Tag

Clichy-sous-Bois

Browsing

Je viens de passer deux jours dans mes anciens collèges de Montfermeil : Jean Jaurès et Pablo Picasso, où j’ai pu revoir amis, collègues et élèves.

Jean Jaurès

A Jean Jaurès, j’ai pu revoir Olivier et Tom (l’équipe Oliv et Tom !) : j’ai débuté le cours d’Olivier avec ses élèves allophones (qui sont vraiment super sympas, j’ai rarement vu plus cool à Jaurès!) avec qui nous avons corrigé un test en français/histoire-géo puis traduis les réponses en anglais. C’était pas mal du tout.

Je suis ensuite passé en coup de vent dans la classe de Tom pour lui dire au revoir. Les élèves n’ont pas trop compris ce que je faisais là mais bon, ce sont des 4èmes… (oui je sais c’est gratuit!). Cela m’a bien fait plaisir de te revoir Tom !

Pablo Picasso

Ah que c’est bon de se retrouver dans les murs de Picasso ! Les 3èmes n’étaient pas là pour cause de stage en entreprise mais j’ai trouvé l’établissement extrêmement calme par rapport à ce que j’ai connu : personne qui traîne dans les couloirs, permanence presque calme… ambiance un peu surnaturelle je dirais!

Les collègues vont bien, étaient plutôt contents de me voir : “on dirait que tu n’as jamais quitté le collège !” – finalement, c’est à croire que je fais un peu partie des murs. J’ai résisté à la tentation multiple d’ouvrir mon casier, qui n’est évidemment plus le mien mais c’est dur de s’y résoudre.

Les nouvelles et nouveaux collègues sont bien sympa(e)s et tiennent la route, les ancien(ne)s tiennent toujours bon. Bref, le collège Picasso trace toujours sa route. J’ai revu la direction avec plaisir et nous avons échangé sur la différence de rythme et d’élèves par rapport à ce que je connais aujourd’hui.

Elèves

Allez, je ne cache pas ma joie : mes élèves m’ont vraiment manqué et cela a été une vraie joie de les retrouver. Et visiblement, cela a été réciproque ! Je me suis fait un malin plaisir de me mettre au milieu de la cour de récréation, histoire de foirer un peu tous les rangs… ce qui n’a pas manqué, hahaha !

Lunch au Mac Donald’s de Clichy-sous-Bois avec Anaïs, Marion et Pauline. C’est la première fois que je mange là-bas, au pied des tours de la cité et en fait, je crois que je n’ai jamais vu un MacDo aussi bien tenu ! Comme quoi, rien n’est vraiment ce qu’il paraît.

Je suis resté au collège de 10h à 18h environ et j’ai pu discuter avec mes anciens 5èmes, quelques 3èmes qui sont revenus de leur stage en entreprise juste pour moi et une dizaine de 2ndes qui sont revenues au collège pour dire dire bonjour. Great success !!!

L’autre jour, en me rendant au collège, telle ne fut pas ma surprise de découvrir un bateau… posé sur la route en plein milieu du carrefour de Clichy-sous-Bois !

barque échouéeOn arrivait dessus sans crier gare, il n’y avait qu’un malheureux triangle posé à 20 mètres de là (un peu trop près du danger d’ailleurs). Visiblement le bateau avait été mal attaché et avait glissé de la remorque, en plein milieu de la chaussée. Le 4×4 garé sur le trottoir plus loin en attestait.

Chaque année je vois des gens qui tirent leur bateau en l’attachant juste avec le petit piton métallique qui se trouve à l’étrave, avec le mousqueton relié au câble treuillé de la remorque.

Feu orangeChaque matin, pour me rendre au boulot, je traverse Clichy-sous-Bois en voiture. Or, depuis la rentrée scolaire des enseignants, soit depuis le 3 septembre 2007, il y a un feu tricolore hors d’usage, qui clignote orange. N’étant pas là pendant les vacances, j’assume qu’il est tombé en panne au tout début du mois de septembre. Mais cela date peut-être de juillet ou août, allez savoir !

Bref, au fil des jours, puis des semaines, puis des mois, je me suis habitué à ce feu qui ne fonctionne pas : ralentissement au niveau du carrefour, coup d’Å“il à droite pour respecter la règle de la priorité à droite, relance. Cela devient routinier. Habitudinaire.