FOUR, court-métrage réalisé par Joseph Baron, est une vision de la brutalité de la conformité imposée de l’ère numérique.

Les habitants sans visages de cette réalité façonnée par la technologie gâchent leur vie à entrer une série de 0 et de 1 sans fin. Lorsque le chiffre 4 infiltre l’un des ordinateurs, le système vacille. Le désir d’individualité et d’expression personnelle mène à la confusion et au traumatisme, poussant le protagoniste dans une expérience créative libératrice mais pleine de souffrance.

Cette version a été éditée avec la chanson Creep (de Radiohead) interprétée par Scala and Kolacny Brothers a capella:

J’aime cette vision dystopique et l’aliénation de l’individu face à monde technologique dans lequel il s’est lui-même enfermé. Nous en sommes tous victimes.

A lire :  HADOPI : le gouvernement contre-attaque

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Joseph Baron – FOUR (Scala and Kolacny Brothers – Creep)

par Matt Lecture: 1 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: