Bernard, tu as choisi de quitter cette terre ce samedi
Dans la paix du Grand Sommeil
Car ta tâche ici-bas était accomplie.
Ton visage très beau avait ce fin sourire
Comme pour nous dire
Qu'au bout de la nuit, il y a l'aurore,
Qu'au bout de l'hiver, il y a le printemps
Qu'au bout de la mort, il y a la vie.

Bernard, rien qu'un petit mot
Pour te dire que l'on ne t'oubliera pas,
Que l'on se souviendra toujours de tes yeux bleus,
De tes taquineries, de ton amour du travail bien fait,
De ces parties de pêche à l'étang où les rires fusaient,
De tant de routes sillonnées par monts et par vaux
Avec la caravane à travers la belle France
Pour visiter sites, châteaux, restaurants ou amis.

Bernard, rien qu'un petit mot
Pour te remercier de tous les bons moments passés ensemble,
Des parties de scrabble et ses mémorables joutes oratoires
Pour que tu saches combien tes conseils étaient précieux,
Même si nous ne les suivions pas toujours.
Tu avais le sens des saisons, cultivant ton jardin à la perfection,
Et le bon sens de la terre, bien ancré sur tes deux pieds.
Te souviens-tu de ce que tu nous avais dit un jour ?
St Augustin te prête sa voix pour le redire ici et maintenant :

"Ne pleurez pas si vous m'aimez,
Je suis seulement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours.
Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné,
Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.
N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel et triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé comme il l'a toujours été,
Sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre.
La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de votre pensée
Simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je vous attends. Je ne suis pas loin,
Juste de l'autre côté du chemin.
Vous voyez, tout est bien."

Voilà, rien qu'un dernier mot, Bernard,
Pour te dire que nous sommes tous avec toi,
En pensée, dans ce voyage de l'âme,
Lui faisant un Chemin de Lumière, de Paix et de Sagesse,
Et l'accompagnant de nos bénédictions et de tout notre amour.

Merci à maman pour la rédaction et la lecture de l'homélie et à tous les proches pour leur sympathie.

A lire :  Factotum : "Amazing how grimly we hold on to our misery"

Repose en paix Parrain.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Décès de mon parrain, Bernard

par Matt Lecture: 2 min
5

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: