Alela Diane Menig (née le 20 avril 1983 à Nevada City en Californie) est une chanteuse et une compositrice américaine, dont les chansons sont imprégnées d’un style psyché-folk proche de celui de Nick Drake, mêlant des sonorités du folk américain et du folk anglo-irlandais.

Alela Diane a grandi dans une famille de musiciens : “durant toute mon enfance, explique-t-elle, j’ai été bercée par la musique que jouaient mes parents. Au départ, il s’agissait surtout de chansons folk traditionnelles. Puis, plus tard, mon père a rejoint un groupe de reprises du Grateful Dead et ma mère s’est mise à chanter en espagnol… Nous écoutions Patsy Cline, Graceland de Paul Simon… Un peu de tout, en fait.”

A 19 ans, lors d’un séjour à San Francisco, la jeune fille décide d’apprendre la guitare et de commencer à écrire ses propres chansons. Moins d’un an plus tard, début 2004, Alela Diane écrit les quelques chansons qui figureront sur The Pirate’s Gospel, son premier album, une merveille de folk rudimentaire et habité – quelques chuchotements impromptus ou clappements de mains suffisent parfois à faire passer de vrais frissons.

Elle me rappelle beaucoup Joanna Newsom et je vous la recommande !

A lire :  LOST : Missing Pieces

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Coup de coeur : Alela Diane

par Matt Lecture: 1 min
2

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: