Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds
Paul Gilbert - Scarified photo

Paul Gilbert – Scarified

J’adore Paul Gilbert. Il jouait dans le groupe Mr. Big et Racer X avand d’entamer sa carrière solo. C’est lui qui est charge de la rubrique Shred du magazine britannique Total Guitar (à ne pas confondre avec le pavé publicitaire du même nom que l’on trouve en France). Néo-classique, il joue sans effets comme personne. J’aime bien les gens qui ne se prennent pas au sérieux et jouent habillés en cosmonautes ;-)

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

PHA+PGlmcmFtZSBzdHlsZT0id2lkdGg6OTAwcHg7IGhlaWdodDo1MDZweDsgYm9yZGVyOm5vbmUiIGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUtbm9jb29raWUuY29tL2VtYmVkL25QR0EzdmpNTGdFP2l2X2xvYWRfcG9saWN5PTM7bW9kZXN0YnJhbmRpbmc9MTtzaG93aW5mbz0wO2ZzPTEiPjwvaWZyYW1lPjwvcD4=
Les fans de Star Wars se mettent à la pop photo

Les fans de Star Wars se mettent à la pop

Voici Gnarls Barkley interprétant le titre Crazy aux MTV Movie Awards 2006. Les costumes sont d’époque mais la musique est plutôt bien. Attention, les geeks sont dans la place ;-)

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube's privacy policy.
Learn more

Load video

PHA+PGlmcmFtZSBzdHlsZT0id2lkdGg6OTAwcHg7IGhlaWdodDo1MDZweDsgYm9yZGVyOm5vbmUiIGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUtbm9jb29raWUuY29tL2VtYmVkLy01WW5relJIWU1BP2l2X2xvYWRfcG9saWN5PTM7bW9kZXN0YnJhbmRpbmc9MTtzaG93aW5mbz0wO2ZzPTEiPjwvaWZyYW1lPjwvcD4=

Lire la suite

Sélection musicale : Spoon et Marty Friedman

Spoon - Gimme Fiction

Le dernier album de Spoon, Gimme Fiction (2005), vient de sortir. Comme je ne connaissais pas, j’ai écouté et j’ai vraiment adoré.

Si vous êtes en période creuse en ce moment et que vous avez envie d’écouter un bon petit groupe rock, choisissez celui-là parce qu’il vaut vraiment le coup.

On retrouve plusieurs influences dans cet album qui possède tantôt des accents Who (“Sister Jack”), tantôt un groove et une voix haut perchée que Prince lui-même n’aurait pas reniés (“I Turn My Camera On”).

La chanson qui ressort le plus de Gimme Fiction reste pour moi “The Beast and the Dragon Adored” : mélange subtil de piano et de guitares dissonantes.

Très bonne alchimie pour cet album fait partie de ceux que l’on redécouvre à chaque écoute. Il tourne depuis quelques jours sur ma radio et franchement, on ne s’en lasse pas !

Marty Friedman - Scenes

Scenes (1992), est un album solo écrit et composé par Marty Friedman, le guitariste de Megadeth.

Là aussi, on redécouvre un Marty Friedman bien différent du guitariste solo de Megadeth : l’album a quelques tonalités acoustiques (“Night”), orientales (“Tibet” – “Valley of Eternity” serait parfaite pour une musique de film) suivies d’épopées épiques (“Realm of the Senses”) et toujours des solos à vous couper le souffle (“Angel”) ou et des riff groovy qui vous font dodeliner de la tête en tapant du pied (“Trance”).

Nous sommes donc bien loin de l’univers shred de Megadeth et franchement, cela change tout en gardant un esprit avant tout mélodique et technique à la fois.

Scenes est un donc un bon album que je vous recommande, à placer à côté de Patrick Rondat sur votre étagère.

Thunderstruck Radio : on air !

Aujourd’hui marque le lancement officiel de ma radio, qui a immédiatement été baptisée Thunderstruck Radio, les puristes reconnaîtront le clin d’oeil.

Thunderstruck Radio

C’est une radio IceCast au format Ogg, lisible par défaut avec Winamp. Le bitrate oscille entre 80Kbps et 120Kbps selon l’utilisation de mon processeur et de ma bande passante (Free dégroupé mais à 5600m+ du DSLAM, cela limite toujours).

Merci à Cyclops l’Irlandais pour avoir fait les 1001 tests possibles et imaginables afin de vérifier que tout fonctionnait correctement.

J’ai vraiment bien fait de changer mon serveur Shoutcast en serveur IceCast car j’ai désormais une meilleure qualité de son pour une consommation de bande passante similaire. Ogg Vorbis, c’est vraiment le top.

Cette radio ne diffuse que du blues – rock – hard/rock – progressive rock – acoustic rock de groupes pour la plupart méconnus du grand public.

Il est donc inutile d’espérer entendre ici les blockbusters formatés des radios FM, ce n’est pas la vocation de cette radio. Le but avoué est la réalisation du concept de la main invisible d’Adam Smith.

Ma connexion me permet d’accueillir 5 auditeurs au maximum donc si vous avez un problème pour accéder au flux, contactez-moi.

Cette radio est personnelle et ne s’adresse qu’à un nombre restreint d’amis. Je me place donc dans le cadre de la diffusion au sein du cercle assez restreint de la famille et des amis.

Mises à jour

Lors de la finalisation du script PHP qui me permet d’afficher ce que j’écoute, j’ai également tweaké les options de Spam Karma, qui fait vraiment du beau boulot pour éliminer tous les spambots qui essaient de polluer ce blog.

Ce faisant, j’ai trouvé la petite option qui permet d’afficher le nombre de spams éliminés automatiquement : voyez la dernière section du menu ^_^.

Si vos commentaires n’apparaissent pas, c’est que Spam Karma les a bouffé étant donné qu’il est maintenant en mode “vorace”. Pensez à vous enregistrer, cela sera plus simple.

J’ai également supprimé deux templates CSS qui n’étaient plus à jour et que personne n’utilisait. La présentation du calendrier a aussi subi un léger lifting et a remonté d’un cran dans le menu. Les archives se trouvent désormais tout en bas.

Autant de changements d’un coup… mais ¿ qué pasa ?

Musique libre de tous DRM

Hymn permet d’enlever la protection (DRM) des chansons achetées sur iTunes Music Store (AAC / m4p protégés) sans perte de qualité.

Les chansons peuvent alors être jouées sans iTunes, avec n’importe quel environnement. Donc plus de protection, possibilité d’archiver vos musiques, de les convertir dans d’autres formats, de les mettre sur d’autres lecteurs que l‘iPod

Je viens d’ailleurs de retrouver un de mes vieux favoris, BooTleg, recensant des centaines de lives rares et inédits.

Le site affiche d’ailleurs clairement la couleur du drapeau noir : “pourquoi payer pour des enregistrements pirates à la qualité minable lorsque l’on peut les télécharger gratuitement“.

J’aime bien cet esprit, pas parce que cela fait enrager les majors mais parce que cela me permet de découvrir des groupes que je n’aurais jamais écouté sinon.

C’est grâce à un site du même genre que j’ai découvert Rush et Black Sabbath : l’auteur avait proposé une ou deux chansons de quelques albums (une trentaine je crois) qu’il avait beaucoup aimé.

Du coup j’ai cliqué, j’ai écouté, j’ai acheté. MP3 et maisons de disques peuvent donc cohabiter: c’est comme dans tout, le tout est de savoir doser.

Qui se souvient encore de PeopleSound qui avait pour but de faire découvrir au public de jeunes (et moins jeunes) talents non signés par les maisons de disques ?

C’est grâce à eux que j’ai découvert Serafin, qui a assuré la première partie de Frank Black and the Catholics, (ex-) chanteur des Pixies qui se sont reformés cette année.

Hélas, PeopleSound est mort par manque de mises à jours, par sa publicité toujours plus envahissante et l’obligation de s’enregistrer pour pouvoir écouter ou télécharger les morceaux.

Du coup, où les gens vont-ils aller chercher leur dose de Gibson quotidienne ?

Popa Chubby rocked us out !

Je suis allé voir Popa Chubby et Big Ed Sullivan en concert hier soir à l’Olympic de Nantes: Popa Chubby a assuré toute la première partie d’Ed Sullivan derrière la batterie, accompagné de son bassiste et de son pianiste.

J’ai trouvé Ed Sullivan moyen, l’ayant surpris à deux reprises en retard sur le rythme… sensation étrange à ce niveau là ! De plus, il a utilisé le même “truc” dans plusieurs chansons – une harmonique suivie d’un bend près des mécaniques – ce qui faisait un peu, hum, just.

Popa Chubby a quant à lui dépassé mes espérances. Egal à lui-même, il a salué son public d’un tonitruant “ça va motherfuckers ?” qui a immédiatement galvanisé la foule. S’ensuivit un déluge de notes et d’harmoniques à vous couper le souffle avec quelques moments de grâce où, les yeux rivés à sa guitare, le public écoutait dans un silence religieux. C’était absolument magnifique. Merci Popa !