films formats

Après avoir parlé des différentes qualités d’un film sur Internet, il est temps que nous abordions les différents types de formats et d’encodage que l’on peut trouver dès qu’il s’agit de films ou assimilés.

VCD

Le VCD (VideoCD) est un format à base de MPEG1 qui possède un bitrate constant de 1150 kbits à une résolution de 352×240 (NTCS). Les VCDs sont généralement utilisés pour les transferts basse qualité (CAM/TS/TC/Screener(VHS)/TVrip(analogue) afin d’avoir des fichiers de petite taille pour pouvoir en mettre un maximum sur un CD. Les VCDs and SVCDs se comptent en minutes plutôt qu’en Mo : on peut mettre 74 minutes de films sur un CDR74.

SVCD

Le SVCD (SuperVideoCD) est basé sur du MPEG2 (comme le DVD) qui permet des bitrates variable allant jusqu’à 2500 kbits à une résolution de 480×480 (NTSC) qui est ensuite décompressé dans un ration 4:3 lorsqu’il est lu. A cause du bitrate variable, la durée que l’on peut mettre sur un CDR n’est pas fixe mais il est possible de mettre 30 à 60 minutes la plupart du temps. Pour encoder un bon SVCD en utilisant des bitrates variables, il est important de faire plusieurs “passes” lors de la phase d’encodage. Cela prend plus de temps mais le résultat de l’image est bien meilleur.

XVCD/XSVCD

Sont des VCD/SVCD qui ne suivent pas les “règles”. Ils sont tous les deux capables de résolutions et bitrates supérieurs mais tout dépend du lecteur avec lequel ils seront lus. Les X(S)VCD sont non-standards et sont utilisés par ceux qui rippent chez eux et qui n’ont pas l’intention de distribuer.

A lire :  Serveur dédié : activer X11 forwarding pour SSH

DivX / XviD

XviD & DivX sont les deux formats les plus souvent utilisés pour encoder des films. DivX a été un temps open source et le plus populaire, jusqu’à ce qu’une compagnie rachète les droits et commence à taxer pour son utilisation. Bien qu’un crack existe, tout le monde s’est tourné vers XviD (qui est l’anagramme inversé de DivX) parce qu’il est open source et supérieur à bien des égards. Toutes les platines lisent maintenant les DivX et XviDs, ce qui a également contribué au développement de ce format. La majorité de ces rips proviennent de DVDs et la qualité est aussi bonne que celle que peut contenir un CDR de 700 Mo. C’est d’ailleurs pour cela que la plupart des DivX / XviD ont une taille proche de 700 – 705 Mo : ils peuvent ainsi être gravés facilement et joués sur les platines.

x264

Le x264 est une librairie open source pour encoder des flux vidéos en H.264/MPEG-4 AVC.

DVD-R

Le DVD-R est la solution la plus populaire pour graver un ou plusieurs films. Il a d’ailleurs éclipsé les autres formats concurrents : DVD-RAM, DVD-R and DVD+R. Il contient 4.7 GB de données (soit 4.37 Go effectifs) par face. Les DVD-R double-face peuvent donc contenir jusqu’à 8.5 Go de données. Les images SVCD en MPEG2 doivent être converties avant d’être gravées sur DVD-R pour pouvoir être lues sur une platine. La copie de DVD à DVD-R est possible mais il faut souvent retirer les extras ou certaines langues pour pouvoir tout mettre sur un DVD-R.

MiniDVD

Le MiniDVD/cDVD est le même format que le DVD mais sur un CDR/CDRW standard. A cause de la haute résolution et du bitrate, on ne peut mettre qu’entre 18 et 21 minutes de film par disque. Peu de platines peuvent lire ce format.

A lire :  Si je pouvais (vraiment) choisir ma voiture...

NTSC/PAL

NTSC (National Television System Commitee) et PAL (Phase Alternating Line) sont les deux standards utilisés dans le monde. PAL est le standard européen : la fréquence est de 50 Hz, ce qui correspond à 25 images/secondes ou 50 trames/secondes. Le PAL apporte une meilleure stabilité des couleurs et une résolution verticale plus élevée (ce qui donne généralement une image plus nette). NTSC est la norme de diffusion vidéo américaine et japonaise qui diffuse 29 images/secondes : l’image NTSC est moins bonne que ses équivalents européennes. La lecture de disques NTSC sur un système PAL est plus simple que l’inverse.

FLV

Le format FLV (Flash Video) est un format propriétaire créé par Macromedia (racheté depuis par Adobe). Ces fichiers Flash sont utilisés partout sur Internet notamment sur YouTube, Google Video, MySpace, Dailymotion… Pour lire ces fichiers, un lecteur Flash (ou un plugin Flash pour le navigateur) est nécessaire.

Les fichiers Flash sont parfois contenus dans des fichiers SWF (Shockwave Flash), un autre format propriétaire d’Adobe utilisé pour diffuser de la vidéo sur Internet.

RM & RAM

Un fichier RM (Real Media) est un fichier vidéo prévu pour être lu en streaming. Les fichiers RAM sont de simples raccourcis (ou playlists) pointant vers les fichiers RM.

MOV

Un fichier MOV (Quicktime Movie) est un fichier vidéo propriétaire de la firme Apple, prévu pour être lu en streaming.

MP4

Le MP4 (MPEG-4,) est un des formats utilisés pour les podcasts vidéo. Il est basé sur un codec utilisé par Quicktime et est un format compatible avec l’iPod. Si vous téléchargez ou convertissez une vidéo en MP4, vous pouvez l’uploader et la lire directement sur l’iPod. L’un des avantages du MP4 est de fournir une qualité vidéo proche du DVD mais dans des fichiers de plus petite taille.

A lire :  WordPress : afficher les quicktags à tous les visiteurs (plugin Comment Form Quicktags)

MKV

Le format MKV (Matroska Video) est un conteneur vidéo. Matroska vient du mot russe matriochka (poupée russe) qui correspond bien à la définition du matroska : le MKV permet de mixer plusieurs pistes audio, sous-titres et chapitres avec plusieurs pistes vidéo. Voici les formats qu’il peut contenir :

  • Audio : Vorbis, AAC, MP2, MP3, AC3, DTS, PCM, WV (WavPack), FLAC et bientôt MPC (Musepack).
  • Vidéo : DivX, XviD, RealVideo, H.264, Theora…
  • Sous-titres : SubRip (srt), SubStationAlpha (ssa), Advanced SubStationAlpha (ass), VobSub (sub/idx)…

Certaines platines de salon ont commencé à lire le MKV en 2007. La Freebox HD lit les MKV depuis quelques mois.

AVI

L’AVI (Audio Video Interleave) est lui aussi un conteneur, conçu pour stocker des données audio et vidéo. Il a été présenté par Microsoft en novembre 1992, en tant qu’élément de la vidéo pour la technologie de Windows. Dans un fichier AVI, chaque composante audio ou vidéo peut être compressée par n’importe quel codec. Le format DivX est souvent utilisé comme codec vidéo, et le format mp3 comme codec audio, mais d’autres codecs peuvent également être utilisés, par exemple XviD ou MPEG pour la vidéo, et mp2/WAV etc. pour l’audio.

Le format AVI permet de réunir en un seul fichier une piste vidéo et jusqu’à 99 pistes audio, ce qui permet de bénéficier, par exemple, de plusieurs langues pour un même film.

Dans un prochain article, je vous parlerai des différents tags d’un film sur Internet.

Pour développer votre projet WordPress ou Woocommerce, faites appel à mon expertise pour réaliser un site rapide, performant et fonctionnel.

Contactez-moi

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Les différents formats d’un film sur Internet

par Matt Lecture: 6 min
7

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: