Tag

voisin

Browsing

Coupe-coupeJe viens de sortir mes outils de jardin histoire de rapproprier un peu le tout. Premier objectif : tailler la haie de troènes du côté est.

J’ai tout rabattu à hauteur de ma tête. Cela a plusieurs avantages : c’est beaucoup plus facile à couper parce que l’on n’a pas besoin d’escabeau, la haie devrait s’étoffer un peu du bas et cela fait très net une fois que tout est fini.

Il me reste encore les sapins du côté ouest à tailler et ce fichu lierre qui court tout le long du mur (et de ma pelouse d’ailleurs) à faire crever. Le désherbant au chlorate de soude devrait lui régler son compte – je l’espère en tout cas !

Taille des haiesRetour à des préoccupations plus terre-à-terre ces derniers jours : tout d’abord, taille des haies du jardin de mes parents. Un jour j’ai eu la mauvaise idée d’accepter de tailler les haies. On m’a félicité pour mon boulot et depuis je suis de service chaque année, deux fois par an. Hé oui, mais bon j’aime bien ça : on prend l’air, on se dépense un peu et on a le plaisir de discuter avec des voisins que l’on ne voit jamais d’habitude. C’est un truc qui m’épate à chaque fois : dès que vous manipulez un objet tranchant genre cisaille, scie ou tronçonneuse, il y a toujours quelqu’un qui veut vous parler à ce moment-là. Toujours. C’est à croire qu’ils se réservent tout l’année pour vous parler lorsque vous montez sur votre escabeau branlant, coupe-coupe à la main. Il existe alors deux types de dialogues différents, selon qu’ils sont voisines (féminin) ou voisins (masculin).

Les voisines ne sont généralement pas exhubérantes : elles vous saluent d’un grand sourire et vous font un petit geste de la main et ce, à n’importe quel âge. Vous pouvez également sentir leur regard évaluateur alors que vous manipulez l’accessoire d’une main experte, torse nu lorsqu’il fait beau. Et vous pensez alors aux remontrances que leurs maris vont se prendre en rentrant parce que leurs haies ne sont toujours pas taillées… Cela peut sembler idiot mais c’est généralement lorsqu’on leur rend leur salut que le pied gauche de l’escabeau s’enfonce tout à coup de 20 centimètres en terre, provoquant une disparition soudaine du tailleur et une bordée de jurons étouffés par les feuillages. C’est ce que j’appelle communément le salut soft.

Alors – évidemment – si vous avez le salut soft d’un côté, on s’attend au salut hard de l’autre, c’est celui de mes voisins. Vous commencez à couper et ils apparaissent comme des lemmings. Trois cas de figure : certains vous atomisent le tympan droit d’un puissant et jovial « alors ? y’en avait besoin hein !!! ». Toujours agréable venant du seul voisin qui n’a pas coupé ses haies depuis 3 ans… mais passons. D’autres vous regardent avec envie : ils payent des gens pour le faire alors que vous le faîtes à la sueur de votre front. Enfin, le dernier cas : le voisin qui vous assène la même blague depuis 12 ans déjà : « dès que t’as fini, tu attaques les miennes ! ». Hahaha.

Oui, j’aime couper les haies : j’absorbe toute la vie du quartier juste deux fois par an – pour information, on coupe toujours dans les mois en A : avril et août – et mes bras arborent de jolies couleurs, rappelant un junkie en manque : tout cela me suffit amplement ;-)

Arrivée en Bretagne sans encombres, malgré la chaleur étouffante dans la voiture : à quand la climatisation de série dans toutes les voitures ? Comme d’habitude, j’ai dû organiser un véritable déménagement : guitares, ampli, câbles et pédales d’effets, ordinateur, écran… bref, une voiture remplie pour deux mois d’utilisation intensive. Je me suis offert avant de partir une table de mixage (Behringer UB1204FX-Pro), histoire de pouvoir enregistrer quelques chansons pendant l’été. Cela fait trop longtemps que j’ai beaucoup d’idées et de matière à création non exploitée alors maintenant que j’ai un peu de temps devant moi, autant en profiter de manière constructive.

Sitôt arrivé, sitôt réquisitionné : ma voisine possède une LiveBox et ne peux accèder à Internet. Mon côté serviable a encore frappé : je lui dis que je passerai y jeter un coup d’oeil dans la soirée. Funeste erreur qui m’a acculté une bonne partie de la nuit… J’allume son PC, vérifie que sa LiveBox est correctement branchée : connexion impeccable au site de Wanadoo. Clic de la LiveBox : plus rien. 1er plantage du micro. Conflit entre Avast et Securitoo (solution antivirus & firewall payante de Wanadoo). Désinstallation d’Avast, de l’hyperthreading, d’un spyware. Plantages à répétition. Un disque dur présent mais 5 disques fantômes détectés par XP. Graveur de DVD non reconnu et ports USB qui ne fonctionnent pas. Merci la Camif ! Bref, une bonne soirée de perdue, cela faisait longtemps – presque un an jour pour jour en fait, date à laquelle la même voisine avait acheté son premier PC à crédit (les fameux NetUp).

Elle m’a donné rendez-vous demain car elle veut que je contacte la hotline Camif. Je sens un bon délire en perspective – faut que je pense à enregistrer la conversation. Vu l’ampleur du cas, je penche pour une solution un peu plus radicale : le formatage pur et simple – retour à la case départ. Un peu expéditif, certes mais je n’avais pas vu un tel brin depuis Windows ME, c’est pour dire !

8h30 : j’apprends que ma soeur a loupé son permis de conduire hier… à cause d’une priorité à droite. Allez Guzzy ! ressaisis-toi !

Dom m’héberge pour le moment, ce soir son fils vient vivre chez elle (elle est en train de divorcer) et elle est heureuse comme un pape. Quant à moi, je suis invité chez mes anciens voisins donc la nuit risque d’être longue et les discussions animées ;-)

La suite de mes aventures…
La maison que louent Armelle et Karina appartient à Paul Hopkins, qui s’occupe des photocopieuses à l’école et qui ne veut pas de moi dans sa maison, car personne ne l’a prévenu ou demandé son autorisation. Donc en gros, tu peux louer sa maison mais tu ne peux y inviter personne… ça c’est quqnd même assez fort ! Je vide donc les lieux ce soir et retourne chez Dom (apparemment car rien n’a encore été décidé). Stay tuned !

Sinon, je continue d’aider à l’école et j’ai suivi le cours de musique de Nick. Je dois passer voir Geoff, mon ancien propriétaire (qui était super cool) pour l’inviter chez mes anciens voisins, James et Caroline.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :