Aranjuez

Aujourd'hui nous partons visiter Aranjuez, situé à environ une heure de Madrid . C'est là que le roi avait l'habitude de se reposer et de chasser lorsqu'il quittait la capitale. En arrivant à Aranjuez, on comprend bien pourquoi : les jardins sont magnifiques et le plan d'eau apporte beaucoup de fraîcheur.

Jardins - Aranjuez

Nous visitons le Palais Royal en compagnie de notre guide Mauricio : les tentures sont remarquablement conservées et certaines pièces sont des copies d'autres bâtiments étrangers comme le fumoir du roi qui imite l'architecture arabe de l'Alhambra. Un tableau m'a particulièrement marqué : il s'agit en fait d'une mozaïque qui donne l'impression d'une toile tellement ses carrés sont petits et ses couleurs précises. L'illusion est vraiment parfaite. Nous repassons ensuite par les délicieux jardins - le mercure affiche maintenant 31°... ¡ Qué calor !

Palacio Real - Aranjuez

Toledo

Toledo

Nous reprenons la route pour Tolède où nous avons quartier libre jusqu'à 18h30. Nous passons le Tage et serpentons le long de la montagne pour attendre la cité. Défendre Tolède devait être un jeu d'enfant à l'époque des invasions : il faut bien 15 minutes pour monter en bus et la position sur les hauteurs devait en faire une forteresse à l'image de l'Alcazar (le château).

Alcazar - Toledo

Après avoir traversé quelques ruelles moyen-âgeuses, nous attaquons la Cathédrale de Tolède - qui est un monument de classe mondiale. J'ai visité pas mal de cathédrales mais celle-ci vaut le détour par sa richesse et son architecture qui mélange plusieurs styles. L'intérieur se compose de peintures de Goya et d'El Gréco (ces dernières sont bien sombres d'ailleurs, c'est à la limite du macabre pour une cathédrale), de sculptures, vitraux, plafonds sculptés... L'influence de l'Eglise devait y être phénoménale il y a quelques siècles car l'on a vraiment l'impression de se trouver dans le berceau du catholicisme, avec l'Inquisition en toile de fond.

A lire :  Adieu Antivir, bonjour Comodo

Toledo

Les kilomètres parcourus sur les pavés de Tolède auront eu raison de moi dans le bus qui nous a ramené à Madrid : blackout complet pendant presque deux heures. Du coup, la soirée a été moins mouvementée/arrosée que la précédente : plateau de différents jambons en entrée, poisson/salade et ananas en dessert. A croire que nos serveurs préférés savaient qu'on voulait manger light !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Los Toros Diarios : día 4

par Matt Lecture: 2 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: