Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur

icon dns Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveurNotre site est opérationnel sur le serveur en local, il ne nous reste plus qu’à faire pointer notre nom de domaine vers l’IP de notre serveur. Pour cela, nous devons changer l’adresse des serveurs DNS du domaine.

Cela prend à peu près 30 minutes à tout configurer. La propagation DNS peut prendre plusieurs heures toutefois.

Changer les serveurs DNS du nom de domaine

Cette opération s’effectue chez le registrar chez qui nous avons réservé le nom de domaine. Dans mon cas, il s’agit de GANDI.

Après s’être identifié sur le site, il suffit de cocher le domaine à modifier et de sélectionner l’option “changer/modifier les DNS” :

dns gandi change1 Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur

Ensuite, il suffit de rentrer les serveurs DNS de l’hébergeur. Dans mon cas, il s’agit d’OVH donc :

  • DNS1 : adresse du serveur, sous la forme ksXXXXXXXXXX.kimsufi.com pour un serveur kimsufi.
  • DNS2 : ns.kimsufi.com

dns gandi modif1 Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur

Validez, la propagation des nouveaux serveurs peut mettre jusqu’à 48 heures (le temps de faire le tour des serveurs de la planète) mais c’est beaucoup plus rapide que cela en réalité. Au bout d’une demi-heure, cela renvoyait sur le nouveau serveur chez moi (mais géographiquement, je ne suis pas très loin du serveur).

Associer le nom de domaine à notre serveur

La seconde étape consiste à associer notre nom de domaine à notre serveur : ce dernier doit être informé qu’il accueille le nouveau domaine. Pour cela, il faut se rendre sur le site de l’hébergeur (OVH pour nous).

Identifiez-vous sur le Manager OVH et cliquez sur le nom de votre serveur. Ensuite, cliquez sur Services > DNS secondaire. Vous obtenez la liste des domaines gérés par le serveur. Cette liste est évidemment vide au départ.

Cliquez sur Nouveau domaine pour ajouter un domaine :

dns ovh domaines dns1 Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur

Il vous suffit de rentrer votre nom de domaine et de sélectionner votre serveur dans la liste déroulante. Validez, vous devriez obtenir ceci :

dns ovh domaines liste1 Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur

Notre domaine est associé à notre serveur, il faut maintenant le configurer.

Configurer le domaine dans BIND9

C’est dans BIND (BIND9 pour être précis) que l’on configure le domaine. Là, tout se passe en ligne de commande. BIND9 est installé d’office sous Debian Squeeze apparemment. S’il ne l’est pas chez vous :

On commence par éditer le fichier /etc/bind/named.conf.local :

On y ajoute une zone pour notre domaine, avec un fichier de configuration qui s’appellera db.skyminds.net :

Ensuite, on édite les options :

et on ajoute/remplace :

Nous créons ensuite notre fichier de configuration pour le domaine :

et on y met :

Remplacez ksXXXXXXXXX.kimsufi.com. (n’oubliez pas le point final!) par le nom de votre serveur et xx.xx.xx.xx par l’IP du serveur, ainsi que le nom de domaine.

Ensuite, on relance BIND9:

On vérifie la configuration

On vérifie les logs:

Et on teste la propagation des DNS :

Normalement, l’IP de votre serveur devrait être associée à votre nom de domaine.

Dès que les nouveaux serveurs DNS seront propagés, votre site sur le nouveau serveur sera visible par tout le monde.

Sommaire de la série Monter un serveur dédié de A à Z

  1. Serveur dédié : installation d’Apache, PHP, MySQL et Webmin
  2. Serveur dédié : créer la base de données MySQL et importer WordPress
  3. Serveur dédié : créer et activer un Virtual Host sous Apache
  4. Serveur dédié : changer les DNS du nom de domaine et le faire pointer vers le serveur
  5. Serveur dédié : sécurisation des services avec iptables et fail2ban
  6. Serveur dédié : sécurisation de la couche TCP/IP
  7. Serveur dédié : création d’un serveur mail Postfix (sécurisé avec Saslauthd et certificat SSL) et Courier (accès POP et IMAP) utilisant une base MySQL d’utilisateurs/domaines virtuels
  8. Serveur dédié : sécuriser Apache 2 avec ModSecurity
  9. Serveur dédié : CHMOD récursif sur des fichiers ou répertoires en ligne de commande
  10. Serveur dédié : installer APC comme système de cache et configurer Varnish comme reverse-proxy pour Apache pour améliorer les performances
  11. Serveur dédié : afficher la véritable IP derrière un reverse-proxy comme Varnish
  12. Serveur dédié : intégrer SSH à WordPress pour mettre à jour le core, les plugins et les thèmes
  13. Serveur dédié : installer la dernière version d’APC par SVN
  14. Serveur dédié : analyse des performances du serveur
  15. Serveur dédié : mettre à jour le noyau Debian de la Kimsufi
  16. Serveur dédié : sauvegarde automatique des fichiers avec Backup Manager sur le serveur de sauvegarde OVH
  17. Serveur dédié : configurer la limite mémoire pour PHP et Suhosin
  18. Bash : supprimer tous les fichiers et sous-répertoires d’un répertoire
  19. Serveur dédié : impossible de se connecter à un port distant
  20. Rsync: rapatrier les fichiers du serveur à la maison
  21. Bash : réparer les tables MySQL en cas de crash
  22. Serveur dédié : création d’une seedbox avec Transmission
  23. Serveur dédié : des paquets LAMP à jour sous Debian
  24. Serveur dédié : mise à jour vers Debian 7 Wheezy
  25. Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH
  26. Serveur dédié : optimiser toutes les images JPG et PNG avec OptiPNG et JpegOptim
  27. Postfix : résoudre l’erreur “fatal: www-data(33): message file too big”
  28. Serveur dédié : mise en place de l’IPv6
  29. WordPress : accorder les bonnes permissions aux fichiers et dossiers avec chown et chmod
  30. WordPress : héberger les images sur un sous-domaine

30 commentaires

  1. MachinChose a écrit :
    1

    Intéressant comme article, simple, clair et synthétique.

    Juste un truc, t’es tu aperçu que tu as laissé ton réel nom de serveur dans ton exemple de fichier de zone “db.skyminds.net”, alors que tu l’as anonymisé partout ailleurs ? (ksXXXXXXXXX.kimsufi.com.)

  2. Yoram a écrit :
    2

    Salut !
    Merci pour les infos que tu donnes !
    Par contre pour ma culture je voudrais savoir a quoi correspond le 213.186.33.199 que tu laisses dans named.conf.options et named.conf.local ??

    Merci encore !

  3. Swadon a écrit :
    3

    Salut,

    Grand merci à toi ! Car j’ai bien ramé sur ce coup-ci ;)

  4. diablo a écrit :
    4

    Bonsoir,
    Alors là vraiment merci, après 3 jours de galère ça fonctionne enfin grâce à ton tuto.
    Mille mercis

  5. Marvine a écrit :
    5

    Salut,

    Tout d’abord merci pour ton tuto super complet !

    Dans ton tuto tu configures le domaine avec Bind9.

    Pour ma part, j’ai suivi le tuto suivant pour installer mon serveur :

    http://www.yann.com/fr/configurer-un-serveur-web-dedie-ovhkimsufi-sous-debian-6-19/05/2011.html

    Dans le tuto de Yann, il désinstalle bind9 et explique que tout peut se faire via OVH pour configurer le domaine.

    Est-ce tu peux m’éclairer sur ce point ?

    Dois-je absolument passer par bind9 où est-il possible de faire la même opération via l’interface d’OVH par exemple ?

    A+

    • Matt a écrit :
      5.1

      Salut Marvine,

      Il me semble que tu n’as pas le choix avec les Kimsufi : il faut tout paramétrer à la main avec Bind9. Apparemment les serveurs dédiés OVH (gérés par eux) disposent d’une option de paramétrage (OVHm).

      Ici, j’utilise mon propre serveur de nom (ns.skyminds.net) mais on peut garder le nom kimsufi comme dans Utiliser votre dédié kimsufi (ubuntu) en serveur DNS.

  6. Edgar a écrit :
    6

    Salut et merci pour ce tuto tres interessant qui m’a fait gagner du temps.
    J’ai tout de même une question: est-il important de configurer la zone de reverse? ou plutôt quand est-il util de configurer la zone reverse:

    zone “xx.xx.xx.xx.in-addr.arpa”…?

  7. fossary a écrit :
    7

    Salut Matt. Je suis ravi d’avoir lu votre totu;excellent. j’avais une première fois configuré mon serveru et ça avait marché. Mais au bout de quelques minutes seulement,j’arrivais plus à joindre mon site. J’ai reconfiguré avec votre tuto, ça marche (espérons que cela dure, lol). Il me reste maintenant de faire le lien entre mon site et le compte ftp qu’OVH m’a offert. Merci de répondre. Bonne réception !!!

    • Matt a écrit :
      7.1

      Salut fossary,

      Les changements sont persistants, n’oublie pas de sauvegarder les fichiers de configuration et de relancer bind9 pour prendre en compte les changements.

  8. gtraxx a écrit :
    8

    Bonsoir tuto très intéressant surtout la partie pour entre guillemet renommer le serveur.
    Pour ma part j’ai un centos avec cpanel et justement je me demandais si c’est possible d’utiliser cette méthode pour renommer un serveur.
    En gros lors de l’envoi de mail depuis un kimsufi il passe difficilement dans une boite hotmail -_- (à cause du nom kimsufi je pense) et renommer le serveur permettrai peut être de régler le problème mais ce n’est qu’une supposition

    • Matt a écrit :
      8.1

      Bonsoir gtraxx,

      Vérifie que ton hostname est bien correct. Tu as un exemple dans l’étape 1 du tutoriel Serveur dédié : création d’un serveur mail.

      • gtraxx a écrit :

        Bonsoir, mon nom de machine c’est du style :

        Si je le change sur le serveur cela ne correspondra plus chez OVH ?
        Je pense au reverse dns bien entendu :)

        • Matt a écrit :

          Je n’ai jamais changé le reverse sur mon kimsufi. Pour autant que je sache, cela ne bloque rien donc je ne m’en soucie pas :)

  9. gtraxx a écrit :
    9

    Merci je vais tester mais une question mon domaine est déjà actif sur ce même serveur et déjà configurer dois je tout de même faire des changements en me basant sur la partie “Configurer le domaine dans BIND9″ comme je suis sous cpanel avec centos j’ai pas mal de déjà fais même si j’ai pas mal meubler ;)
    Je me pose une autre question associer un domaine pour le servername c’est vraiment ce que je cherche mais un de mes clients avec un domaine totalement différent aura trace du nouveau nom de serveur dans les entêtes, est ce possible ou utile d’avoir un namerserver au nom de domaine du client ?
    Hotmail est vraiment difficile pour accepter des mails faut dire -_-
    Merci

    • gtraxx a écrit :
      9.1

      Bonjour, je reviens avec un peux plus d’informations.
      Dans cpanel, j’utilise exim pour l’envoi de mail et en cherchant un peux il conseille de modifier le hostname dans exim mais j’avoue être un peux perdu à ce niveau, j’ai trouvé ceci dans la doc : http://docs.cpanel.net/twiki/bin/view/11_30/WHMDocs/EximConfig
      Si vous savez m’orienter pour modifier le hostname envoyé dans le header des mails ce sera vraiment génial vu que le mot kimsufi dans les mails ne passe pas super bien -_-
      :)

      • Matt a écrit :

        Salut gtraxx,

        Je crois qu’il te faut l’aide de quelqu’un qui utilise Cpanel et Exim. Je n’utilise ni l’un ni l’autre (je n’ai utilisé Cpanel qu’en tant qu’utilisateur dans le passé) donc il vaut mieux demander à quelqu’un plus calé dans ce domaine.

  10. Pyraah a écrit :
    10

    Bonsoir et merci pour tes tuto qui sont exceptionnels.
    J’ai tout de même 2 questions :
    - à quoi sert le root.skyminds.net dans ton fichier de config’ ?
    - tu as mis à la fois :

    skyminds.net. IN A xx.xx.xx.xx

    – et :

    *.skyminds.net. IN A xx.xx.xx.xx

    – je suppose que le second vise tous les sous-domaines, mais alors à quoi sert le premier ? Simple question d’un débutant dans le… domaine.

    • Pyraah a écrit :
      10.1

      Je viens de me rendre compte de la débilité de ma question, le premier sert évidemment pour le domaine tandis que le second vise tous les sous-domaines…
      Ma question demeure donc uniquement pour le root.skymminds.net :).

    • Matt a écrit :
      10.2

      Salut Pyraah,

      root.skyminds.net est la manière de déclarer l’adresse email de l’administrateur du domaine. On ne peut pas utiliser le signe @, il est obligatoire d’utiliser un point à la place.

      Pour le *.skyminds.net, oui c’est pour les sous-domaines :)

      A+

  11. Dany a écrit :
    11

    Bonjour et merci pour le tuto :)

    J’ai un petit problème : Après avoir tout configuré j’obtiens ceci :

    nslookup d****l.ch ns.kimsufi.com
    Server: ns.kimsufi.com
    Address: **mon ipV6**#53

    ** server can’t find d****l.ch: NXDOMAIN

    J’ai mon nom de domaine et mon kimsufi chez OVH

    D’ou peut venir le problème ?

  12. NimS a écrit :
    12

    Après deux jours de recherches non fructueuses, je suis tombé ici…
    Et juste après le restart de bind, le nouveau domaine est accessible!

    Merci! \o/

quick-menu

Laisser un commentaire


Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Me tenir informé(e) des futurs commentaires.