Ce matin, réveil aux aurores pour s’assurer de ne pas rater le petit déjeuner. Nous partons pour le quartier juif de la ville. Il y a cinq synagogues à visiter et un ancien cimetière juif. Nous optons donc pour le multipass, qui comprend l’entrée de chacun des sites.

Matt et Kafka
Matt et Kafka

C’est la première fois que nous entrons dans une synagogue et apprécions l’architecture bien particulière de chacune d’entre elles. La synagogue espagnole, qui allie le style juif au style maure est remarquable : chaque centimètre de la pièce est orné et l’ensemble est superbe. La visite de tous les sites constitue en réalité un musée consacré à l’histoire du peuple juif pragois, et en particulier à sa déportation.

La synagogue Pinkas est ainsi un mémorial de l’holocauste puisque sur l’ensemble des murs sont inscrits les noms des victimes, classés par camp d’extermination. À l’étage, sont exposés les dessins des enfants de Terezin qui ont représenté leur vie dans les camps. La visite est vraiment saisissante.

Le cimetière juif est le plus ancien d’Europe: il présente des stèles sur lesquelles apparaissent des épitaphes rédigées en hébreu datant du XVème siècle. Elles sont souvent indéchiffrables car le temps à fait son œuvre…

Les stèles sont disposées cahin caha: en réalité, ce sont trois couches de tombes qui ont été empilées au fil des siècles car la religion juive interdit de toucher les sépultures. Le visiteur évolue donc dans cette sombre forêt de pierres, illuminée par les doux rayons du soleil que laissent passer les feuilles des arbres.

A lire :  Une semaine à Rome : Nantes - Rome

La faim commence à se faire sentir et il est urgent de se sustenter tant Cécile est affamée. Nous trouvons un pub typiquement tchèque face à la statue de Kafka, à côté de la synagogue espagnole.

Nous choisissons un plat typique, qui a longtemps été l’unique plat végétarien du pays: de l’edam et du camembert frits, accompagnés de pommes de terres bouillies et d’une sauce tartare. C’est très bon et change des plats en sauce. Nous terminons notre repas par une glace à la vanille arrosée de coulis chaud de framboise. Le nom du dessert “hot love” est prometteur…et c’est un vrai délice.

Matt et Cécile.
Matt et Cécile.

Vers 16h, nous rentrons à nos pénates, sieste oblige.

Le soir, nous repartons en ville pour essayer un bar dégoté par Matt : l’AnonymouS Bar, qui reprend le décor de V for Vendetta (les toilettes sont peintes comme les portes de prison où est enfermée Nathalie Portman dans le film). Le masque de Guy Fawkes est omniprésent et des citations propres à Internet couvrent les murs : “it’s a trap”, ” the cake is a lie”, “mind=blown”… ainsi que le slogan des Anonymous.

Le principe de la carte est le suivant : on commande une boisson surprise appelée “the key” : il s’agit en fait d’un excellent rhum aux épices qui pique nos papilles. Cette boisson est accompagnée d’une lampe spéciale, qui permet de lire la carte des cocktails. Chacun porte le nom d’une opération, rappelant celles que mènent les Anonymous sur le net. La composition des cocktails, à base d’alcools fort et peu communs est réellement surprenante.

A lire :  Une semaine en Sicile : notre arrivée à Palerme

Nous sortons tard de ce bar, et bon nombre de restos ont déjà terminé leur service. Nous nous rabattons sur un asian noodle bar qui ne nous laissera pas un grand souvenir.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Articles en rapport:

Une semaine à Prague : le quartier juif et l’anonymous bar

par Matt Lecture: 3 min
0

Pin It on Pinterest

Share This

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: