Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds

Los Toros Diarios : día 5

Départ définitif de Madrid aujourd’hui : nous nous rendons à Salamanque pour y passer la journée.

Avec les embouteillages du début de la matinée et les travaux herculéens engagés par la ville de Madrid pour les Jeux Olympiques de 2012 (qui leur sont passés sous le nez, tout comme nous), nous arrivons à Salamanque vers midi.

Le programme de la journée est assez étrange : 4h de visite libre dans Salamanque, 3h de visite guidée et re-4h de liberté avant de réintégrer le bus.

Visite libre

La visite libre a été très relax : balades tranquilles dans les ruelles aux bâtiments de couleur dorée, achats de t-shirts et de cartes postales. Et pour déjeûner, un bar à tapas ! Hé oui, il faut quand même faire cela au moins une fois lorsqu’on se trouve en Espagne.

Voici un petit aperçu ce que nous avons dégusté : c’est une sélection des meilleures tapas du restaurant, alternant viande et poisson. J’ai goûté pour la première fois les civelles. Le goût est étrange, cela ressemble à des carrottes râpées grises et bleues en caoutchouc.

Tapas @ Salamanca

Salamanque, paradis étudiant

L’ambiance est très détendue à Salamanque, sans doute parce que c’est une ville étudiante. Absolument rien à voir avec le sens français de “ville étudiante”.

Rien à voir avec Rennes ou Nantes par exemple. Ici les étudiants ont leur ordinateur portable sur les genoux en pleine rue ou assis sur un banc. Je crois que je n’ai encore jamais vu cela chez nous, les gens ont bien trop peur de se le faire voler (à juste titre d’ailleurs).

A lire :  Los Toros Diarios : día 3

Et les filles… woohoo !!! Habillées en Charlie’s Angels, se déplaçant par bancs de 15-20, c’est un pur régal. Si j’avais su… j’aurais fait Erasmus à Salamanque ! Sérieusement. ¡A mi me gusta España!

Miguel de Unamuno

Visite guidée

Notre guide, Carmen, nous a montré et commenté tout ce qu’il fallait absolument voir à Salamanque : l’université, les deux cathédrales, la casa de las conchas, la Plaza Mayor et tous les médaillons représentant les personnages politiques qui ont marqué l’Espagne (de Cortès à Franco…). Trois heures de visites en tout, intensif !

La façade de l’Université est de style plateresque, avec une grenouille cachée qui, il y a quelques temps, était un signe de réussite pour qui parvenait à la retrouver entre les différentes sculptures de la façade.

Aujourd’hui, c’est devenu un signe de chance et la grenouille est devenue associée à Salamanque.

Nous avons visité le cloître, le grand amphithéâtre et les bâtiments que l’entourent.

Universidad de Salamanca

Salamanque, fait suffisamment rare pour être souligné, possède deux cathédrales : la Catedral Vieja et la Catedral Nueva. La Vieille Cathédrale de Salamanca fut construite entre les XVIème et XVIIIeme siècles en deux styles : le gothique tardif et le baroque, bien que le plan général et la grande hauteur de l’édifice, ainsi que ses traits fondamentaux soient parfaitement gothiques.

La nouvelle Cathédrale a aussi une façade exceptionnelle puisqu’elle s’appuie sur la vieille cathédrale (il a en effet été jugé qu’il ne fallait pas détruire l’ancienne pour construire la nouvelle, Salamanque ne pouvant rester sans cathédrale pendant la durée de la construction).

Elle mélange donc les styles romans et gothiques, sa construction ayant duré du XIVème au XVIème siècle.

Cathédrale - Salamanca
Cathédrale - Salamanca

Dernière soirée…

La visite s’est terminée à 19h, dans le noir. Nous avons dîner sur la Plaza Mayor, dans un bar-restaurant nommé El Cervantès, que je vous recommande chaudement : la nourriture est excellente et si vous avez la chance d’avoir une des tables près de la fenêtre, vous avez une superbe vue d’ensemble sur la Plaza Mayor.

Nous y sommes restés deux bonnes heures à siroter une délicieuse sangria qui nous rendus bien guillerets, pour tuer le temps avant de rejoindre le bus mais aussi pour tenter de finir nos généreuses assiettes !

A lire :  The Moose Diaries : Day 1

20 minutes plus tard, on remettait cela avec un formidable chocolat chaud et des churros… mmmhhh !!!

23h : tout le monde dans le bus, direction la France. ¡Hasta la próxima España! ^_^

Articles en rapport:

3 thoughts on “Los Toros Diarios : día 5”

  1. dommage que vous n ayez pas pu poursuivre vers ciudad rodrigo et visiter l elevage de toros de combat de ana hernandez zeballos qui se trouve a la cabeza de don diego et ou vous auriez pu deguster sa cuisine dans le salon ouvert au paysage et a la vue des taureaux et chevaux de la ciudad rodrigo et la sierra de francia j oublie a salamanque ne pas avoir vu ni visiter les arenes et son musee taurin et un sacrilege car salamanque est la region du taureau bravo et des cochons d ou nous pouvons savourer el jamon de jabugo
    pour plus de precision sur cette belle region vous pouvez me contacter c est avec plaisir que je vous devoilerai mes secrets et aller au restaurant de casa vallejo faire un repas gastronomique
    mais je vois que cela n est qu un debut car vous avez apreciez le campo charro
    amicalement
    michelle
    au fait ne croyer pas que je suis originaire de salamanque non car mes orignines sont de guadalajara pres de madrid

  2. Bonjour, Pourriez-vous me donner les coordonnées de votre guide. Je fais un séjour de 2 jours en février en solitaire et un accompagnement serait plus enrichissant.
    Grand merci.
    Laurence de Belgique.

Comments are closed.