Tag

fantastique

Browsing

Stranger Things est annoncée comme la série évènement de Netflix.

Stranger Things saison 1 photo

Un soir de l’année 1983 à Hawkins, dans l’Indiana, le jeune Will Byers, 12 ans, disparaît brusquement et sans laisser de traces.

Plusieurs personnages vont alors tenter de le retrouver : sa mère Joyce ; ses amis emmenés par Mike Wheeler et aidés par l’intrigante Onze ; et le chef de la police Jim Hopper.

Parallèlement, la ville est le théâtre de phénomènes surnaturels liés au Laboratoire national d’Hawkins, géré par le département de l’Énergie (DoE) et dont les expériences dans le cadre du projet MKULTRA ne semblent pas étrangères à la disparition de Will.

Cela fleure bon les années 1980 et les influences de Steven Spielberg et Stephen King sont immanquables.

Cette première saison comporte 8 épisodes et vu l’engouement du public, une deuxième saison est à prévoir l’année prochaine.

The Gothic and the Fantastic are two literary genres both related and different.

A genre can characterize many types of literature such as poetry, drama, or the novel. It is a specific type of writing, obeying a number of rules, or recognizable through a number of themes or structural elements like suspense, plot, or characters.

I. Definitions of the Gothic

The Gothic is the ancestor of the modern horror stories. It is based on the bizarre, the macabre and the supernatural, and it very often deals with aberrant psychological states (terror, fear, anxiety). The setting could typically be a dark castle or church at night…

1. The Sublime

The Sublime is the concept developed by Edmund Burke in On the Sublime and the Beautiful (1757) which is based on two principles:

1. Beauty is small, smooth, not angular but curved, clear, light and delicate, with harmony in proportions. It is something rather feminine, with human proportions, based on pleasure.

2. the Sublime is great, rugged, straight and angular, dark and massive. It is rather masculine, inhuman because too vast, excessive and powerful for man, based on pain.

There is a dialectic like Eros (love and pleasure) and Thanatos (pain and death) : these two elements, both opposed and complementary, structured the mentalities and the mental productions of the 19th century.

It is also related to primitivism as neoclassicism expressed harmony in proportions (beauty) while the revival of the Gothic was in relation with the sublime, based on pre-christian religions, legends and superstitions and the Middle Ages.

2. Major Gothic Works

Horace Walpole, nephew of a former MP and himself a rich and noble MP, was inspired by Shakespeare’s plays (especially monsters) and wrote The Castle of Otranto (1764). His book is divided into five chapters, like the five acts of a play. It can be considered the first Gothic novel.

William Beckford published Vathek in 1782. It was first written in French and inspired by The Arabian Nights.

Gothic novels met a real success as it was a very feminine genre : women were writing, reading and had access to culture.

Other major Gothic novels include :

  • The Mysteries of Udolpho (1794) by Ann Radcliffe
  • The Monk (1796) by Matthew Lewis
  • Frankenstein (1818) by Mary Shelley
  • Melmoth the Wanderer (1820) by Charles Maturin
  • The Private Memoirs and Confessions of a Justified Sinner (1824) by James Hogg

3. A better definition

According to Marilyn Butler:

  • there is a contrast between the sublime and the beautiful,
  • the frail, young and fragile heroine usually falls in love with a nice guy,
  • gloomy and large elements belong to the sublime,
  • the dominant emotion is fear,
  • there is a chiaroscuro : a contrast between light and darkness.

For example, The Mysteries of Udolpho is a novel set in 1584 in southern France and northern Italy which focuses on the plight of Emily St. Aubert, a young French woman who is orphaned after the death of her father.

Emily suffers imprisonment in the castle Udolpho at the hands of Signor Montoni, an Italian brigand who has married her aunt and guardian Madame Cheron. Emily’s romance with the dashing Valancourt is frustrated by Montoni and others. Emily also investigates the mysterious relationship between her father and the Marchioness de Villeroi, and its connection to the castle at Udolpho.

Emily conceives strange things: she can hear voices such as her dead father’s, see moving paintings, or see a man appear from nowhere in her room. They are trying to make her mad to get her heritage.

It is a Gothic novel removed from the world (sublime) and very down-to-earth. There are no supernatural elements (no ghosts and all) but a nightmarish atmosphere full of fear and shadows.

Sommaire de la série 19th Century Literary Movements

  1. The 18th Century : the Age of Enlightenment
  2. The Gothic and the Fantastic
  3. The 19th Century : Romanticism in Art and Literature

Un petit peu de steampunk dans ce clip pour la chanson Eye of the Storm de Lovett :

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

Cela me permet de parler un peu du mouvement steampunk, qui est au départ un genre littéraire dont l’intitulé a été forgé par allusion au cyberpunk par l’auteur K. W. Jeter à titre de boutade. Pour cette raison, il est parfois plus approprié de parler de « rétrofuturisme » pour désigner le mouvement.

L’expression steampunk, (“punk à vapeur” littéralement) est un terme inventé pour qualifier un genre de littérature né à la fin du XXe siècle, dont l’action se déroule dans l’atmosphère de la société industrielle du XIXe siècle. Le terme fait référence à l’utilisation massive des machines à vapeur au début de la révolution industrielle puis à l’époque victorienne.

Aujourd’hui le steampunk est considéré comme un esthétisme pouvant intéresser à la fois des œuvres littéraire fantastique, de fantasy, d’anticipation et certains sous-genres de la science-fiction.

L’autre jour avec mes troisièmes, j’étudie un texte sur les créatures fantastiques vivant au Royaume-Uni et on aborde les leprechauns au détour d’une compréhension orale.

Je leur fait lire un texte et au moment de l’explicitation du vocabulaire, une élève demande des explications sur le sens d’une phrase :

zep-leprechauns-glands-pipes

Merci au manuel New Live 3è pour ce grand moment de solitude – mais aussi de fou-rires! Il faut bien avouer qu’une phrase pareille, chez les 3èmes, est tout ce qu’il leur faut pour que cela parte en vrille.

Je me demande quand même comment les auteurs n’ont pas vu que si jamais on traduit la phrase, elle prend un tout autre sens hors contexte.

En fait, je crois que ce doit être une évaluation diagnostique pour déterminer le type d’élèves de la classe !

Aujourd’hui, je vous propose une séance de rattrapage avec Jekill, une série diffusée en 2007 sur la BBC.

Le docteur Tom Jackman est marié, deux enfants. Une infirmière psychiatrique, Katherine Reimer, est employée à son service pour s’occuper de lui. Abandonné par sa mère à sa naissance, Jackman s’éloigne de plus en plus de sa femme, Claire.

Dans le premier épisode, Jackman se ceinture dans une chaise et Reimer l’observe alors que survient une transformation physique subtile.

Alors que Hyde et Jackman sont presque physiquement identiques, leur caractère et leur identité sont bien distinctes et chacun essaie de prendre le contrôle de l’autre.

Micro-trottoir : finalement, est-ce que tout le monde sait ce qu’est vraiment cette créature fantastique que l’on appelle le geek ?

Vimeo

By loading the video, you agree to Vimeo’s privacy policy.
Learn more

Load video

Merlin est une série britannique diffusée sur BBC1 qui prend pour base la légende arthurienne : Merlin est un jeune homme qui débarque à Camelot, envoyé par sa mère pour apprendre auprès de Gaius, le médecin du roi Uther Pendragon.

Par contre, je vous préviens tout de suite : cela prend pour base les personnages de la légende du roi Arthur mais n’en respecte absolument pas l’histoire.

Ne cherchez donc pas les références historiques, la série est plutôt à considérer comme un spin-off familial.

Merlin est né avec le pouvoir de télékinésie mais ne doit pas manifester son pouvoir car la magie et la sorcellerie ont été bannies du royaume par le roi Uther Pendragon.

Arthur, fils du roi, est légèrement plus âgé que Merlin et la première rencontre entre les deux futurs héros se passe plutôt mal. Guenièvre est la servante de Morgane – qui n’est pas une fée, mais la pupille d’Uther et qui est amoureuse d’Arthur.

I. Le cadre

Une époque lointaine, moyenâgeuse (présence de châteaux) dans une région centrale de la Hongrie aux moeurs si étranges que l’on croit à la métempsycose. (transmigration des âmes d’un corps dans un autre). Tous ces éléments accentuent le dépaysement et donnent au lecteur le sentiment étrange qu’il est dans un autre monde où tout est possible.

II. Les personnages

Le Comte Berlifitzing: est à peine évoqué, ce n’est qu’un” vieux radoteur infirme qui n’avait rien de remarquable si ce n’est une antipathie invétérée et folle contre la famille de son rival “ et une passion pour les chevaux et la chasse. 
Le Baron Frédérick de Metzengerstein: est décrit comme n’ayant pas dix-huit ans, cruel et débauché. Pour lui, seul compte son rêve fou de puissance et de domination.

Le cheval: est de “couleur feu, sans nom” (d’où un doute sur son identité), ombrageux, intraitable, féroce, démoniaque, colossal, “impétueux, hors nature”. Il a des performances surnaturelles: “il fait reculer d’horreur la foule” et pâlir son maître devant “l’expression soudaine de son oeil sérieux et quasi humain”. Il est l’incarnation du mal ou tout simplement du diable, ce qui fascine Frédérick. 

III. Résumé

Deux familles nobles de Hongrie, les Berlifitzing et les Metzengerstein sont opposés par une haine ancestrale et une prédiction mystérieuse : 

“Un grand nom tombera d’une chute terrible, quand, comme le cavalier sur son cheval, la mortalité des Metzengerstein triomphera de l’immortalité des Berlifitzing”.

Le jeune baron de Metzengerstein ordonne de mettre le feu aux écuries de son rival le comte Berlifitzing. Pendant ce temps, il médite devant une tenture de tapisseries représentant des figures fantastiques et est attiré par l’image d’un cheval énorme appartenant à un ancêtre sarrasin de son rival et derrière lui son cavalier mourant sous le poignard d’un Metzengerstein. Quelques instants plus tard, on lui amène un coursier tout à fait semblable, portant les initiales du comte et qui semble s’être échappé des écuries en feu de Berlifitzing dont on annonce la mort horrible.

Le baron apprend alors que le cheval de la tapisserie a disparu en y laissant un trou. Malgré ce sinistre présage, il entreprend de dompter sa nouvelle monture. Mais la bête farouche le subjugue tellement qu’il ne peut plus se passer d’elle. Par une fantastique nuit d’orage, la bête l’entraîne dans une course effrénée pour le ramener un peu plus tard dans le brasier de son château qui a pris feu à son tour. Le récit se termine sur la vision apocalyptique d’une ombre gigantesque en forme de cheval, se déployant dans le ciel au-dessus des ruines, sous les yeux horrifiés des spectateurs impuissants.

IV. Le Fantastique dans Metzengerstein

Todorov définit le Fantastique ainsi: “c’est l’hésitation éprouvée par un être qui ne connaît que les lois naturelles face à un événement en apparence surnaturel”.

metzy Dans Metzengerstein, Edgar Poe essaie de nous prouver qu’il ne croit pas vraiment à la métempsycose : “de ces doctrines elles-mêmes, de leur fausseté ou de leur probabilité, je ne dirai rien” .

Mais son récit nous entraîne, à une époque reculée, dans une région aux moeurs étranges et aux superstitions tenaces. Edgar Poe nous fait assister à la réincarnation d’un être humain sous la forme animale d’un cheval, réincarnation qui lui permet d’assouvir la vengeance qu’il n’a pas eu le temps d’accomplir avant sa mort. A ce titre, on peut dire que Metzengerstein est un conte fantastique, voire surnaturel.