Category

Music/Séries

Category

Tous les articles sur la musique, le cinéma et les séries TV en version originale.

Vous traînez sur Youtube et tout à coup, boom, vous tombez sur une petite perle. Je vous présente Luna Lee qui reprend Back in Black d’AC/DC au gayageum :

Le gayageum (parfois également transcrit kayagum, kayakeum, kayago) est un instrument de musique traditionnel de Corée de la famille des cithares, comportant douze cordes de soie et une structure et caisse de résonance en bois de paulownia.

Les plus anciennes traces remontent au VIe siècle, époque où les moines chinois chan ont apporté le bouddhisme, l’écriture et une partie de la culture chinoise en Corée. Il est probablement le plus connu des instruments de musique coréens. Son usage a été développé par Ureuk, musicien à la cour de Gaya (hanja, d’où il tire son nom). C’est un proche cousin du guzheng chinois, du koto japonais ou encore du zhetygen kazakh.

Il se joue assis par terre, un des côté de l’instrument posé sur les jambes du joueur et l’autre au sol. Une main pince les cordes avec les doigts pour faire vibrer la corde, tandis que les doigts de l’autre main appuient sur les cordes afin d’obtenir la hauteur de son désirée. Il est également possible de déplacer les chevalets mobiles pour modifier la hauteur de la note de chaque corde. Cet instrument peut se jouer en solo ou en orchestre de chambre de quelques personnes et est utilisé dans différents styles de musique.

Je vous conseille la page Soundcloud de Luna, elle reprend des dizaines de classiques rock et hard-rock, c’est vraiment un plaisir de réentendre ces chansons jouées avec un instrument quasi-médieval.

Superbe reprise non ?

Dark Net est une série documentaire sur les nouvelles technologies et les secrets du web, diffusée sur Showtime.

Dark Net saison 1 photo

Les dernières avancées dans la technologie nous ont permis de nous connecter de manière étonnante. Série documentaire qui explore les frontières du web et les personnes qui les fréquentent, Dark Net jette un œil à la fois révélateur et d’avertissement sur ce que l’on peut trouver dans les profondeurs d’Internet.

Cette série, que je vous recommande chaudement, est provocante et suscite la réflexion sur ce qu’est Internet aujourd’hui et sur ce qu’il pourrait devenir demain.

Chaque épisode met en lumière une frontière à la fois excitante et qui ne cesse d’être repoussée, où les gens peuvent faire ce qu’ils veulent et voir ce qu’ils veulent, que ce soit autorisé ou non.

C’est une très bonne porte d’entrée pour le grand public ou le profane qui cherche à découvrir l’envers du décor, qui peut aussi s’avérer bien scabreux par endroit. Divers sujets bien différents sont abordés, le panel est large et très intéressant.

J’ai travaillé avec mes classes de secondes sur le deuxième épisode pour lancer un débat sur les nouvelles technologies et la dérive du traitement des informations personnelles sur Internet. Cela a très bien fonctionné pour déclencher la parole et les avis contradictoires.

Huit épisodes sont prévus pour cette première saison.

I Put A Spell On You est une chanson de rhythm’n’blues de Screamin’ Jay Hawkins qui date de 1956 et qui a été depuis reprise par plus d’une trentaine de groupes célèbres comme Creedence Clearwater Revival, The Animals, Eric Calpton et BB King…

Voici une version un peu plus blues avec Mica Paris au chant, David Gilmour à la guitare, Jools Holland aux claviers, Pino Palladino à la basse et Gilson Lavis de Squeeze à la batterie :

Belle version n’est-ce pas ? La voix de Mica Paris est superbe, le jeu de David Gilmour toujours aussi fin.

Clair de Lune est un poème de Paul Verlaine tiré de son recueil Fêtes galantes (1869). Il a été mis en musique par Gabriel Fauré en 1887 (Clair de lune, op.46 n°2) et par Claude Debussy à deux reprises, en 1882 puis en 1892. Son titre a inspiré le troisième mouvement de la Suite bergamasque pour piano de Claude Debussy.

Kamasi Washington est un saxophoniste de jazz américain, connu principalement pour son jeu tenor. Voici sa version du Clair de Lune de Verlaine :

Clair de Lune

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L’amour vainqueur et la vie opportune
Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d’extase les jets d’eau,
Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres.

Paul Verlaine, « Clair de Lune » in Fêtes galantes (1869)

Billions est une nouvelle série diffusée sur Showtime qui traite du monde de la finance à New York.

Billions saison 1 photo

Dans le monde de la finance, Chuck Rhoades (Paul Giamatti), un procureur fédéral de New York, affronte certains des plus riches gestionnaires de fonds d’investissement des Etats-Unis.

Dans sa ligne de mire se trouve l’ambitieux et brillant gestionnaire de hedge funds Bobby « Axe » Axelrod (Damian Lewis, qui a joué Brody dans Homeland), dont la puissance ne cesse de croître. Les deux hommes rivalisent d’ingéniosité pour manoeuvrer au mieux au grand dam de l’autre.

Bobby « Axe » Axelrod est un survivant du 11 septembre qui dirige Axe Capital, un hedge fund basé dans le Connecticut. Il est charmant, charismatic et sa générosité fait de lui un membre apprécié de la communauté – il paie la première année d’étude pour tous les enfants de ses collèges qui ont péri lors de l’attentat du World Trade Center. Cependant, la Sécurities & Exchange Commission (SEC) pense qu’il manipule le marché.

La SEC fait alors appel à Chuck Rhoades, un masochiste sans limite qui se trouve également ^etre l’U.S. Attorney for the Southern District of New York mais Rhoades refuse de poursuivre Axelrod tant que ce dernier n’a pas fait d’erreur, car il ne veut pas sacrifier son score parfait de 81 à 0 dans la poursuite des crimes financiers au nom du Ministère Public.

La série est basée sur les croisades du procureur fédéral des crimes financier Preet Bharara, alors U.S. Attorney pour le district sud de New York. On peut aisément la classer entre les films Margin Call et The Wolf of Wall Street (avec Leonardo DiCaprio).

Je vous ai déjà proposé un clip vidéo pour My Body is a Cage d’Arcade Fire mais en voici un autre que j’aime beaucoup et qui se base sur des scènes du western Once Upon a Time in the West de Sergio Leone :

[box]Warning : cette vidéo spoile la fin du film ![/box]

Cette vidéo a été réalisée par J. Tyler Helms, un directeur créatif et designer basé à Chicago,IL.

Excellente sélection de scènes du film, très différente de la vidéo précédente et qui montrent combien les images associées à une musique ou chanson peuvent en changer le sens ou du moins notre perception et notre ressenti.

J’aime beaucoup la chanson End of Line de Daft Punk, utilisée ici dans le film Tron 2.0 :

Elle me semble vraiment adaptée pour tout ce qui est à la fois futuriste et dystopique.

Cela colle très bien avec l’innovation technologique et ses excès, avec ce qui pourrait un jour nous faire perdre tout sentiment d’humanité.

Je verrais bien cette musique dans une nouvelle version – beaucoup plus moderne – de 1984 ou de Brave New World.

Voici le retour de Better Call Saul avec la seconde saison diffusée sur AMC. Nous retrouvons donc Saul, avocat véreux, roi des affaires louches et poissard indécrottable.

Better Call Saul saison 2 photo

Dans sa vie après Walter White, Jimmy travaille dans une cafétéria et se retrouve coincé pendant quelques heures dans le local poubelle du centre commercial. En attendant d’être libéré, il grave un message dans le mur : « SG was here. »

Jimmy McGill, de son vrai nom, en a assez de faire semblant. Assez de vivre pour plaire à son grand frère Chuck, brillant avocat, d’encaisser les coups, de courber l’échine. « J’ai fait ce qu’il faut pendant des années, et ça ne m’a mené nulle part », lâche, dès ce premier épisode, celui dont le cabinet est installé dans l’arrière-boutique d’un salon de beauté d’Albuquerque, Nouveau-Mexique.

C’est décidé, désormais, il va vivre « pour lui », pas pour les autres, et se consacrer à la seule chose pour laquelle il est vraiment doué : l’arnaque. Tournant le dos à une alléchante proposition d’emploi dans le cabinet Davis & Main, il ferme son cabinet et passe ses journées dans la piscine d’un hôtel de luxe, comme un crocodile attendant qu’une proie juteuse passe sous ses crocs. Kim essaie de comprendre et pour cela, Jimmy l’enrôle dans une de ses arnaques où il dupe un trader en lui faisant payer une énorme addition. Amusée et ivre, Kim passe la nuit avec Jimmy.

Pendant ce temps, Pryce devient flambeur et décide de se passer des services de Mike. Nacho en profite pour voler ses informations personnelles. Le lendemain, Pryce est cambriolé et les policiers repèrent aussitôt Pryce comme suspect. Pris de remords, Jimmy revient son poste d’avocat et accepte d’intégrer Davis & Main.

Voici un bon petit mashup de Wax Audio qui combine Hotel California des Eagles avec A Saucerful of Secrets (Live at Pompeii) de Pink Floyd :

Wax Audio est un producteur australien de mashup, qui se concentre surtout sur les légendes du rock. Et tous ses albums de mashups sont téléchargeables gratuitement depuis son site !

C’est aussi l’occasion de revoir le théâtre de Pompéi, que nous avions adoré lors de notre voyage à Rome.

Le résultat de cette combinaison est surprenant mais je le trouve très bien.

Lundi soir – 1er février 2016 -, je suis allé voir TOTO en concert au Zénith de Nantes avec Jac, Nicole, Julia et Cécile.

Concert de TOTO au Zénith de Nantes photo

Première partie : Pascale Picard

La première partie a été assurée par Pascale Picard, toute seule sur scène avec sa guitare acoustique. Elle a beaucoup d’humour et, venant du Canada, a un petit accent québécois qui nous fait sourire.

J’ai bien aimé, c’était une bonne première partie : j’ai apprécié la partie guitare, peut-être un peu moins la partie voix lorsque cela partait dans tous les sens en mode un peu fou-fou mais cela reste très positif.

TOTO

Vingt minutes d’entracte plus tard, soit deux bières, TOTO arrive sur scène et boom, ça donne le ton dès que le rideau tombe : du bon rock’n’roll avec des accents de blues et de jazz. Le mélange est subtil, les musiciens au top, le mixage bon.

Plus de trente cinq ans de carrière, quasiment quarante et ils ont joué comme des damnés pendant deux heures, sans aucune pause, en enchaînant les tubes. Cela a été l’occasion pour moi de retrouver Steve Lukather, que j’avais vu lors de sa tournée solo en 2010 à l’Élisée Montmartre.

Dès la première chanson, otus les gens assis se sont levés… vraiment pas de bol pour nous qui étions dans le carré qui correspond à la fosse. Du coup nous avons dû suivre le concert debout pour y voir quelque chose. Cela nous servira de leçon : la prochaine fois, on prendra des places un peu plus derrière.

Le spectacle a été intense et Steve Lukather impressionnant de maîtrise. C’est vraiment un super guitariste. Le reste de la bande aussi me direz-vous :

Steve Lukather – vocals, guitars
David Paich – vocals, keyboards
Steve Porcaro – keyboards
Joe Williams – vocals
Leland Sklar – bass
Shannon Forrest – drums
Lenny Castro – percussion
Jenny Douglas – vocals
Mabvuto – vocals

Rosanna :

Michelle Dobyne a récemment vu son appartement partir en fumée, alertée par sa voisine de palier. Voici la vidéo de l’interview qu’elle a donné à Charlie Hannema pour News 6 à Tulsa:

Cette dame est impressionnante rien qu’avec ses effets de voix et ses grimaces. Mais à l’heure d’internet, tout est réuni pour faire le premier grand meme de 2016 !

Arrivent en piste The Gregory Brothers, composé de Michael, Andrew, Sarah, et Evan. Leur but ultime est de mettre l’univers en chanson (« songify the universe (because everything is better as a song, duh) »).

Et voici leur oeuvre :

Paroles

The building is on fire
The building is on fire
I said naw, what, i got my three kids
And we bounced out, bounced out
I said, hey, hey
We ain’t gonna be in no fire, not today
Not today, not today
Nuh-uh

I was on the phone cookin me and my baby some breakfast
My friend said « hey » something wrong is popping
I said « what » she said « yeah »
I said « naw » she come out her apartment
with her baby with no shoes on
I said « aw, girl it’s cold outside »
She said « something something something ain’t right »
I said « what » i said « aw man »
She said « aw man »

The building is on fire
The building is on fire
I said naw, what, i got my three kids
And we bounced out, bounced out
I said, hey, hey
We ain’t gonna be in no fire, not today
Not today, not today
Nuh-uh

Je suis tombé amoureux de cette chanson par le groupe Nine Inch Nails :

Accords : A B G D

I hurt myself today
To see if I still feel
I focus on the pain
The only thing that's real
The needle tears a hole
The old familiar sting
Try to kill it all away
But I remember everything

What have I become?
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end
You could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

I wear this crown of shit
Upon my liar's chair
Full of broken thoughts
I cannot repair
Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here

What have I become?
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end

You could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt
If I could start again
A million miles away
I would keep myself
I would find a way

Superbe.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :