Tag

ADSL

Browsing

Peu de news ces temps-ci et pour cause : je suis en plein emménagement et aménagement dans mon nouveau chez moi ! J’ai troqué mon appartement en région parisienne contre une maison à la campagne, avec les chèvres du voisin au bout du chemin. Seul hic : plus de kilomètres pour rejoindre la ville.

La maison est grande, j’ai reçu pas mal d’aide pour les peintures, tapisseries, montage de lampes/lustres/meubles. Si on fait le tour, ce pourrait être un showroom Ikea ! Je suis grandement amélioré en plafond et mes murs sont honnêtes.

Niveau jardin, tout reste à agencer mais j’ai déjà coupé les trois quarts de la haie et tondu deux fois (avec une tondeuse à essence pour la première fois). Deux arbres ont déjà été plantés, les suivants seront des fruitiers.

Après quelques soucis d’installation de la ligne ADSL – apparemment j’avais sélectionné la mauvaise option lors de mon inscription chez Free – tout semble opérationnel. Freebox v6, 8 Mbits en down.

Je fais partie d’une génération qui aura connu avant et après internet. Quand j’étais môme, les ordinateurs étaient peu répandus et les accros du micro étaient vus comme des freaks échappés d’un cirque.

mixtape

A l’époque, il y avait peu de moyens de découvrir de nouvelles musiques et bien souvent notre apprentissage se faisait au travers d’un grand frère ou d’un cousin plus âgé qui nous disait – un brin moqueur – “tiens écoute ça te changera de Chantal Goya”. C’est ainsi que se faisaient les passages de témoins entre générations et l’on découvrait avec émotion un nouveau groupe. Et comment écouter ces musiques ?? Pas le choix, 33 tours ou cassettes. Autant dire que l’on pouvait difficilement passer d’un morceau à l’autre. Donc on écoutait… On prenait le temps parce que l’on avait pas grand chose d’autre à faire à part un foot ou jouer sur la NES (sans sauvegarde nondedjiu !).

big brotherLa loi Hadopi a été votée il y a quelques semaines et l’étape suivante – pressentie par beaucoup – arrive à grands pas. Il s’agit de la LOPPSI (Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure).

HADOPI se “contente” de lutter contre le téléchargement des oeuvres protégées à l’aide de mesures techniques et prévoit “la simplification des procédures de contrôle par les services de l’Etat des logiciels intégrant des mesures techniques permettant le contrôle à distance de fonctionnalités ou l’accès à des données personnelles”.

LOPPSI enfonce le clou et fait passer HADOPI pour du pipi de chat.

Le projet de loi Création et Internet vient d’être adoptée par l’Assemblée avec 53% des voix – 296 voix pour et 233 contre (et une trentaine d’abstentions). 557 députés sur 577 étaient présents, ce qui est plus glorieux que lors du dernier vote. D’ailleurs on se demande bien pourquoi ce projet de loi est revoté ! Le texte doit encore être validé par le Sénat demain, puis examiné une seconde fois, article par article, jeudi. Si la Haute assemblée vote le texte en l’Etat ce sera la fin du cycle législatif. Si un nouvel amendement est déposé, la loi devra repartir une dernière fois à l’Assemblée pour un vote final.

HADOPI bafoue les principes fondamentaux des droits français et européens et notamment : le respect d’un procès équitable, le principe de proportionnalité des délits et des peines et la séparation des pouvoirs. Le Parlement européen vient en outre pour la 4ème fois de rappeler son opposition au texte français en votant à nouveau l’amendement 138/463, rendant l’HADOPI caduque.

Parodie de “Brazil” (1985) par Actualité en VO.

hadopi cadenasLa loi Internet et Libertés a été votée et adoptée le jeudi 2 avril 2009 à l’Assemblée Nationale par 16 députés sur les 577 élus. Cela nous donne donc une loi votée à main levée par 2.77% des députés que nous avons élus…

La fameuse Commission Mixte Paritaire, composée de sept députés et sept sénateurs, a opéré, en moins de 2h, quelques modifications au projet de loi Création et Internet (HADOPI), afin d’harmoniser la future loi autour des deux versions du texte successivement votées par le Sénat puis par l’Assemblée.

Mais elle n’a pas fait que ça puisqu’elle en a profité pour durcir le texte.

Pendant ces dernières vacances, j’ai eu l’occasion d’entendre un magnifique échange téléphonique entre ma sœur et son banquier. La connexion ADSL, surchargée par mes sauvegardes via FTP, empêchait sœurette d’accéder à son compte Gmail pour recevoir les documents que lui envoyait le banquier.

Banquier : Vous avez reçu les documents que je vous ai envoyé ?
Julia : Non pas encore… j’ai quelques soucis avec internet…
(pause)
J : attendez, ça se charge…

LOLAllez, je ne résiste pas à vous faire partager le nouveau top de ma boîte mail. Quelqu’un me demande plus d’explications sur la création d’une webradio (Winamp, SAM, VirtualDJ).

M : ta radio est diffusée grâce à ta connexion ADSL, tu n’as donc rien à payer. Ta radio est disponible lorsque tu la mets en route et tes auditeurs peuvent l’écouter live gratuitement. Il te faut juste un bon taux d’upload.

User : et il faut être obligatoirement chez ADSL ou ça n’a rien à voir ???

ADSL n’est évidemment pas un FAI.

Je vous ai parlé la semaine dernière d’une astuce permettant de regarder une centaine de chaînes au moyen de votre connexion ADSL.

Certains serveurs semblant être dans les choux, je me suis penché un peu sur le problème : hé bien figurez-vous que VLC possède une fonction capable de trouver des chaînes télé !

Trouver des chaînes TV automatiquement avec VLC

Ouvrez le lecteur VLC.

Allez dans Vue > Liste de lecture.

Allez ensuite dans Media > Découverte de services. Voici ce qui peut vous permettre de trouver des chaînes :

  • Chaines Freebox TV (free.fr)
  • Télévision française
  • Liste de chaînes Shoutcast TV

Une liste apparaît alors sous le nom Shoutcast TV.

Vous n’avez plus qu’à faire votre choix, cette liste est mise à jour en permanence donc constamment opérationnelle.

150 chaines TV

Aujourd’hui, histoire de commencer l’année en fanfare, je vous propose une petite astuce qui va vous permettre de visionner et d’enregistrer environ 150 chaînes de télévision sur votre ordinateur et tout cela gratuitement !

Pour ce faire, vous aurez besoin :

C’est le lecteur VLC qui s’occupera du visionnage et de l’enregistrement. Il n’y a pas de logiciels supplémentaires à installer.

Etape 1 : visionner les chaînes

  1. Ouvez VLC et lancez un des fichiers .m3u contenus dans le pack.
  2. Cliquez sur Vue > Liste De Lecture.
  3. Sélectionnez la chaîne désirée. Et voilà !

Le pack contient plusieurs dossiers correspondant à différents serveurs : si l’un d’eux ne fonctionne pas, choisissez-en un autre.

Le fichier .m3u se trouvant à la base du pack est de loin le plus complet. Sachez qu’une bonne connexion est requise autrement il est possible que vous subissiez quelques coupures.