Author

Matt

Browsing
Matt est formateur, développeur expert WordPress et WooCommerce, et administrateur réseau chez Codeable.

Marco Polo est une série diffusée sur Netflix, inspirée par la jeunesse de Marco Polo à la cour de Kubilai Khan.

Marco Polo saison 1 photo

Kubilai Khan est le Khagan de l’Empire Mongol et le fondateur de la dynastie Yuan (1271 – 1368), à Khanbaliq – qui est aujourd’hui Pékin (Beijing en anglais).

Marco Polo nous raconte la vie du célèbre explorateur du 13e siècle alors qu’il se retrouve au centre d’une guerre en Chine.

Décrite comme une aventure épique où des cultures se rencontrent violemment, où le sang coule et les mensonges affluent, cette première saison nous entraîne de Venise aux champs de bataille chinois en passant par la route de la soie et le palais impérial de Kubilai Khan.

Une seconde saison est déjà programmée pour 2016.

Le problème : pas d’attribut property pour les feuilles de styles du corps de page

HTML5-logoSi, lors de la validation HTML5 de vos pages, vous obtenez le message d’erreur de validation suivant :

« Element link is missing required attribute property »

… alors il y a fort à parier qu’une feuille de style (CSS) est appelée via une balise link dans le corps de votre page (body) au lieu d’être insérée dans l’entête (header) comme à l’accoutumée.

Sous WordPress par exemple, cela peut être dû à un plugin qui appelle ses fichiers trop tard dans la construction de la page pour pouvoir insérer sa feuille de style dans l’entête.


...

...

La solution : ajouter property= »stylesheet »

Il suffit d’éditer le code source de votre page ou fichiers afin d’ajouter l’attribut property, comme ceci : property= »stylesheet ».

The Whitest Boy Alive est un projet de musique électronique formé en 2003 à Berlin, qui s’est très rapidement mué en véritable groupe, avec de véritables instruments, sans éléments programmés.

Le groupe est mené par le musicien Erlend Øye, accompagné de Marcin Öz, Sebastian Maschat et Daniel Nentwig. Ils ont créé leur propre label Bubbles, sur lequel ils ont sorti en Allemagne leur premier album, Dreams, en juin 2006.

C’est sur cet album que l’on peut retrouver Burning:

Dansant non ?

Aujourd’hui, on aborde la migration du serveur de base de données : nous passons de l’historique MySQL à son fork libre MariaDB.

Les raisons de remplacer Oracle MySQL avec MariaDB sont nombreuses.

MySQL vs MariaDB

mariadb-vs-mysql

Tout d’abord, MariaDB assure la compatibilité et la continuité de service avec MySQL. Les librairies sont exactement équivalentes et permettent d’utiliser les APIs et commandes de MySQL.

Les performances de MariaDB sont souvent meilleures que celles de MySQL, notamment grâce à l’amélioration de l’optimiseur de requêtes et l’intégration du moteur XtraDB de Percona, qui vise à remplacer InnoDB.

Un nouveau moteur de stockage, Aria, a été écrit pour devenir un moteur à la fois transactionnel et non-transactionnel pour remplacer MyISAM. Il pourrait même être inclus dans de prochaines versions de MySQL.

Dans un autre registre, Oracle semble ne pas vouloir garder le modèle libre de MySQL : pas mal de choses (rapports de bugs, scénarios de test) sont maintenant disponibles uniquement pour les grands comptes payants.

Michael « Monty » Widenius, le fondateur de MySQL AB, a quitté Sun Microsystems lors de son rachat par Oracle pour créer Monty Program AB puis la Fondation MariaDB. Il est rapidement rejoint par de nombreux développeurs originaux de MySQL. Ces développeurs maîtrisent donc parfaitement le code source du système de gestion de base de données, cela promet encore de nombreuses nouveautés et optimisations pour les versions suivantes.

Installation de MariaDB

[box type= »shadow »]Avant toute chose, faîtes une sauvegarde de vos bases de données. On ne sait jamais.[/box]

Notre serveur dédié tourne toujours sur Debian stable et les paquets de MariaDB sont disponibles dans les dépôts officiels.

mariadb-seal-logoMariaDB est un « drop-in replacement » pour MySQL, c’est -à-dire qu’il suffit de désinstaller MySQL et d’installer MariaDB : rien ne change, pas de pertes de données, pas de lignes de code à changer, tout est compatible.

L’installation est donc très simple :

apt-get install mariadb-server

Résultat:

Reading package lists... Done
Building dependency tree       
Reading state information... Done
The following extra packages will be installed:
  mariadb-client-10.0 mariadb-client-core-10.0 mariadb-common
  mariadb-server-10.0 mariadb-server-core-10.0
Suggested packages:
  mariadb-test tinyca
The following packages will be REMOVED:
  mysql-client-5.6 mysql-client-core-5.6 mysql-server mysql-server-5.6
  mysql-server-core-5.6
The following NEW packages will be installed:
  mariadb-client-10.0 mariadb-client-core-10.0 mariadb-common mariadb-server
  mariadb-server-10.0 mariadb-server-core-10.0
0 upgraded, 6 newly installed, 5 to remove and 0 not upgraded.
Need to get 11.8 MB of archives.
After this operation, 18.4 MB disk space will be freed.

L’installation vous demandera de donner un mot de passe pour l’utilisateur root. De manière à assurer la continuité avec MySQL, j’ai redonné le même mot de passe que pour mon utilisateur root sous MySQL.

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur « fatal: www-data(33): message file too big »
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine
  31. Serveur dédié : ajouter l’authentification SPF, Sender-ID et DKIM à Postfix et Bind9 avec opendkim
  32. Apache : lorsque le domaine seul (sans WWW) renvoie une erreur 403
  33. Serveur dédié : sécuriser Apache avec HTTPS (HTTP avec la couche TLS/SSL) en Perfect Forward Secrecy
  34. Serveur dédié : passer WordPress en HTTPS (TLS/SSL)
  35. Serveur dédié : configurer Webmin en TLS avec un certificat SSL
  36. Serveur dédié : configurer Transmission pour accéder au WebUI via TLS-SSL
  37. Serveur dédié : installer et configurer Varnish 4
  38. Serveur dédié : passage au mod FastCGI et PHP-FPM avec Apache MPM Worker
  39. J’ai planté le serveur… ou comment récupérer un serveur Kimsufi après un plantage de kernel avec le mode rescue OVH
  40. Serveur dédié : configurer Postfix et Courier pour utiliser TLS-SSL en Perfect Forward Secrecy
  41. Serveur dédié : retirer Varnish, devenu inutile avec HTTPS
  42. Serveur dédié : ajout de mod_spdy pour accélérer la connexion TLS-SSL sous Apache
  43. Serveur dédié : installer la dernière version d’OpenSSL sous Debian
  44. Serveur dédié : activer l’IP canonique du serveur sous Apache
  45. Serveur dédié : mise à jour vers PHP 5.6
  46. MySQL : convertir les tables MyISAM au format InnoDB
  47. Serveur dédié : optimiser toutes les images GIF avec GIFsicle
  48. Serveur dédié : migration de MySQL vers MariaDB
  49. BASH : lister, bloquer et débloquer des adresses IP avec iptables
  50. Serveur dédié : produire une meilleure réserve d’entropie avec haveged
  51. Serveur dédié : mettre en place DNSSEC pour sécuriser les DNS du domaine
  52. Serveur dédié : mise en place du protocole DANE
  53. 8 règles d’or pour bien déployer DNSSEC et DANE
  54. Serveur dédié : installer PHP7 FPM avec FastCGI sous Debian
  55. Serveur dédié : réduire les connexions TIME_WAIT des sockets et optimiser TCP
  56. Fail2Ban: protéger Postfix contre les attaques DoS de types AUTH, UNKNOWN et EHLO
  57. Serveur dédié : mettre à jour Apache et configurer le mod_http2 pour HTTP/2
  58. Serveur dédié : ajouter le domaine à la liste HSTS preload
  59. Serveur dédié : ajouter l’authentification DMARC à Postfix et BIND
  60. Serveur dédié : à la recherche de l’inode perdue ou comment résoudre le problème « no space left on device »
  61. Serveur dédié : installer NginX avec support HTTP2 et certificat SSL, PHP, MariaDB sous Debian

Dan Tyminski est un compositeur, chanteur et musicien américain de bluegrass, surtout connu pour sa version de la chanson Man of Constant Sorrow, jouée dans le film O Brother, Where Art Thou?.

J’aime beaucoup sa chanson The Boy Who Wouldn’t Hoe Corn, accompagné de Jerry Douglas au dobro :

Dan Tyminski est membre du groupe Alison Krauss and Union Station et a lancé deux albums solo : Carry Me Across the Mountain (2000) et Wheels (2008).

C’est un joli mélange de musique celtique et de bluegrass/country, cela se marie très bien!

logo-vlcLors de mon précédent article à propos du téléchargement automatique des sous-titres avec VLC, j’ai essayé de mettre à jour – en vain – le paquet vlc sur mon installation Ubuntu et j’ai fini par prendre les captures d’écran avec une version portable.

Or, depuis, il m’est impossible de lire un dossier avec VLC !

Le problème : lecture impossible d’un dossier avec VLC

Les symptômes sont les suivants : un clic droit sur le dossier offre bien l’option Ouvrir avec > Lecteur multimédia VLC.

Le dossier arrive bien dans VLC mais il est impossible de lancer la lecture, que ce soit avec le bouton lecture ou en double-cliquant sur le nom du dossier dans la playlist. Le nom vibre comme s’il s’agissait d’un message d’erreur mais le dossier n’est pas ouvert et rien n’est lu.

La solution : éditer le fichier de configuration de VLC

La solution est d’éditer le fichier de configuration de VLC, qui s’appelle vlcrc.

Sous Windows, il se trouve à l’emplacement %appdata%\vlc\vlcrc.

Sous Ubuntu, il se trouve à l’emplacement /home/matt/.config/vlc/vlcrc donc on l’édite:

gedit /home/matt/.config/vlc/vlcrc

On recherche la ligne qui concerne le module Demux :

# Demux module (string)
demux=any

et on commente la ligne qui l’active :

# Demux module (string)
#demux=any

Amazing how grimly we hold on to our miseryHenry Chinaski (Matt Dillon) : Amazing how grimly we hold on to our misery. The energy we burn fueling our anger.

Amazing how one moment we can be snarling like a beast, then, a few moments later, forgetting what or why.

Not hours of this, or days, or months or years of this, but decades. Lifetimes completely used up, given over to the pettiest of rancour and hatred.

Finally, there’s nothing here for Death to take away.

Factotum

Après avoir vu comment optimiser les fichiers JPG et PNG sur le serveur, voici comment optimiser les fichiers GIF.

hourglassComme dans le tutoriel précédent, nous allons optimiser toutes nos images d’un seul coup, de manière à charger nos pages plus rapidement et à consommer moins de bande passante.

Pour optimiser les fichiers GIF, j’ai choisi GIFsicle.

L’installation et la compression de vos répertoires d’images prend à peine quelques minutes.

Installation de GIFsicle

On installe le paquet :

apt-get install gifsicle

et on RTFM :

man gifsicle

Optimisation des PNG

Pour optimiser les fichiers GIF, il suffit de lancer :

gifsicle --batch -O3 *.gif

L’argument --batch permet de gérer plusieurs fichiers et -O3 permet la meilleure optimisation possible, en essayant plusieurs combinaisons de compression pour trouver le ratio le plus intéressant.

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur « fatal: www-data(33): message file too big »
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine
  31. Serveur dédié : ajouter l’authentification SPF, Sender-ID et DKIM à Postfix et Bind9 avec opendkim
  32. Apache : lorsque le domaine seul (sans WWW) renvoie une erreur 403
  33. Serveur dédié : sécuriser Apache avec HTTPS (HTTP avec la couche TLS/SSL) en Perfect Forward Secrecy
  34. Serveur dédié : passer WordPress en HTTPS (TLS/SSL)
  35. Serveur dédié : configurer Webmin en TLS avec un certificat SSL
  36. Serveur dédié : configurer Transmission pour accéder au WebUI via TLS-SSL
  37. Serveur dédié : installer et configurer Varnish 4
  38. Serveur dédié : passage au mod FastCGI et PHP-FPM avec Apache MPM Worker
  39. J’ai planté le serveur… ou comment récupérer un serveur Kimsufi après un plantage de kernel avec le mode rescue OVH
  40. Serveur dédié : configurer Postfix et Courier pour utiliser TLS-SSL en Perfect Forward Secrecy
  41. Serveur dédié : retirer Varnish, devenu inutile avec HTTPS
  42. Serveur dédié : ajout de mod_spdy pour accélérer la connexion TLS-SSL sous Apache
  43. Serveur dédié : installer la dernière version d’OpenSSL sous Debian
  44. Serveur dédié : activer l’IP canonique du serveur sous Apache
  45. Serveur dédié : mise à jour vers PHP 5.6
  46. MySQL : convertir les tables MyISAM au format InnoDB
  47. Serveur dédié : optimiser toutes les images GIF avec GIFsicle
  48. Serveur dédié : migration de MySQL vers MariaDB
  49. BASH : lister, bloquer et débloquer des adresses IP avec iptables
  50. Serveur dédié : produire une meilleure réserve d’entropie avec haveged
  51. Serveur dédié : mettre en place DNSSEC pour sécuriser les DNS du domaine
  52. Serveur dédié : mise en place du protocole DANE
  53. 8 règles d’or pour bien déployer DNSSEC et DANE
  54. Serveur dédié : installer PHP7 FPM avec FastCGI sous Debian
  55. Serveur dédié : réduire les connexions TIME_WAIT des sockets et optimiser TCP
  56. Fail2Ban: protéger Postfix contre les attaques DoS de types AUTH, UNKNOWN et EHLO
  57. Serveur dédié : mettre à jour Apache et configurer le mod_http2 pour HTTP/2
  58. Serveur dédié : ajouter le domaine à la liste HSTS preload
  59. Serveur dédié : ajouter l’authentification DMARC à Postfix et BIND
  60. Serveur dédié : à la recherche de l’inode perdue ou comment résoudre le problème « no space left on device »
  61. Serveur dédié : installer NginX avec support HTTP2 et certificat SSL, PHP, MariaDB sous Debian

Lorsque l’on met à jour OpenSSL, tous les services qui utilisent les librairies SSL et qui sont chargés en mémoire ne rechargent pas les librairies (dont libssl) qui viennent d’être mises à jour.

openssl-grey

Idéalement, il faudrait rebooter le système mais lorsqu’il s’agit d’un serveur, ce n’est pas toujours possible. Si les services ne sont pas redémarrés (restart) ou rechargés (reload) après une mise à jour, ils seront toujours vulnérables aux problèmes de sécurité que corrige la nouvelle version.

Voici donc comment détecter les services qui utilisent les librairies d’OpenSSL afin de les redémarrer et éviter de rebooter la machine.

Lister les services qui utilisent libssl

Vérifiez que votre système possède la commande lsof. Elle devrait normalement être prise en charge par votre gestionnaire de paquets.

Pour lister les services qui utilisent OpenSSL, il suffit de vérifier lesquels utilisent le paquet libssl en les classant par ordre alphabétique et en supprimant les doublons:

lsof | grep libssl | awk '{print $1}' | sort | uniq

Résultat:

apache2
fail2ban-
opendkim
php5-fpm
tlsmgr

Il ne vous reste plus qu’à redémarrer les services présents dans cette liste qui font appel à OpenSSL.

Lister les services qui utilisent une ancienne version de libssl

Si vous avez mis à jour OpenSSL mais que vous n’avez pas redémarré votre serveur, il est possible que certains services utilisent toujours une ancienne librairie non-patchée d’OpenSSL.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :