L’autre jour avec mes troisièmes, j’étudie un texte sur les créatures fantastiques vivant au Royaume-Uni et on aborde les leprechauns au détour d’une compréhension orale.

Je leur fait lire un texte et au moment de l’explicitation du vocabulaire, une élève demande des explications sur le sens d’une phrase :

zep-leprechauns-glands-pipes

Merci au manuel New Live 3è pour ce grand moment de solitude – mais aussi de fou-rires! Il faut bien avouer qu’une phrase pareille, chez les 3èmes, est tout ce qu’il leur faut pour que cela parte en vrille.

Je me demande quand même comment les auteurs n’ont pas vu que si jamais on traduit la phrase, elle prend un tout autre sens hors contexte.

En fait, je crois que ce doit être une évaluation diagnostique pour déterminer le type d’élèves de la classe !

A lire :  Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Dialogues with Mister B. : “des leprechauns, des pipes et des glands”

par Matt Lecture: 1 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: