MarillionJeudi, c'était l'anniversaire de mon père. Pour fêter cela, je l'ai emmené au concert de l'un de ses groupes favoris, Marillion. C'était notre premier concert à l'Elysée Montmartre, pas loin de Pigalle : même arrivés tôt, il nous a fallu faire la queue dans la rue pendant un certain temps ! Je préfère de loin la politique de l'Olympia qui ouvre ses portes bien en avance.

Sitôt rentrés, nous nous jetons sur les dernières places derrière la balustrade, spot idéal pour qui veut regarder le concert accoudé. Cela ressemble pas mal à l'Olympic de Nantes.

Marillion

Dès les premières notes, nous avons su que le concert serait exceptionnel... et bien nous ne nous sommes pas trompés ! C'est bien un concert exceptionnel que nous a délivré Marillion, le dernier de leur tournée Snow-where Else Christmas Tour.

Le groupe était vraiment en grande forme : Steve Hogarth a vraiment une voix à couper le souffle et le flegme britannique du guitariste Steve Rothery impressionnant. Il joue tous les morceaux de son petit air tranquille et cela a l'air si facile pour lui !

Marillion : the 2 Steve

Le bassiste, Pete Trewavas, est très rock'n'roll - il n'arrête pas de bouger et de parcourir la scène à la manière d'un Slash, c'est sympa. Mark Kelly, aux synthés et effets, assure lui aussi. Enfin, le batteur Ian Mosley est sûrement celui que l'on remarque le moins, notamment parce qu'il est caché derrière son set.

Marillion : Steve Hogarth

Le micro de Steve Hogarth a connu quelques défaillances : une première fois changé lors de sa première adresse au public, il tombe en rade au milieu d'une chanson lorsque Steve le fait chuter à terre. Aucun problème : Steve emprunte le micro de son bassiste avant de récupérer un nouveau micro 30 secondes plus tard.

A lire :  Happy Birthday Matt : 35

Le sixième membre du groupe était sans conteste l'ingénieur son et lumière : j'étais à sa droite et je peux vous dire qu'il bougeait autant qu'un chef d'orchestre sous acide ! Il virevoltait au-dessus de sa platine de commandes avec de grands gestes démonstratifs et vivait vraiment le concert. Il a tout orchestré d'une main de maître, impressionnant. Cela ajoute vraiment une autre dimension à un concert. Le son était nickel.

Marillion : Steve Rothery

Et au final, une reprise de Let it Snow, avec Steve Hogarth en Père Noël ! Pete Trewavas et Mark Kelly ont distribué des kazoos aux premiers rangs afin de faire l'accompagnement pendant que des sapins blancs arrivaient sur scène. Et au final, neige artificielle soufflée dans la fosse - énorme !

Let it snow !

On est tous repartis du concert en chantant let it snow, let it snow, let it snow.... :)

Setlist

Part 1
Bridge
Living With the Big Lie
Runaway
Wave / Mad / The Opium Den
Fruit Of The Wild Rose
Out of This World
Real Tears For Sale
Somewhere Else
Seasons End

Part 2
Hooks In You
Most Toys
The Other Half
Cannibal Surf Babe
This Town
The Rakes Progress
100 Nights
This Strange Engine

Encore
Ocean Cloud
Neverland

Encore 2
Let It Snow

Concert culte ! Joyeux anniversaire Papa ^_^

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Concert de Marillion à l'Élysée Montmartre

par Matt Lecture: 3 min
5

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: