Tag

stage

Browsing

Nous touchons la fin de l’année scolaire et c’est le moment idéal pour dresser un petit bilan de cette année PLC2. Au-delà des 15 000 km parcourus pour me rendre au collège ou à l’IUFM, voici ce que nous avons subi fait cette année.

IUFM

C’est la partie qui nous semblait être la plus rébarbative sur le papier et cela a été très sympathique de retrouver d’autres collègues deux jours par semaine pour partager nos expériences, situations de classe, coups de gueule aussi… bref, c’étaient les 2 jours relax de la semaine. Il faut dire qu’avoir un bon groupe cela aide également. Nous n’aurions peut-être pas pris autant de plaisir avec d’autres personnes (tss, tss… qui a mentionné les matheux ?!?).

J’arrive juste à temps pour respecter ma petite cadence de publication : voici un petit résumé des derniers jours.

Mercredi, j’ai découvert qu’enseigner au lycée est aux antipodes de l’enseignement au collège : les élèves ont l’air beaucoup plus concentrés, suivent le cours sans qu’on le leur demande, se souviennent de ce qu’ils ont appris les mois/années précédents, lèvent la main avant de prendre la parole… bref, je viens de découvrir un autre monde et je pense qu’il me conviendrait bien. En fait, il n’y plus le côté dressage que l’on est obligé de mettre en place au collège.

Du coup on peut vraiment se concentrer sur notre discipline et amener les élèves à réfléchir sur ce qu’ils font. J’ai donc pas mal observé et suis en train de préparer une séquence sur les gangsters. Base vidéo : les premières minutes de The GodFather avec la demande de vengeance. Pas très compréhensible pour les élèves à mon avis donc il faudra sûrement trouver un autre passage, histoire d’assurer nos arrières.

Mes observations ont porté pour l’instant sur une classe de seconde en module dans une salle informatique et sur une classe de 1ère littéraire.

Les secondes sont assez représentatifs de ce que j’ai connu : assez mous dans l’ensemble même si quelques uns ont coeur à participer. Les 1ères L m’ont beaucoup amusé – j’avais quelque peu oublié la variété des styles vestimentaires que l’on pouvait trouver dans cette section : filles aux saris chamarrés, quelques gothiques, les dandy, les gars aux cheveux longs filasses… pas de doute, on est bien en L ! ;-)

Par contre j’ai rarement vu une aussi bonne ambiance de classe : ils ont tous l’air content d’être là ensemble et je n’ai pas vraiment perçu d’esprit de compétition ou de malveillance scolaire comme c’était le cas à mon époque. Cela doit venir du type de lycée également.

La nouvelle vient de tomber sur une des pages de l’IUFM des Pays de la Loire : je suis officiellement affecté à St-Gilles Croix de Vie – soit à 1h30 en voiture – distant d’une centaine de kilomètres de ma base… Avantage intrinsèque : je suis au bord de la mer, une maigre consolation mais c’est déjà un beau cadre dans lequel travailler. Le collège est assez petit je trouve, sans auncune comparaison avec Kingsmead. J’ai fait connaissance avec toute l’équipe pédagogique du collège et ils ont l’air très sympas, même si ce sera plus difficile de retrouver la décontraction que j’avais avec mes précédents collègues en Angleterre : il est de bon ton de vouvoyer tous les membres de l’équipe d’administration par exemple. Mon tuteur est un killer : mi-Rambo, mi-prof d’élite, tout le monde ne cesse de l’acclamer et de me dire que je suis entre d’excellentes main. Je n’en doute pas mais il va falloir que me hisse à une hauteur convenable…

Niveau trajet, la route est relativement lente : je mets une bonne heure et demie pour faire Nantes/St-Gilles alors qu’il y a moins de 100 bornes de distance. Pas bien. Du coup je suis un peu fatigué lorsque je rentre à la maison et je n’ai quasiment plus le temps de mettre le blog à jour : 3h de voiture par jour, ça vous tue assez rapidement lorsqu’on a pas l’habitude. Du coup je me demande si je ne vais pas passer une nuit par semaine à l’hôtel, histoire d’économiser un peu d’essence et de sommeil. A voir….

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: