Matt Biscay: développeur WordPress et WooCommerce pour SkyMinds

The History Boys

The History Boys

Je viens de regarder The History Boys et je dois dire que je suis tombé sous le charme : c’est un film dans la même veine que Le cercle des poètes disparus mais en moins tragique, avec une atmosphère moins chargée.

Le film raconte la vie d’un groupe d’élèves au lycée de Cutler, dans le nord de l’Angleterre au début des années 1980.

Grâce à leurs excellents résultats en Histoire, Akthar, Crowther, Dakin, Lockwood, Posner, Rudge, Scripps et Timms sont l’objet de toutes les attentions du directeur de l’école qui compte bien les faire intégrer Oxford ou Cambridge.

Pour augmenter leurs chances de réussite, le directeur recrute Irwin avec pour mission d’entraîner ces élèves d’exception aux concours qui les attendent.

L’histoire tourne autour de la pression de l’examen, du contenu des cours de leur professeur de littérature qui sont tout bonnement délirants (scènes de théâtre déjantées, déclarations d’amour avec accompagnements au piano et cigarette à la main…) et de l’homosexualité ou attirance latente de la part des professeurs comme des élèves.

Le rythme est enlevé et il est très agréable de voir ces lycéens évoluer jusqu’à l’examen. J’ai particulièrement aimé le respect des élèves vis à vis de leurs professeurs, leur aisance face aux tâches proposées et l’écoute des autres… cela laisse rêveur !

Je me suis également rendu compte que j’avais eu les mêmes professeurs : le professeur de littérature ressemble physiquement et a les mêmes accents de voix que notre professeur de civilisation à la fac et la professeur d’histoire ressemble trait pour trait à une de mes anciennes collègues britanniques. C’est assez étonnant !

Je vous le recommande en VO, les passages en français sont tout simplement délicieux.

Bilan de l’année scolaire 2005-2006

Nous touchons la fin de l’année scolaire et c’est le moment idéal pour dresser un petit bilan de cette année PLC2.

Au-delà des 15 000 km parcourus pour me rendre au collège ou à l’IUFM, voici ce que nous avons subi fait cette année.

IUFM

C’est la partie qui nous semblait être la plus rébarbative sur le papier et cela a été très sympathique de retrouver d’autres collègues deux jours par semaine pour partager nos expériences, situations de classe, coups de gueule aussi… bref, c’étaient les 2 jours relax de la semaine.

Il faut dire qu’avoir un bon groupe cela aide également. Nous n’aurions peut-être pas pris autant de plaisir avec d’autres personnes (tss, tss… qui a mentionné les matheux ?!?).

Lire la suite

Prise en main des Terminales et BTS

J’ai donné hier mes premiers cours au lycée et je suis très content de la manière dont cela se passe. Les élèves sont assez motivés et n’hésitent pas à participer et faire avancer le cours. Au niveau de la discipline, c’est vraiment le top : dès que le professeur prend la parole, le silence s’installe et tout le monde suit. Impressionnant. En fait, ce devrait être comme cela tout le temps, c’est juste que les élèves que j’ai en collège ne sont pas éduqués. J’ai donc eu le plaisir de donner plusieurs fois le même cours dans l’après-midi, chose qui m’arrivait pour la première fois. Je devais donner deux heures à des Terminales S mais ma tutrice m’a demandé si je voulais prendre aussi les BTS Commerce International. Pourquoi pas ! Le thème de la séance portait sur les gangsters aux Etats-Unis : extraits vidéo de Carlito’s Way (Rise to Power) et feuille de compréhension orale. Piece of cake. Cela m’a permis d’expérimenter avec le vidéo-projecteur et de faire cours avec juste une feuille, sans cassette audio ni book et workbook. Et je dois dire que c’est bien agréable. On se concentre plus sur ce qui est dit, les élèves prennent le cours en note au fur et à mesure. Vraiment le pied.

Tiens, vous saviez qu’il y avait grève jeudi ? Quasiment tous les professeurs du collège étaient là. Les seuls absents étaient mes élèves de quatrième : 12 absents sur 27 – beau score… Et devinez quoi : il sont tous revenus le lendemain avec un mot signé des parents comme quoi ils étaient malades. Mais bien sûr…12 élèves tombent malades le même jour et reviennent le jour suivant en pleine forme. Et la marmotte…

Stage au lycée : premières observations

J’arrive juste à temps pour respecter ma petite cadence de publication : voici un petit résumé des derniers jours.

Mercredi, j’ai découvert qu’enseigner au lycée est aux antipodes de l’enseignement au collège : les élèves ont l’air beaucoup plus concentrés, suivent le cours sans qu’on le leur demande, se souviennent de ce qu’ils ont appris les mois/années précédents, lèvent la main avant de prendre la parole…

Bref, je viens de découvrir un autre monde et je pense qu’il me conviendrait bien. En fait, il n’y plus le côté dressage que l’on est obligé de mettre en place au collège.

Du coup on peut vraiment se concentrer sur notre discipline et amener les élèves à réfléchir sur ce qu’ils font. J’ai donc pas mal observé et suis en train de préparer une séquence sur les gangsters.

Base vidéo : les premières minutes de The GodFather avec la demande de vengeance. Pas très compréhensible pour les élèves à mon avis donc il faudra sûrement trouver un autre passage, histoire d’assurer nos arrières.

Mes observations ont porté pour l’instant sur une classe de seconde en module dans une salle informatique et sur une classe de 1ère littéraire.

Les secondes sont assez représentatifs de ce que j’ai connu : assez mous dans l’ensemble même si quelques uns ont coeur à participer.

Les 1ères L m’ont beaucoup amusé – j’avais quelque peu oublié la variété des styles vestimentaires que l’on pouvait trouver dans cette section : filles aux saris chamarrés, quelques gothiques, les dandy, les gars aux cheveux longs filasses… pas de doute, on est bien en L ! ;-)

Par contre j’ai rarement vu une aussi bonne ambiance de classe : ils ont tous l’air content d’être là ensemble et je n’ai pas vraiment perçu d’esprit de compétition ou de malveillance scolaire comme c’était le cas à mon époque. Cela doit venir du type de lycée également.