et me donnant quelques conseils pour le montage des nouveaux processeurs Intel (j'ai par exemple appris que les pattes du processeur sont désormais sur la carte mère, dans le socket). Il m'a même aidé à tout mettre dans le coffre de la 19. Sympa. A noter que Matériel.net et Mister Good Deal sont dans le même bâtiment, sur le même comptoir.

Allez, passons au montage !

Etape 1 : placement de l'alimentation dans le boîtier

Le P182 est un excellent boitier, le plus beau que j'ai jamais eu. Il est déjà bien lourd au départ mais quand on voit l'agencement intérieur, on comprend pourquoi :

Il possède deux étages : l'étage du bas accueille l'alimentation, séparée par un ventilateur du rack à disque dur (4 places disponibles, avec caoutchoucs pour éviter les vibrations). L'étage du haut accueille la carte mère, un autre rack à disque dur surmonté d'un rack de 4 baies 5"25 pour les lecteurs optiques. Deux ventilateurs d'extraction sont placés en haut et à l'arrière du boitier pour évacuer l'air chaud.

J'ai choisi une alimentation modulaire cette fois. Une alimentation modulaire, cela veut dire qu'au lieu d'avoir une alimentation avec une vingtaine de fils branchés qui ne servent pas tous, on a une alimentation sur laquelle on branche uniquement les fils qui servent. Cela fait plus de place dans le boitier et améliore la circulation de l'air. Les fils sont à insérer dans la trappe entre les deux étages, cela prend pas mal de temps (curieusement !) parce qu'il faut réfléchir à l'orientation des câbles pour plus tard.

Etape 2 : préparation au montage de la carte-mère

On prépare la carte mère, le processeur, la pâte, le radiateur, la mémoire et la carte graphique. A ce stade, je ne sais plus où mettre les cartons, notices, fils et vis, qui finissent par prendre place sur le lit !

Voici à quoi ressemble la carte mère, une Asus P5Q Pro :

Le processeur est déjà en place, ainsi que la petite goutte grise d'Artic Silver 5 pour aider au bon contact avec le radiateur et permettre un meilleur refroidissement.

A lire :  Ubuntu : résoudre le problème de chargement de l'icône Show Desktop Applet au démarrage

Etape 3 : mise en place du radiateur

On ajoute le radiateur du processeur, un Noctua NH-U12P en aluminium. Admirez la bête !

Le système de fixation est super bien pensé, avec une plaque de maintien à fixer au dos de la carte-mère. C'est bien mieux conçu que le système des radiateurs pour Athlon (vous savez le système où on est quasiment assuré de filer un coup de tournevis à la carte-mère en voulant accrocher les pattes !). Là, c'est beau, c'est propre... et c'est du lourd !

Etape 4 : ajout du ventilateur et de la mémoire

On place le ventilateur sur le radiateur et on ajoute les deux barrettes de 2 Go de Gskill.

On branche l'alimentation du ventilateur directement sur la carte-mère, pour ne pas l'oublier ensuite.

Etape 5 : fixation de la carte-mère dans le boitier

On fixe la carte-mère dans le boitier en ajoutant le back panel qui va bien à l'arrière du boitier. Il a fallu un petit coup de tournevis pour bien le fixer afin que les connecteurs de la carte-mère se retrouvent bien en face des trous.

Branchement des câbles. C'est fou mais mes boitiers sont de plus en plus grands à chaque nouvelle machine et j'ai toujours la sensation de manquer de place lors du branchement des câbles ! Branchement de l'alimentation sur la carte-mère, mise en place de la carte graphique et de l'alimentation PCI-Express, du disque dur, du lecteur DVD, du front-panel (on/off, reset, USB, audio).

Le front panel et ses petites fiches rouges, bleues et vertes sont absolument géniales. Merci Antec et Asus, ça c'est vraiment le petit plus qui évite les prises de têtes : il suffit d'utiliser les fiches dédiées et de les placer comme indiqué. Gain de temps appréciable et très apprécié.

A lire :  Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH

Etape 6 : vérification

Petite vérification visuelle : en partant de l'alimentation, je parcours le chemin de chacun des composant et périphérique. Tout semble impeccable. L'installation m'aura pris deux heures environ, tranquillement, en écoutant la musique. Je branche les ventilateurs du boitier et j'allume.

The Reaper boots up.

A suivre.

Pour développer votre projet WordPress ou Woocommerce, faites appel à mon expertise pour réaliser un site rapide, performant et fonctionnel.

Contactez-moi

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

The Reaper : installation de la nouvelle machine

par Matt Lecture: 4 min

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: