Tag

The Reaper

Browsing

Aujourd'hui, ma machine desktop - The Reaper - vient d'avoir une jolie petite mise à jour et passe d'Ubuntu 14.04 à 16.04, codename Xenial Xerus.

The Reaper : mise à jour vers Ubuntu 16.04 Xenial Xerus photo

Mise à jour d'Ubuntu

La mise à jour se fait assez simplement :

sudo apt update && sudo apt upgrade
sudo apt autoremove
sudo apt dist-upgrade

Comme je n'installe que des versions LTS (Long-Time Support) sur cette machine, il y avait plus de 2.3 Go de paquets à télécharger soit un sacré paquet de mises à jour.

Plusieurs erreurs sont apparues pendant l'installation, qui a laissé à peu près une trentaine de paquets non configurés et non des moindres : GRUB, initramfs-tools etc.

En regardant les messages d'erreurs, j'ai vu que le problème se situait au niveau de DPKG.

Lorsqu'un paquet obsolète bloque DPKG

Si cela vous arrive, pas de panique. Il faut juste régler le problème *avant* de redémarrer la machine.

On commence par relancer la configuration des paquets non configurés:

dpkg --configure -a

En résultat, vous obtenez une (très) longue liste de tous les paquets non configurés avec tous les messages d'erreurs associés. Ce qui importe, ce sont les premières lignes du résultat : le paquet qui bloque est toujours mentionné en premier.

Dans mon cas, il s'agissait d'un paquet obsolète depuis Ubuntu 12.04 (donc depuis 4 ans), virtuoso-nepomuk. Je l'ai donc totalement supprimé :

sudo apt purge virtuoso-nepomuk

On relance ensuite la configuration des paquets :

dpkg --configure -a

Puis une petite vérification des nouveaux paquets au cas où et la suppression des paquets obsolètes :

sudo apt update && sudo apt upgrade && sudo apt autoremove

Un reboot plus tard, Ubuntu 16.04 boote tranquillement. Je conseille de régler le problème des paquets non configurés avant le reboot, c'est bien plus galère autrement.

Réactiver les dépôts désactivés pendant la mise à niveau

Enfin, il reste à réactiver les dépôts APT qui ont été désactivés pendant la mise à niveau.

Sur mon ordinateur, surnommé The Reaper, j'ai plusieurs disques dur : mon disque principal est un disque formaté en EXT4, entièrement dédié à Linux.

Les deux autres disques durs sont formatés en NTFS car ils datent du temps où j'avais Windows dessus.

Le problème : un disque en lecture seule

disk-doctorL'autre jour, Cécile cherche à sauvegarder ses fichiers sur son disque externe, qui ne semble pas être détecté. Je lui propose alors le mien et le branche sur ma machine pour voir s'il reste de la place dessus. Je le monte et là je m'aperçois qu'il est en mode lecture seule (aka read-only ou r-o) : impossible de copier le moindre fichier dessus alors qu'avant c'était bien possible.

Après de multiples recherches, essais, installations de paquets divers et variés, la situation a un peu changé : mes 2 disques internes se montent maintenant automatiquement au démarrage du système (ce que je ne veux absolument pas) et lorsque je veux les démonter, j'obtiens le fameux message d'erreur "Error unmounting: umount exited with exit code 1: helper failed with: umount: only root can unmount" qui me dit en substance que seul l'utilisateur root peut monter ou démonter le disque.

Bref, je tombe de Charybde en Scylla. Voici comment régler la situation une bonne fois pour toute, disques internes et externes à la fois.

1. On liste les disques du système avec :

df

2. On démonte les disques en question (sda chez moi) :

sudo umount /dev/sda1

3. On installe le paquet ntfs-config :

sudo apt-get install ntfs-config

4. On lance ntfs-config depuis Applications > Outils Système > Outil de configuration NTFS ou depuis le terminal avec :

gksudo ntfs-config

5. On active l'écriture des disques internes et externes :

ntfs-config

6. On édite le fichier de configuration /etc/fstab :

sudo nano /etc/fstab

et on retire les lignes qui correspondent aux disques durs dont on ne veut pas le montage automatique. Vous pouvez commenter les lignes pour plus de sécurité.

7. Voilà, vous devriez être en mesure d'accéder à vos disques durs normalement.

Conclusion

J'ai beaucoup joué avec les options avancées de ntfs-config mais je ne suis pas sûr d'en maîtriser toutes les subtilités.

J'ai retrouvé un accès complet à mes disques en montage/démontage/lecture/écriture en éditant le fichier /etc/fstab et en supprimant les lignes relatives aux disques incriminés. Et depuis tout va bien.

disk bitsJ'ai monté ma nouvelle machine, The Reaper, en décembre dernier et je vous avais dit que je ferai les choses un peu différemment sur cette machine.

Après avoir encore passé quelques mois sous Windows XP, je me suis enfin décidé ce week-end à installer le disque dur qui traînait sur un coin du bureau.

Voici comment j'ai organisé mes données.

Ma nouvelle machine, The Reaper, est toute belle, toute bien montée comme il faut et je l'ai configurée aux petits oignons. Pour les plus geeks d'entre vous, voici ses caractéristiques : il s'agit d'un processeur Intel Core 2 Quad 9550 @ 2.83 Ghz (12 Mo de cache), 4 Go de RAM G-Skill DDR2 8500 @ 1066 Mhz, un disque dur Seagate de 500 GB en SATA2 (32 Mo de cache), une alimentation modulaire Corsair 620W, une carte graphique ATI Radeon HD4850. Le tout est monté sur une carte-mère Asus P5Q Pro dans un boitier Antec P182.

J'ai commandé le tout chez Matériel.net et vu qu'ils ont un point-emport à Aulnay-sous-Bois, je suis allé chercher tout cela tranquillement (je dis "tranquillement" parce que vu les conditions de circulation dans ce coin-là, les radars automatiques ne doivent engranger beaucoup !), ce qui m'a permis d'économiser les frais de port.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :