Category

Mister B.

Category

La vie quotidienne de votre professeur d’anglais préféré.

ZEP : young and stupidClasse de 4ème

M : Alright, who’s Jimi Hendrix ?
Silence interloqué, yeux ronds comme des billes – visiblement Hendrix est inconnu du bataillon…
M : Okay, what sort of music did he play ? Any ideas ?
– R’n’b !
– Rap !
– Techno !
– Trance !
– Classic !
– Raï !
– Arab music ?
– Raï’n’B ?
Teacher set himself on fire at this stage…

Classe de 3ème

J’arrive dans la cour, localise mes élèves d’un regard circulaire et leur fais un petit signe de la tête en direction de la salle de classe. Deux élèves s’approchent alors :
M : Good morning girls, let’s get going !
Good morning sir ! [echo]
– M’sieur j’ai une question mais je sais pas si vous allez répondre !
M : Ah, ben pose la toujours, on verra bien…
– Vous allez pas me coller hein ???
M : euh… non… [léger soulèvement du sourcil gauche, attention renforcée]
– Bon d’accord, je me lance : what underwear are you wearing ?
M : WHAT ?!?
– On rigole M’sieur !!!
M : Envie de faire partager vos blagues au principal ?

Need vitamins !!!La période de grâce n’aura pas duré longtemps : quasiment impossible d’avoir le silence pour faire cours. Même les classes plus calmes arrivent énervées. Il doit y avoir un truc dans l’air qui les rend comme ça parce que là, j’ai du mal à trouver une explication rationnelle. La première heure de colle a été distribuée cet après-midi. Apparemment, ils connaissent bien et même s’ils râlent (beaucoup, avec moults gestes de frustration et si possible en manifestant leur rage par des expressions fleuries ou des jets d’affaires) par principe, cela ne leur fait ni chaud ni froid, ce qui est assez désolant il faut bien l’avouer.

J’ai eu les félicitations des CPE (“C’est ta première colle ?!? Wow, bravo !!!” – à croire que je viens de passer mon dépucelage ZEP…) même si j’ai très vite compris que moins on a affaire à elles et mieux on se portera : je trouvais déjà le système des absences minable (feuille d’absence à *chaque* cours + cahier de texte) mais ce n’est rien comparé au système de colles…

Ici, c’est au professeur de trouver le créneau horaire sur lequel l’élève va être collé. Cela veut dire qu’on s’amuse à déchiffrer son emploi du temps pour trouver une case vide – temps perdu : 2 minutes. Ensuite, il faut trouver un autre professeur qui accepte cet élève dans sa classe pour faire la colle (si un élève s’amuse à vous faire suer, inutile de l’accueillir lorsque vous faîtes cours à une autre classe, ce serait le carnage assuré !) – temps perdu : au moins une récréation en salle des profs. Il faut alors retrouver l’élève au cours suivant, prendre son carnet et informer ses parents de la date de sa retenue et de la salle – temps perdu : 2 minutes si l’élève donne son carnet tout de suite, plus s’il devient récalcitrant (ben oui, faut pas trop le prendre pour une buse non plus…). Vu la fragilité du système, l’élève peut ne pas venir. Dans ce cas-là, tout est à recommencer… efficacité et productivité sont deux maîtres mots dans ce collège ! L’année dernière, en Vendée, une feuille suffisait : motif, punition, signature – un double était envoyé par lettre aux parents par la CPE (bien plus efficace !). La ZEP 93… tout un poème !

ZEP inside5ème section Foot :

Y, be cool and keep it quiet please.
2 secondes plus tard, Y se remet à bavarder avec 3 autres compères.
Right, that’s a yellow card for you young man. Carnet please.
– Tenez M’sieur Colina !
You talkin’ to me ?
Sorry Sir…
That’s better. Now you shush and follow the lesson. Don’t let the card turn red.

Autre classe de 5ème, dans la cour de récréation:

– Hé M’sieur, vous z’étiez pas là hier !?!
– Ben non.
– Haaaan !!! Pourquoi ?
– J’étais malade.
– Han ! Pourquoi ?
– J’ai mangé à la cantine.
– Han !!! Mais faut pas M’sieur !!! Fallait nous demander, on vous l’aurait dit… en plus vendredi c’est poisson.
– ?!? Je ne vois pas trop le rapport, hier on était lundi…
– J’aime pas le poisson.
– Ah, ben oui ! C’est vrai que ça explique tout ça…
On arrive en classe, on se salue, on s’assied en silence (relatif).
Right, today were going to see “likes and dislikes”. What do you like ?
– I don’t like fish !!!!
– Yeah, tell me about it… How about you ?

ZEP FlashballJ’intercepte un de mes élèves de 5ème à l’entrée de la classe. Il arbore fièrement un cocard bariolé en dessus de l’oeil.

M : ben, qu’est-ce qui t’es arrivé ? tu t’es encore battu ?!
– nan, jm’y suis pris un flashball !
– un flashball ???
– oui, un flashball, vous savez les balles en caoutchouc là…
– mais comment tu as fait pour te prendre un flashball ???
– ben, on était en train de caillasser des voitures tu vois et puis paf! je me suis pris un flashball quoi !
– attends, tu caillasses des voitures toi ???
– ouais, le soir on arrive et pis on caillasse des voitures quoi…
– tu…tu… tu sais quoi ?
– nan…
– bien fait !

Il y a bien un moment dans l’année où je vais finir par en scotcher un au mur si ça continue comme cela ! Plus le temps passe et plus j’ai l’impression que ma patience s’étiole – je crois que le collège n’est pas vraiment ce qui me correspond.

Cela me gonfle de devoir faire de la discipline à tout bout de champs, marre de devoir réclamer le silence toutes les 3 minutes, de surveiller que personne ne vole rien à son voisin, d’intercepter les mots qui circulent en douce… je n’ai pas signé pour ça for Christ’s sake !

Shallow potential

Une préparation de cours me tient la semaine et je ne suis pas près de finir l’unité 1 à ce rythme.

Les troisièmes se contrefoutent du brevet des collèges, cette vague illusion qui annonce la fin de l’année et la sortie définitive du collège. Mettons l’apprentissage à 14 ans ! Poussons même jusqu’à 12 ans.

Quel est l’intérêt d’obliger des gosses à suivre des cours dont ils ne retirent strictement aucun intérêt puisqu’ils ne veulent pas les suivre ? Faire naître des vocations ?

Franchement, je n’y crois pas vraiment. Tout le monde ne peut pas faire d’études supérieures et il faudra toujours des mécaniciens. Offrons à certains leur clé de 12 dès le départ, ils gagneront du temps.

Détail du jour : les murs extérieurs du collège ont été entièrement taggués à la peinture violette jusqu’au premier étage…

Aujourd’hui, réunion d’accueil pédagogique pour tous les professeurs d’anglais de l’académie de Créteil, une initiative pilotée par le corps d’inspection académique. Lequel n’a pas franchement l’air de rigoler tous les jours, il faut bien l’avouer. Cela a été l’occasion de retrouver quelques collègues de l’année dernière et de constater que tout le monde est en train de survivre. Rien de catastrophique mais on sent bien que la période professeur stagiaire est belle et bien derrière nous !

Une heure pour remplir un questionnaire (nom, prénom, établissement, stage demandé, signature) et deux heures avec des formateurs pour répondre à nos questions de début d’année. Cela ressemble curieusement à un certain institut…

ZEP– M’sieur, vous z’êtes anglais ou américain ?
– Pourquoi cette question ?
– Quand vous dîtes not’ nom ben vous avez un pitit axxent !
– Ah, c’est possible…
– En fait, vous zavez trop une tête d’anglais !!!
– Super sympa ça… c’est quoi ton nom à toi déjà – attends, bouge pas je le note…

– Haaaan !!! M’sieur vous z’avez quoi dans le dos ?
– Le sang du dernier élève qui a parlé sans lever la main.
– Ah bon ? (regards inquiets)
No, I’m hot. It’s about 30 degrees out there.
– Haaaan !!! Mais faut prendre une douche !!!
Man ! You’d better stop being a jackass RIGHT NOW ! Yellow card for now. Keep heading that way and there’s gonna be some nasty extra work waiting for you…

La journée de rentrée pédagogique, c’est la rentrée des profs. Et lorsque l’on arrive dans un nouvel établissement, c’est lors de cette journée que l’on découvre ses collègues, l’équipe de direction, les salles de classes ou encore la cantine. Been there, done that… voici quelques unes de mes premières impressions.

Les collègues

D’emblée, j’ai été frappé par la bonne humeur et l’ambiance reignant dans les couloirs. Aucune tension perceptible entre les profs, pas de clans entre les différentes matières. Et pas mal de jeunes. Tout le monde est venu m’accueillir, discuter pour savoir d’où je venais… super sympa.

J’ai toutefois repéré un collègue qui risque de poser problème au cours de l’année. A surveiller.

La direction

L’équipe de direction est au top, ce qui va changer de celle de mon précédent collège qui ne fonctionnait que grâce aux efforts de la sous-directrice et de la CPE. Ici, le sous-directeur et le directeur sont deux warriors de l’éducation en milieu sensible. Il ne devrait y avoir aucun souci de ce côté-là. Et on a 3 CPE !

Salles de classes et matériel

Beyrouth. Je n’avais jamais vu de telles salles de classe avant aujourd’hui : le plafond s’est écroulé du côté fenêtres à cause du toît plat qui garde l’humidité et les infiltrations d’eau sont telles qu’il faut mettre des seaux pour récupérer l’eau qui tombe dans la pièce. La peinture est évidemment toute craquelée et il ne faut pas toucher aux murs qui s’éffritent. Je suis le prof-volant avec 6 salles de classe différentes, merci la stabilité !

Au niveau matériel, il a fallu une bonne demi-heure à toute l’équipe pour retrouver les K7 professeurs : sur chaque set il en manque 2, soit le tiers. Un rétro-projecteur sans chariot pour tout l’étage. Ni télévision, ni magnétoscope, ni DVD. Ah. Moi qui croyait que les ZEP avaient plus de moyens que les autres, apparemment ce n’est pas le cas pour la mienne…

Il ne me reste plus qu’à tester la cantine mais je reste un peu sceptique car selon les dires de mes collègues, cela ressemble fortement à la cantine d’une certaine IUFM. Dammit !

C2iPetit courrier de l’IUFM ce matin : j’ouvre et je découvre – comme Ben – un magnifique diplôme en couleur – avec logos officiels et tampons mis à l’endroit – m’informant que je suis désormais titulaire du Certificat informatique et internet niveau 2 “enseignant” aka C2i, nécessaire pour valider le B2i de nos élèves. C’est vrai que là, tout de suite, on a l’impression d’ajouter quelques rubans à ses épaulettes. Le diplôme est très réussi, c’est l’un des plus réussis esthétiquement que je possède. Par contre la dénomination n’est pas très claire : ai-je validé tous les domaines de compétences ? Je présume que oui vu qu’il n’y a aucune autre mention. En tout cas, c’est une étape de plus franchie. Reste à savoir si je disposerai de suffisamment de postes – et en état de marche suffisant – l’année prochaine pour utiliser les TICE dans mes cours. J’en ai glissé un mot au sous-directeur de mon futur collège : apparemment je suis le seul à m’être proposé et c’est quelque chose dont nous reparlerons sûrement à la rentrée.

Autre lettre du recteur de Créteil pour avoir un RIB et la demande de prime d’installation complétée, que je suis en train de remplir. Every little helps !