Il fallait bien que cela arrive : après des années d'observation - en simple enseignant -, je suis devenu professeur principal. Je commence donc cette année tranquillement, avec une classe de cinquième, toujours dans mon collège ZEP.

C'est assez drôle comme fonction : avant lorsqu'un élève me demandait quelque chose qui n'était pas de mon ressort ou qui n'avait rien à voir avec le cours d'anglais, il avait droit à un classique (mais souvent efficace) :

M : "demandez à votre prof principal !"

Cela permettait de couper court à toutes les questions hors-sujet. Maintenant, c'est un peu différent :

M : "d'accord, je vais me renseigner et je vous tiens au courant !"

Beaucoup plus classe non ?

On dit souvent que le rôle de professeur principal ajoute une dimension supplémentaire à notre mission d'enseignant.

Et bien c'est vrai et j'ai déjà eu l'occasion de le vérifier : il suffit maintenant de demander aux élèves de se ranger dans la cour ou dans les couloirs pour obtenir un rang correct, effectif, digne de ce nom et non un troupeau de bœufs - tâche quasi-impossible à accomplir lorsque l'on est uniquement professeur de base.

J'ai aussi l'impression que notre parole a plus de poids dans les couloirs vu que même les élèves que l'on n'a pas pas en cours suivent nos directives. Et je suis quasiment sûr que je verrais beaucoup plus de parents cette année.

Bring them on !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Professeur principal 2008

par Matt Lecture: 1 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: