Tag

vol

Browsing

Hier, j’étais en stage. Chaque année, je demande des stages parce que bon, c’est toujours intéressant d’échanger nos pratiques et de voir comment les autres collègues procèdent. Les deux dernières années, je n’ai eu aucun stage. Nada, aucun ordre de mission. Cette année, stage.

Direction Saint Denis. Je galère un peu pour trouver l’IUFM, qui se trouve entre des barres d’immeubles (très commun ce genre d’emplacement ici). Pas franchement le quartier idéal pour se garer. J’essaie le parking de l’IUFM et sonne la loge :

M : Bonjour, pouvez-vous ouvrir la barrière s’il-vous-plaît ?
L : Z’êtes qui ?
M : Je suis en stage à l’IUFM.
L : les stagiaires se garent pas là.

iufm-imperviously-unreal-fratricidal-monolithL’interphone post-soviétique crachote une dernière fois puis s’éteint. Fin du dialogue. La fille me laisse planté devant l’interphone, barrière baissée. Super ambiance à l’IUFM de Saint Denis, on est vraiment content de faire partie de la maison non ?

Je me mets à la recherche d’un parking et en avise un à 500 mètres.

A prudent man should neglect no circumstances. (Sophocles)

Ah ben y’avait longtemps tiens ! Vendredi après-midi, je vais à la piscine avec mon pote Pierre-Jean en sortant des cours. Je l’emmène toujours avec moi, c’est plus sympa de faire la route ensemble. On arrive à la piscine, on se gare et hop, sport. Il est à peu près 15h. Piscine, sauna, on décompresse de notre avant-dernière semaine de cours.

Nous sommes pas mal fatigués en ce moment donc ça fait du bien de se relaxer un peu. Il est 17h30, je m’approche de la voiture en regardant les roues. C’est bizarre mais il y a comme un truc inhabituel, quelque chose qui me dérange à propos de la voiture. Je déverrouille les portes, Pierre-Jean ouvre le coffre. Hé c’est bizarre ça – ah oui, le barillet du coffre pendouille, signe qu’il a été forcé.

GhostBusterJ’ai récemment eu affaire à des voleurs de contenu et après avoir contacté le service des abus de MSN, j’ai reçue une réponse pré-formattée comme quoi il fallait que j’envoie tous les justificatifs et tous les détails prouvant mon identité à Microsoft par courrier postal. Mas bien sûr… et la marmotte…

Etant donné que je n’allais recevoir aucune aide de leur part, j’ai retroussé mes manches et me suis appliqué à trouver une solution.

Tout d’abord, j’ai revu le code .htaccess qui était censé prévenir le hotlinking mais qui visiblement ne fonctionnait pas : j’ai laissé tomber les règles mod_rewrite pour SetEnvIfNoCase, beaucoup plus efficace :

#
# Hotlink control - by SkyMinds.Net
#
SetEnvIfNoCase Referer "^http://www.monsite.net" local_referal
SetEnvIfNoCase Referer "^$" local_referal

<filesmatch ".(gif|jpe?g|png)$">
	Order Deny,Allow
	Deny From All
	Allow from env=local_referal
</filesmatch>

ErrorDocument 403 /403.shtml

Explications

Etant donné que les indélicats copient le code HTML des textes avec l’adresse des images, ils affichent de ce fait mes images sur leur site, ce qui ne leur coûte rien mais qui gaspille ma bande passante. Que je paye chaque mois.

L’astuce consiste donc à vérifier que la page qui fait appel aux images réside sur mon domaine. Dans le cas contraire, l’indélicat voleur reçoit une erreur 403 : les images ne s’affichent plus sur son site et notre bande passante n’est plus inutilement gaspillée. Résultats : happy webmaster :)

Non mis en place ici mais cela pourra en intéresser quelques uns : Smarter Image Hotlinking Prevention.

Hotlink Tests and Tools

La gifle (tirée de Bloodline (Ange et Varanda))Je viens de placer une nouvelle règle dans les options de ce blog : les commentaires venant de skyblogs seront désormais supprimés. J’en ai marre de devoir passer 10 minutes chaque semaine pour virer toute leur pub mesquine ou leurs messages écrits en SMS. Au début je corrigeais les fautes d’orthographe les plus graves et laissais les commentaires. Maintenant je les vire directement. Nice and easy.

Bien après les spammeurs en tout genre, voilà qu’on est confronté aux voleurs de contenu. Vous me direz que ce n’est pas la première fois que cela arrive : j’ai déjà eu à demander à ce que l’on retire des pages de littérature qui avaient été littéralement (huh huh) pompées. Et bien voilà qu’aujourd’hui, ce sont d’autres pseudo-bloggers qui prennent un de mes posts mot pour mot et avec les images en plus ! Non seulement cela vous met en rogne lorsque vous voyez votre texte ailleurs que là où il devrait se trouver, mais en plus le petit rigolo vous pompe votre bande passante, tranquillement comme une vieille sangsue. Direction MSN > Signaler un abus > Violation des droits d’auteur. Il faudrait que je modifie mon .htaccess pour ce gaillard-là [evil grin].

Vraiment marre des splogs et autres joyeusetés. On ne peut plus passer notre temps à faire le ménage ou à traquer les abrutis. Je viens de jouer avec SplogSpot, qui fournit également quelques APIs pour vérifier que les commentaires ne sont pas issus de link-farm ou splogs. A voir. Je me demande qui va passer son temps à mettre leur base de données à jour…

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: