Tag

indie

Browsing

in the day my darlin
i was here before
i was stealin starlins
i was sleepin on the shore
on the shore

in the day you’re turning
we were hidden for
we made picture books and
we made fixtures on the floor
on the floor
on the floor
on the floor
but you were gone

A retrouver sur l’album The Crow Mother, paru le 25 septembre 2012.

On An On est formé par d’ex-membres du groupe Scattered : Nate Eiesland, Alissa Ricci et Ryne Estwing ont décidé d’essayer des choses qu’ils n’avaient pas l’habitude de faire avec leur ancien groupe et leur son déjà établi.

C’est avec le producteur de Broken Social Scene, Dave Newfeld, qu’ils enregistrent leur premier album, autour du morceau Ghosts :

There are spirits coming to find me
They’re not stopping until it’s done
I can feel them taking me over

I can see them from fifty-six miles away
But I can’t hear what they’re saying
They gotta believe me that I’ll never forget you

Every day the ghosts are going to fly
Every way I know I’m going to try
To keep you alive, to keep you alive

Take me out into the night
It was all you didn’t say, you had no fight
I was on the verge to scream
When you wouldn’t scream about anything
I don’t want to be your stupid fling or your magazine
That you look and turn the pages
Of someone else that you’ll never love

And I was on the verge to scream
When you wouldn’t scream about anything

Cela s’écoute très bien et cela va de l’avant. L’album Give In est sorti le 29 janvier 2013 chez Roll Call Records.

“Rise & Fall” est une chanson écrite par Michael Molloy et Alex Evans.

La chanson a été enregistrée par Michael Molloy avant son décès, en septembre 2012, à la suite d’un accident de car survenu alors qu’il rentrait de Bestival.

Le single a reçu le soutien de Brian May, James Morrison, Wayne Rooney et Joey Barton. La chanson a été publiée par les organisateurs de Bestival, Sunday Best, sur leur label Sunday Best Recordings.

Joe Molloy, le frère de Michael, a déclaré:

«L’ambition de Michael était de faire reconnaître sa musique par le monde entier. Il n’a jamais rempli cette ambition et nous, sa famille, l’accomplissons pour lui. Michael ne pourra jamais revenir et nous ne cesserons jamais de le pleurer. Nous pensons à lui chaque heure de chaque jour. Mais la passion de Michael pour la musique et son talent étaient l’une des qualités qui le caractérisaient et nous souhaitons que le reste du monde, par le biais de sa musique, comprenne et apprécie, de façon modeste, ce qu’il était en tant qu’être humain spécial. La sortie du single est à la fois mémorable et festive et nous souhaitons remercier Sunday Best et toutes les personnes qui ont soutenu Michael pendant de nombreuses années. Ils savent qui ils sont. “

Passion Pit se forme à la fin de l’année 2007. En 2008, après avoir joué seulement dans quelques concerts, ils sont élus meilleur début selon un sondage du journal The Boston Phoenix1. Le groupe signe alors avec les labels Frenchkiss Records de New York et Columbia au Royaume-Uni.

Leur succès rapide est dû en partie à une anecdote, un cadeau de Michael Angelakos à sa petite amie pour la Saint Valentin. Il avait en effet décidé de lui faire différentes chansons. Sa petite amie, complètement éprise de sa musique, en a parlé à tous les gens de son entourage, et de fil en aiguille, le groupe parvint à trouver un label. Ayad Al Adhamy compare le groupe à MGMT.

Paroles

Dear friend as you know
Your flowers are withering
Your mother’s gone missing
Your leaves have drifted away

But the clouds are clearing up
And I’ve come reveling
Burning incandescently
Like a bastard on the burning sea

You’re just like your father
Buried deep under the water
Your resting on your laurels
Is stepping on my toes
Whose side are you on?
What side is this anyway?
Put down your sword and crown
Come lay with me on the ground

You come beating like moth’s wings
Spastic and violently
Whipping me into a storm
Shaking me down to the core
But you run away from me
And you left me shimmering
Like diamond wedding rings
Spinning dizzily down on the floor

You’re drifting like a fire
Buried deep under the water
You’re pressing on your laurel
Is stepping on my toes
Whose side are you on?
What side is this anyway?
Put down your sword and crown
Come lay with me on the ground.
Come lay with me on the ground.

Songwriters: Michael Angelakos

Kurt Samuel Vile est un auteur-compositeur multi-instrumentaliste qui a fondé le groupe d’indie rock The War on Drugs, avec lequel il a enregistré un album avant de se consacrer à sa carrière solo.

Voici “Pretty Pimpin”, une chanson plutôt entêtante:

Kurt Vile, qui arbore fièrement un look des années 70 avec ses cheveux longs et son look old-school, est influencé par Pavement, Bruce Springsteen, Neil Young, Tom Petty, et John Fahey.

En studio et lors des concerts, Kurt Vile est accompagné de son groupe, the Violators, qui inclut Jesse Trbovich (basse, guitare, saxophone), Rob Laakso (guitare, basse) et Kyle Spence (batterie).

Le single “Pretty Pimpin” est à retrouver sur le sixième album studio de Kurt Vile, intitulé B’lieve I’m Goin Down… et sorti le 25 septembre 2015 chez Matador Records.

Chaudement recommandé !

The National est un groupe indie-rock américain formé par Aaron Dessner (guitares et claviers), Bryce Dessner (guitares), Scott Devendorf (basse) et Bryan Devendorf (batterie).

J’aime beaucoup la chanson “About Today” :

Les paroles du groupe, considérées comme sombres, mélancoliques et difficiles à interpréter, sont écrites et chantées par Matt Berninger, qui est bariton.

En tout, The National a composé six albums studio qui ont tous été des succès. La plupart de leurs chansons sont utilisées dans des films, séries télévisées (dont Suits, Chuck, Southland), émissions de télévision et même pendant la campagne présidentielle d’Obama.

En ce jour un peu spécial étant donné les évènements de ces derniers jours en France, voici Fink interprétant This Is The Thing :

I don’t know if you notice anything different.
It’s getting dark and it’s getting cold and the nights are getting long
And I don’t know if you even notice at all
That I’m long gone

And the things that keep us apart
Keep me alive
And the things that keep me alive
Keep me alone
This is the thing

I don’t know if you notice anything missing
Like the leaves on the trees or my clothes all over the floor
And I don’t know if you even notice at all
‘Cause I was real quiet when I closed the door

And the things that keep us apart
Keep me alive
And the things that keep me alive
Keep me alone
This is the thing

And I don’t know if you notice anything different
I don’t know if you even notice at all

This is the thing

Voici Promise, un très bon morceau issu de l’album Every Kindom (2011) de Ben Howard :

Ben a filmé cette vidéo alors qu’il rentrait chez lui en voiture, un soir juste après l’enregistrement de l’album. Il s’est ensuite dit que cela collerait bien à l’une de ses “night time songs”.

Cet album s’écoute décidément très bien !

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: