Vous êtes-vous déjà demandé ce que font les super-héros lorsqu'ils ne sont pas en train de sauver le monde ? Et bien, accrochez-vous car No Heroics, la nouvelle série d'ITV2, va tout vous dire en suivant la vie somme toute ordinaire de cinq super-héros britanniques qui passent leur temps libre à déplorer leur manque de supériorité et de se plaindre de ceux qui sont plus populaires qu'eux.

Tout d'abord, il y a The Hotness (Nicholas Burns), qui contrôle la chaleur mais qui n'est pas vraiment une bombe dans la vraie vie. Son ex est Electroclash (Claire Keelan), fille de deux super héros très connus, mais qui préfère obtenir des paquets de cigarettes plutôt que de sauver le monde. Ensuite, il y a She-Force (Rebekah Staton), la troisième femme la plus forte du monde, et celle qui possède probablement le moins d'amour-propre. Enfin, Timebomb (James Lance) est un super-héros espagnol homosexuel à la retraite qui peut voir 60 secondes dans le futur. Ils sont tous les quatre supplantés par Excelsor (Patrick Baladi), un rival qui possède des pouvoirs semblables à Superman et qui ne laisse pas passer une occasion d'humilier The Hotness et flirter with Electroclash.

Avec un bon humour anglais, la série aborde un thème jamais évoqué lorsqu'on aborde les super-héros : leur vie sexuelle et leur besoin de reconnaissance. Le genre a été surexploité et cette sitcom renouvelle un peu le genre, sans décevoir les fans de comics puisqu'aucun héros connu n'intervient. Il y a aussi un petit côté geek dans certains décors.

A regarder en cape, masque et collants en version originale.

A lire :  Diagram of Geek culture

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

No Heroics saison 1

par Matt Lecture: 1 min
7

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: