Mon pote Arthur m’a invité jeudi soir aux Utopiales qui se déroulaient à la Cité des Congrès de Nantes, dont le thème cette année tournait autour de l’imaginaire vernien, en hommage à Jules Verne. Etant passionné de science-fiction, heroic fantasy & fantastique, je ne pouvais pas louper ça. Arthur m’appelle à 18h sur mon portable : le premier film commence à 18h45. J’attrape mon blouson et je saute dans la voiture à 18h05. Arrivée dans le parking de la Cité des Congrès à 18h50, je n’avais jamais vu un tel bin’s sur le périphérique, complètement bouché des deux côtés. Humeur pressée puisque le film a déjà commencé. Arthur m’appelle une nouvelle fois alors que je passe les portes d’entrée de la Cité des Congrès. Je décroche, me dirige d’un pas pressant vers les escaliers, avant de voir les gestes effrénés d’Arthur pour capter mon attention dans le noir.

1er film : Mighty Peking Man (King Wong)

Evelyn Kraft - Mighty Peking Man (1977)Mighty Peking Man - 1977Un remake de King Wong avec une blonde sculpturale qui vit dans la jungle. Le film est vraiment de série Z avec ses décors en carton pâte, ses dialogues à deux balles et les plans très seventies sur fond de musique sirupeuse. Certaines scènes sont à mourir de rire : par exemple lorsque la sauvageonne grimpe à l’arbre ou qu’elle s’amuse à porter un léopard sur son dos comme s’il s’agissait d’un chiot ! Et lorsque la sauvageonne quitte sa jungle pour la civilisation, cela n’étonne personne qu’elle se balade entre les buildings avec sa petite tenue de Jane. Incroyable ! =) Et pourtant, on s’est super bien amusé en regardant ce film : sur les 600 personnes qui devaient se trouver dans la salle, la plupart ont applaudi ou éclaté de rire sur certaines scènes, ce que je n’avais jamais vu auparavant dans un cinéma. Très très bonne ambiance.
Allez, juste pour le fun : la bande annonce de Mighty Peking Man (King Wong).

A lire :  Concert de Ben Kweller au Stereolux (Nantes)

Entracte : “mais ils ont tous des têtes de geeks ici ! On se croirait à une convention Star Wars !”

2ème film : Suicide Club

Film assez gore, interdit aux moins de 16 ans : dans les premières minutes du film on assiste au suicide de 54 adolescentes qui se jettent sous une rame de métro avec du sang qui gicle partout. Très gore, assez peu d’intérêt. Tentatives confuses de soulever des questions pseudo-philosophiques. Je passe.

3ème film : Kentucky Fried Chicken

Film très drôle de John Landis, le réalisateur de Blues Brothers et Un fauteuil pour deux avec John Landis himself présentant son film comme un navet fini ! Il venait des Etats-Unis à Nantes juste pour présenter son film avant de se rendre à un festival de cinéma en Italie. Super sympa, mais son traducteur était vraiment à la ramasse. On s’est d’ailleurs un peu lâchés Arthur et moi lorsque Landis a demandé si la traduction était bonne… ;-) Pour le film, il s’agit de parodies genre Les Nuls donc si vous êtes fans, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Au final, une super soirée. Comme quoi on peut voir des films de série Z pendant lesquels on s’ennuie moins que devant les navets proposés à la télé. Merci Arthur !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Utopiales 2005 à Nantes

par Matt Lecture: 3 min
0

We use cookies to give you the best online experience. By agreeing you accept the use of cookies in accordance with our cookie policy.

Privacy
NameEnabled
Technical Cookies
In order to use this website we use the following technically required cookies: wordpress_test_cookie.
Cookies
We use Cookies to give you a better website experience.

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: